Savoureuse

Savoureuse
Valdoie : la Savoureuse, le pont et l'église.
Valdoie : la Savoureuse, le pont et l'église.
Caractéristiques
Longueur 41,2 km [1]
Bassin 235 km2 [2]
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen 6,04 m3/s ( Vieux-Charmont) [2]
Régime pluvial
Cours
Source Ballon d'Alsace (1 250 m)
· Localisation Lepuix
· Altitude 1 190 m
· Coordonnées 47° 49′ 13″ N, 6° 50′ 20″ E
Confluence l' Allan
· Localisation Étupes
· Altitude 324 m
· Coordonnées 47° 30′ 39″ N, 6° 50′ 56″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France  France
Départements Territoire de Belfort, Doubs
Régions traversées Bourgogne-Franche-Comté

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro
Source de la Savoureuse, au sommet du ballon d'Alsace.

La Savoureuse, un affluent de l' Allan, est l'axe hydrologique principal de la ville de Belfort, département du Territoire de Belfort. Elle est aussi le principal cours d'eau des Vosges belfortaines, en région Bourgogne-Franche-Comté, dans les départements du Doubs et du Territoire de Belfort, donc un sous-affluent du Rhône par le Doubs et la Saône.

Une vallée d'origine glaciaire

La Savoureuse draine une vallée dont la partie la plus haute (territoire des communes de Lepuix et Giromagny), présente une forme d'auge, caractéristique d'une érosion glaciaire. Plusieurs dépôts morainiques, très visibles dans le paysage, barrent la vallée à Lepuix et deux anciens verrous glaciaires peuvent être observés, à Malvaux et à la limite entre les deux communes.

La Savoureuse au pont du Rummel, commune de Lepuix, Ballon d'Alsace, printemps 2015

Les importants dépôts sédimentaires qui occupent l'aval de cette zone ne peuvent pas trouver une explication dans l'activité actuelle d'un cours d'eau au débit relativement faible (qui atteint très exceptionnellement environ 200 mètres cubes par seconde à Belfort, pour une crue centennale). Seuls les débits considérables donnés par la fonte d'un glacier peuvent en être la cause.

Lors du retrait glaciaire, la Savoureuse et son affluent la Rosemontoire confluaient à l'aval immédiat du débouché de leurs vallées respectives et le cours d'eau en résultant s'écoulait ensuite dans l'actuel lit majeur de la Rosemontoise. Plus tard, à l'occasion de l'érosion des dépôts morainiques qui se trouvaient à cette confluence, les deux cours d'eau se sont séparés, la Savoureuse se donnant un nouveau lit plus à l'Ouest, pour ne se rejoindre que beaucoup plus à l'aval, dans ce qui est aujourd'hui la commune de Valdoie. Il en résulte que l'étendue de sédiments récents occupant le lit majeur de la Savoureuse, de formation plus tardive, est beaucoup moins vaste que celle de la Rosemontoise qui a pourtant un débit moins important.

Other Languages
čeština: Savoureuse
Deutsch: Savoureuse
English: Savoureuse
español: Savoureuse
Nederlands: Savoureuse
occitan: Savoureuse
русский: Саворёз
Simple English: Savoureuse