Scipion Émilien

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scipions.
Scipion Émilien
Scène imaginaire. Scipion Émilien et Polybe devant les ruines de Carthage après la destruction de la ville. Gravure de Jacobus Buys (1724-1801).
Scène imaginaire. Scipion Émilien et Polybe devant les ruines de Carthage après la destruction de la ville. Gravure de Jacobus Buys (1724-1801).

TitreConsul (147 et 134 av. J.-C.)
Années de service168 av. J.-C. - 129 av. J.-C.
Faits d'armesDestruction de Carthage et de Numance
DistinctionsImperator
Autres fonctionsQuesteur
Consul
Censeur
Biographie
DynastieCornelii Scipiones
Naissance185 av. J.-C.
Rome
Décès129 av. J.-C.
Rome
PèreLucius Æmilius Paullus Macedonicus (naturel)
Publius Cornelius Scipio (adoptif)
MèrePapiria
ConjointSempronia
Enfantssans postérité

Scipion Émilien (Publius Cornelius P.f. P.n. Scipio Æmilianus Africanus Numantinus), aussi dit le Second Africain ou Scipion le Numantin, est un général et homme d'État romain, né en 185 av. J.-C., et mort en 129 av J.-C.

Il est resté célèbre pour avoir détruit Carthage et Numance, réduisant l'Afrique en province romaine et pacifiant l'Hispanie et pour s'être opposé à ses cousins les Gracques. Il fut consul en 147 et en 134 av. J.-C. et censeur en 142 av. J.-C.

Famille

Il est issu de l'illustre gens Æmilia, plus particulièrement de la branche patricienne des Paulli, dont le premier membre qui s'illustra, Marcus Æmilius L.f. L.n. Paullus avait été consul en 302 av. J.-C.

Les Paulli étaient eux-mêmes issus des Mamercini, et par là se rattachaient à Mamercus Æmilius, premier membre connu de la famille, descendant de Mamercus, l'un des fils du roi Numa Pompilius, le successeur de Romulus. Pour d'autres, les Æmilii descendraient de Mamerkos, fils de Pythagore. L’un d’eux, Lucius Æmilius Paullus, dit Paul-Émile le Macédonique consul en 182 av. J.-C. épousa Papiria, la fille du consul de 231 av. J.-C. Caius Papirius Maso.

De leur union naquirent quatre enfants, deux garçons et deux filles :

Paul-Émile divorce ensuite de Papiria et se remarie avec une femme dont nous ignorons le nom. Elle lui laissera deux enfants :

  • Un fils, mort à 13 ans ;
  • Un fils, mort à 11 ans.

À la mort de Paul-Émile, Scipion Émilien reçoit 135 000 drachmes qu’il donne généreusement à son frère Quintus. Adopté par son propre cousin germain Publius Cornelius Scipio Africanus Minor, flamine de Jupiter, le fils de Scipion l’Africain, il avait lui-même déjà hérité d’une fortune considérable.

Par son adoption, il entre dans la gens Cornelia, qui compte déjà douze consulats et trois censures. Son grand-père adoptif, Scipion l’Africain, vainqueur d’Hannibal, avait donné à la famille un prestige inégalable.

Scipion Émilien fut marié à Sempronia, fille de Tiberius Sempronius Gracchus, le consul de 177 av. J.-C. et de 163 av. J.-C. et de Cornelia Africana, fille de Scipion l’Africain. Il est ainsi le beau-frère et le cousin germain des Gracques. Scipion Émilien et Sempronia n’auront pas d’enfant[1].

Other Languages
srpskohrvatski / српскохрватски: Scipion Emilijan
slovenčina: Scipio mladší
slovenščina: Scipion mlajši
中文: 小西庇阿