Secteur tertiaire

Hypothèse des 3 secteurs : les services produits en 2005 [1]

En économie, le secteur tertiaire, parmi les trois secteurs économiques définis dans la comptabilité nationale, est défini par exclusion des deux autres secteurs [2] : il regroupe toutes les activités économiques qui ne font pas partie du secteur primaire ou du secteur secondaire [3]. Il s’agit du secteur qui produit des services.

Dans les pays développés, c’est de loin le secteur le plus important en nombre d' actifs occupés. En 2012, le secteur tertiaire représentait près de 60 % de l' économie mondiale.

Après s'être développé jusqu'en 1960 selon un rythme annuel moyen de 1 % en France, l'emploi des branches tertiaires progresse très vivement de 1960 à 1980 (2 % par an), puis encore assez fortement de 1980 à 2000 (+1,7 %). Il ralentit ensuite entre 2000 et 2011 (+0,9 %), avec une quasi-stagnation de 2008 à 2011, voire une légère baisse dans certains services traditionnels aux ménages ou les télécommunications. Ceci est le résultat de deux tendances: une accélération de la croissance de la demande intérieure tertiaire (+ 4,3 % par an en volume entre 1959 et 2012) ; des gains de productivité du travail plus faibles que dans le reste de l'économie (+ 2,5 % par an dans les services marchands contre + 4,5 % dans l’industrie). Face à une demande croissante, un secteur dont la productivité progresse relativement plus lentement ne peut que se développer en terme d'emploi. Depuis le début du siècle dernier, le progrès technique a toujours été plus faible dans le tertiaire que dans les autres secteurs. Expliquer « l'explosion » récente de l'emploi tertiaire revient donc à analyser les raisons de l'accélération de la demande tertiaire

La « tertiarisation » de l’économie pose  des problèmes statistiques, conceptuels et méthodologiques : les notions de volume, de qualité et de productivité du travail sont probablement à revoir dans le « tertiaire moderne » . L'objet des études futures sera aussi d'examiner si les trois critères d'homogénéité (une part croissante de l'emploi, une relative insensibilité aux crises économiques, et surtout un progrès technique faible), sont aujourd'hui respectés dans un ensemble qui comprend 79 % de la population active française . La croissance forte de l'emploi tertiaire durant ces dernières décennies est  source de diversité et de complexité.

Le tertiaire marchand

Finance

Article détaillé : Secteur financier.

on parle dans ce cas là, des garages de voitures ou encore des magasins de ventes qui comprend en particulier le secteur bancaire et celui de l' assurance au point d'être parfois désigné par « Secteur Banque Assurance ».

Information

Article détaillé : Économie de l'information.
Other Languages
Esperanto: Sektoro serva
eesti: Teenindus
Bahasa Indonesia: Sektor tersier
日本語: 第三次産業
한국어: 제3차 산업
Bahasa Melayu: Sektor perkhidmatan
Nederlands: Tertiaire sector
norsk nynorsk: Tertiærnæringar
português: Setor terciário
Simple English: Service sector
中文: 第三产业