Septembre

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Septembre (homonymie).
Septembre
Description de cette image, également commentée ci-après

Septembre
extrait des Très Riches Heures du duc de Berry (vers 1440), musée Condé, Chantilly, ms.65, f.9.

Éphémérides
1er 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Septembre est le neuvième mois des calendriers grégorien et julien.

Son nom vient du latin september (de septem, sept) car il était le septième mois de l’ancien calendrier romain.

Le mois de septembre est le dernier mois de l' été et le premier mois de l’ automne dans l’ hémisphère nord et le premier mois du printemps dans l' hémisphère sud ; l’ équinoxe a lieu le 21, le 22, le 23 ou le 24 septembre.

Historique

Une mosaïque du « calendrier d' El Djem » conservée au musée de Sousse. Cette œuvre datée de 230 après J.-C. représente dans une province romaine d'Afrique un travail saisonnier en septembre, le foulage du raisin [1] : deux fouleurs se tiennent à des cordes pour ne pas glisser.

À l’origine dans le calendrier romain dit romuléen qui comprend dix mois [2], septembre (en latin september, de septem, sept et du suffixe bris provenant peut-être du latin ber « porter », ou de l'expression ab imbre, « après les neiges [3] ») est le septième mois de l'année. Les Romains ayant pris l'habitude de personnifier et de déifier tous les faits qu'il ont du mal à expliquer (tel le cycle annuel), ils rangent d'un côté les « bons » dieux, et de l'autre les « mauvais » dieux, et prennent soin de se mettre sous la protection des premiers, pour se préserver des seconds [4]. Ainsi dans ce calendrier romain, seuls les quatre premiers mois de l'année portent (ou se rapportent) à des dieux protecteurs, dont trois sont en réalité des déesses : Martius ( mois de mars) consacré au dieu romain Mars, Aprilis ( mois d'avril) consacré à Aphrodite, Maius ( mois de mai) en l'honneur de Maia, Iunius ( mois de juin) en l'honneur de Junon. Les autres mois avaient-ils moins de valeur que les précédents aux yeux des Romains ou, comme le pense Thomas George Tucker  (en), en raison de l'importance accordée aux quatre premiers mois [5] qui commandent la planification des travaux agricoles [6] ? Toujours est-il que les six derniers mois ne sont à cette époque désignés que par le chiffre qui les place et qui permet de les distinguer dans le cours de l'année : Quintilis pour le cinquième mois, Sextilis pour le sixième, September pour septième, October pour le huitième, November pour le neuvième, December pour le dixième. Dans ce contexte, mars est le premier mois de l’année romaine pour honorer le fondateur de Rome Romulus dont le père était le dieu Mars [7] mais également pour honorer le dieu agricole et guerrier [8] : cette divinité romaine préside au printemps, au retour des beaux jours favorables à l'agriculture [9], et inaugure dans le calendrier la nouvelle année qui met un terme à la trêve militaire traditionnelle ouverte d'octobre [10] à la fin février [11]. Selon les traditions relatées par les auteurs latins ( Ovide, Varron), le calendrier passe à 12 mois, soit sous Numa Pompilius, soit sous les decemviri vers 450 av. J.-C. et janvier devient le premier mois de ce calendrier dit pompilien afin de rapprocher le début d'année du solstice d'hiver qui met fin à la saison morte et amorce le renouveau solaire. Cependant, les années romaines sont identifiées par la date d'élection des deux consuls, qui prennent leurs fonction le 1er mai et le 15 mars avant 153 av. J.-C. [12]. Le début de l'année consulaire est fixé au 1er janvier lors de la mise en place du calendrier julien en 45 av. J.-C., Jules César le faisant commencer non précisément au solstice d'hiver mais seulement au jour de la nouvelle lune qui suivait directement celui-ci, afin de s'accommoder de la mentalité des Romains, accoutumés à l' année lunaire [13].

Au Moyen Âge, les pays de la chrétienté utilisent le calendrier julien et commencent la numérotation de l'année à une fête religieuse importante, le 25 décembre (style de la Nativité de Jésus), le 25 mars (style florentin ou style de l' Annonciation), voire à Pâques (style de Pâques) comme dans certaines régions françaises [14]. Cependant, les calendriers médiévaux continuent à afficher les années selon la coutume romaine, en douze colonnes allant de janvier à décembre. Dès le haut Moyen Âge, les autorités religieuses prévoient les temps liturgiques où il est interdit de célébrer le mariage [15] : cela va, selon les régions, depuis l' Avent jusqu'à l'octave de l'Épiphanie du Seigneur, de la Septuagésime à l' octave de Pâques, du dimanche avant les Rogations au septième jour après la Pentecôte, si bien que le mois de septembre, comme celui d'octobre est une période privilégiée pour les mariages [16]. En France, janvier s'impose comme le 1er mois lorsque le roi Charles Charles IX décide, par l’ Édit de Roussillon en 1564, que l’année débuterait désormais le 1er janvier [17]. Le pape Grégoire XIII étend cette mesure à l'ensemble de la chrétienté avec l'adoption en 1582 du calendrier grégorien qui se met en place progressivement dans les États catholiques, lentement dans le reste du monde (la Turquie n'adopte cette réforme qu'en 1926) [18]. Mais même dans les pays chrétiens, l'application de cette réforme reste très inégale. Ainsi pendant plusieurs siècles, il n'est pas rare que deux villages voisins puissent fêter Noël à des semaines d'intervalle, ou que des paysans se révoltent contre les jours de qu'on leur avait « volés » en ajustant le calendrier [19]. En France, l'ordre des quatre derniers mois de l'année du calendrier est en partie conservé dans l’écriture courante des actes jusqu'à la Révolution et même au cours du XIXe siècle : VIIbre, 7bre ou 7bre (septembre), VIIIbre, 8bre ou 8bre (octobre), IXbre, 9bre, 9bre ou 9bre (novembre), Xbre ou 10bre (décembre) [20]. L' étymologie latine du mois de septembre rappelle encore aujourd'hui l'ordre que ce mois tenait dans l'année du calendrier dit pompilien : désormais en neuvième position, il était ainsi « le septième » de l'année [21].

Other Languages
Аҧсшәа: Цәыббра
Afrikaans: September
Alemannisch: September
አማርኛ: ሰፕቴምበር
aragonés: Setiembre
Ænglisc: Hāligmōnaþ
العربية: سبتمبر
ܐܪܡܝܐ: ܐܝܠܘܠ
مصرى: سبتمبر
অসমীয়া: ছেপ্টেম্বৰ
asturianu: Setiembre
авар: Сентябр
Aymar aru: Llamp'u phaxsi
azərbaycanca: Sentyabr
башҡортса: Сентябрь
Boarisch: Septemba
žemaitėška: Siejė
Bikol Central: Setyembre
беларуская: Верасень
беларуская (тарашкевіца)‎: Верасень
български: Септември
भोजपुरी: सितंबर
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: সেপ্টেম্বর
brezhoneg: Gwengolo
bosanski: Septembar
català: Setembre
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: 9 nguŏk
нохчийн: Сентябрь
Cebuano: Septiyembre
ᏣᎳᎩ: ᏚᎵᏍᏗ
کوردی: ئەیلوول
corsu: Settembre
qırımtatarca: Sentâbr
čeština: Září
kaszëbsczi: Séwnik
Чӑвашла: Авăн уйăхĕ
Cymraeg: Medi
dansk: September
Deutsch: September
Zazaki: Keşkelun
dolnoserbski: Požnjenc
डोटेली: असोज
ދިވެހިބަސް: ސެޕްޓެމްބަރު
eʋegbe: Anyɔnyɔ
Ελληνικά: Σεπτέμβριος
emiliàn e rumagnòl: Setèmber
English: September
Esperanto: Septembro
español: Septiembre
eesti: September
euskara: Irail
estremeñu: Setiembri
فارسی: سپتامبر
suomi: Syyskuu
Võro: Süküskuu
Na Vosa Vakaviti: Sepiteba
føroyskt: September
arpetan: Septembro
Nordfriisk: September
furlan: Setembar
Frysk: Septimber
Gagauz: Ceviz ay
贛語: 九月
Gàidhlig: An t-Sultain
galego: Setembro
Avañe'ẽ: Jasyporundy
ગુજરાતી: સપ્ટેમ્બર
客家語/Hak-kâ-ngî: 9-ngie̍t
Hawaiʻi: Kepakemapa
עברית: ספטמבר
हिन्दी: सितम्बर
Fiji Hindi: September
hrvatski: Rujan
hornjoserbsce: September
Kreyòl ayisyen: Septanm
magyar: Szeptember
Հայերեն: Սեպտեմբեր
interlingua: Septembre
Bahasa Indonesia: September
Interlingue: Septembre
Igbo: Septemba
Ilokano: Septiembre
íslenska: September
italiano: Settembre
ᐃᓄᒃᑎᑐᑦ/inuktitut: ᓯᑎᒻᐳᕆ
日本語: 9月
Basa Jawa: Sèptèmber
ქართული: სექტემბერი
Qaraqalpaqsha: Sentyabr
Taqbaylit: Ctamber
қазақша: Қыркүйек
kalaallisut: Septemberi
ភាសាខ្មែរ: ខែកញ្ញា
한국어: 9월
Перем Коми: Сентяб
कॉशुर / کٲشُر: سیٚپٹَمبَر
Ripoarisch: Sepptämmber
Kurdî: Rezber
kernowek: Mis Gwyngala
Кыргызча: Сентябрь
Latina: September
Ladino: Septembre
Lëtzebuergesch: September
лакку: Сентябрь
лезги: Сентябрь
Limburgs: September
Ligure: Settembre
lumbaart: Setember
ລາວ: ກັນຍາ
lietuvių: Rugsėjis
latgaļu: Rudiņa mieness
latviešu: Septembris
मैथिली: सितम्बर
мокшень: Тюжягов
Malagasy: Septambra
олык марий: Идым (тылзе)
Māori: Mahuru
Baso Minangkabau: September
македонски: Септември
മലയാളം: സെപ്റ്റംബർ
кырык мары: Сентябрь
Bahasa Melayu: September
Malti: Settembru
မြန်မာဘာသာ: စက်တင်ဘာ
эрзянь: Таштамков
Napulitano: Settembre
Plattdüütsch: September
Nedersaksies: September
नेपाली: सेप्टेम्बर
नेपाल भाषा: सेप्टेम्बर
Nederlands: September
norsk nynorsk: September
norsk: September
Novial: Septembre
Nouormand: Septembre
Sesotho sa Leboa: Lewedi
occitan: Setembre
Livvinkarjala: Syvyskuu
ਪੰਜਾਬੀ: ਸਤੰਬਰ
Kapampangan: Septiembri
Norfuk / Pitkern: Septemba
polski: Wrzesień
Piemontèis: Stèmber
پنجابی: ستمبر
Ποντιακά: Σταυρίτες
پښتو: سپټمبر
português: Setembro
Runa Simi: Tarpuy killa
română: Septembrie
armãneashti: Yizmâciunu
tarandíne: Settèmmre
русский: Сентябрь
русиньскый: Септембер
Kinyarwanda: Nzeri
संस्कृतम्: सितम्बर
саха тыла: Балаҕан ыйа
sardu: Cabidanni
sicilianu: Sittèmmiru
Scots: September
سنڌي: سيپٽمبر
davvisámegiella: Čakčamánnu
srpskohrvatski / српскохрватски: Septembar
Simple English: September
slovenčina: September
slovenščina: September
Gagana Samoa: Setema
chiShona: Gunyana
Soomaaliga: Sebteembar
shqip: Shtatori
српски / srpski: Септембар
SiSwati: ÍNyoni
Basa Sunda: Séptémber
svenska: September
Kiswahili: Septemba
ślůnski: Wrześyń
తెలుగు: సెప్టెంబర్
tetun: Setembru
тоҷикӣ: Сентябр
Türkmençe: Sentýabr
Tagalog: Setyembre
Tok Pisin: Septemba
Türkçe: Eylül
Xitsonga: Ndzhati
татарча/tatarça: Сентябрь
chiTumbuka: Seputembala
Twi: Ewo
удмурт: Куарусён
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: مىزان
українська: Вересень
اردو: ستمبر
oʻzbekcha/ўзбекча: Sentabr
vèneto: Setenbre
vepsän kel’: Sügüz'ku
Tiếng Việt: Tháng chín
West-Vlams: September
Volapük: Setul
walon: Setimbe
Winaray: Septyembre
Wolof: Satumbar
хальмг: Һаха сар
isiXhosa: Eyomsintsi
მარგალური: ეკენია
ייִדיש: סעפטעמבער
中文: 9月
Bân-lâm-gú: 9 goe̍h
粵語: 9月