Sept Merveilles du monde

Sept Merveilles du monde, gravure de Maarten von Heemskerck datant de 1572[1].

Les Sept Merveilles du monde[a] constituent l’ensemble des sept œuvres architecturales et artistiques considérées comme les plus extraordinaires du monde antique. L'origine de la liste est méconnue, mais ces œuvres correspondent toutes à des réalisations qui excèdent largement les proportions communes, montrant qu'architectes et bâtisseurs d'époques très anciennes étaient capables, à force de labeur et d’ingéniosité, d’ouvrages monumentaux exceptionnels (en grec : thaumasia). La popularité des monuments a suivi l’influence politique et économique des cités, et la construction d’un élément architectural imposant a vu consacrer cette prédominance (Memphis, Éphèse, Halicarnasse, Rhodes, Babylone, Olympie et Alexandrie).Ces sept œuvres sont : la pyramide de Khéops à Gizeh en Égypte, les Jardins suspendus de Babylone, la statue de Zeus à Olympie, le temple d'Artémis à Éphèse, le mausolée d'Halicarnasse, le colosse de Rhodes et le phare d'Alexandrie.

De ces sept réalisations ne subsiste aujourd'hui que la pyramide de Khéops.

Other Languages
беларуская: Сем цудаў свету
беларуская (тарашкевіца)‎: Сем цудаў сьвету
Bahasa Indonesia: Tujuh Keajaiban Dunia Kuno
Lëtzebuergesch: Siwe Weltwonner
Plattdüütsch: Söven Weltwunners
norsk nynorsk: Dei sju underverka
srpskohrvatski / српскохрватски: Sedam svjetskih čuda (antika)
Kiswahili: Maajabu ya dunia
татарча/tatarça: Dönyanıñ cide moğcizası
українська: Сім чудес світу
oʻzbekcha/ўзбекча: Dunyoning yetti moʻjizasi
vepsän kel’: Mail'man seičeme čudod