Sheshonq Ier

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sheshonq.
Sheshonq Ier
Image illustrative de l'article Sheshonq Ier
Gravure d'un relief de Sheshonq Ier trouvé à Karnak
Période Troisième période intermédiaire
Dynastie XXIIe dynastie
Fonction Pharaon
Prédécesseur Psousennès Psousennès II
Dates de fonction -945 à -924 (selon Manéthon)
Successeur Osorkon Osorkon Ier
Famille
Grand-père paternel Sheshonq Grand Chef des Mâ
Grand-mère paternelle Mehtenvreskhet
Père Nimlot
Mère Tanetsepeh
Conjoint Karoma Karoma Ire
Enfant(s) Osorkon Osorkon Ier
Deuxième conjoint Pentreshmès
Enfants avec le 2e conjoint Nimlot Nimlot Ier
Troisième conjoint ?
Enfants avec le 3e conjoint Ioupout
Tashepenbastet
Fratrie Mehtenoueskhet

Sheshonq Ier , Chechonq ou encore Chechanq selon les translittérations de son nom (en tifinagh : ⵛⵛⵏⵈ ) est un pharaon berbère [1] issu de la tribu libyque des Mâchaouach ; fondateur de la XXIIe dynastie. Il est appelé Sesonchôsis [2] par Manéthon qui lui compte vingt et un ans de règne. La grande majorité des égyptologues situent celui-ci entre 945 à 924 av. J.-C., bien que cette durée ait récemment été revue à la baisse de quelques années, de 943 à 922, par quelques spécialistes, dont Erik Hornung et Rolf Krauss car Sheshonq Ier aurait vécu pendant deux à trois ans après sa campagne réussie en Canaan, traditionnellement datée finissant en 925. Il serait le Sesaq ou Shishak (שִׁישַׁק) de la Bible.

Généalogie

Les origines de Sheshonq Ier, et donc de la dynastie, nous sont connues grâce notamment à une stèle qu'un certain Pasenhor, prêtre et lointain descendant de sa lignée, laissa au Sérapéum de Saqqarah sous le règne de Sheshonq Sheshonq V. Connu sous le nom de stèle de Pasenhor ou de généalogie de Pasenhor, ce document contient une énumération des ancêtres de ce prêtre, selon un genre assez courant à l'époque donnant les fonctions et le rang de chaque personnalité, et, élément non négligeable pour établir la généalogie de la dynastie, donnant également le nom et les qualités des épouses [3].

C'est ainsi que l'on connaît des ancêtres du fondateur de la dynastie: ces derniers gravitaient déjà à des postes à responsabilités importantes dès la fin de la dynastie précédente. Ils cumulaient des charges religieuses et militaires, héritant de père en fils de titres prestigieux à la cour tels que père divin et spécifiques à leur ethnie comme celui de grand chef des Mâ. Enfin cette généalogie relie directement la lignée aux tribus libyques, le premier ancêtre cité étant simplement désigné comme le Libyen Bouyouwawa [4], [5].

Sheshonq Ier épouse Karoma Karoma Ire et Pentreshmès avec lesquelles il a deux enfants, deux garçons : avec la première, Osorkon Osorkon Ier, qui lui succède, et Nimlot Nimlot Ier, avec la deuxième, qu'il nomme roi d' Hérakléopolis afin que celui-ci contrôle pour lui la Moyenne-Égypte.

On a connaissance de deux autres enfants attestés pour ce Pharaon, mais on ne connaît toujours pas le nom de la (ou les) mères (s) : Ioupout, que son père nomme grand prêtre d’Amon à Thèbes, général en chef des armées et gouverneur de la Haute-Égypte, et une fille Tashepenbastet qui épousera Djedhotiouefânkh, troisième prophète d' Amon à Thèbes [6].

Other Languages
Afrikaans: Sjesjonk I
العربية: شيشنق
беларуская: Шэшонк I
български: Шешонк I
català: Sheshonq I
čeština: Šešonk I.
Deutsch: Scheschonq I.
English: Shoshenq I
Esperanto: Ŝeŝonk la 1-a
español: Sheshonq I
فارسی: ششونک یکم
suomi: Shoshenk I
magyar: I. Sesonk
Bahasa Indonesia: Shoshenq I
italiano: Sheshonq I
ქართული: შეშონქ I
Taqbaylit: Cicunq
한국어: 셰숑크 1세
lietuvių: Šešonkas I
Mirandés: Shoshenq I
Nederlands: Sjosjenq I
norsk: Sjesjonk I
polski: Szeszonk I
português: Sisaque I
română: Shoshenq I
русский: Шешонк I
srpskohrvatski / српскохрватски: Shoshenq I
српски / srpski: Шошенк I
svenska: Sheshonk I
Tagalog: Sheshonk I
Türkçe: I. Şeşonk
українська: Шешонк I
Tiếng Việt: Shoshenq I
Yorùbá: Shoshenq 1k