Sapporo

 Ne doit pas être confondu avec Sapporo (brasserie).
Sapporo
札幌
Dans le sens de lecture : Sapporo depuis le Mont Maru, quartier de Susukino, dôme de Sapporo, tour de télévision de Sapporo, ancien siège du gouvernement de Hokkaidō et statue de William Smith Clark
Dans le sens de lecture : Sapporo depuis le Mont Maru, quartier de Susukino, dôme de Sapporo, tour de télévision de Sapporo, ancien siège du gouvernement de Hokkaidō et statue de William Smith Clark

Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon  Japon
Région Hokkaidō
Préfecture Hokkaidō
Maire Fumio Ueda
Code postal 〒060-8611
Démographie
Population 1 927 371 hab. (2013)
Densité 1 719 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 03′ nord, 141° 21′ est
Superficie 112 112 ha = 1 121,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Préfecture d'Hokkaidō

Voir sur la carte administrative de Préfecture d'Hokkaidō
City locator 12.svg
Sapporo

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 12.svg
Sapporo

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 12.svg
Sapporo
Liens
Site web (en) Sapporo

Sapporo (札幌, Sapporo ?) est la cinquième ville japonaise en nombre d'habitants et la troisième en superficie. Située sur l'île d' Hokkaidō, dont elle est la capitale régionale, elle est traversée par la rivière Toyohira (豊平川, Toyohira gawa ?).

Histoire

Avant la fondation de Sapporo, la région était occupée par plusieurs campements du peuple indigène, les Aïnous. Ce n'est qu'à la fin de la période Edo en 1866 que les premiers colons vont arriver et établir les bases de ce qui sera Sapporo. Le nom du village provient de l'aïnu et peut se traduire par « grande rivière coulant à travers la plaine ».

En 1868, le nouveau gouvernement Meiji décide de faire de Sapporo la nouvelle capitale régionale d'Hokkaidō. Celle-ci offre en effet une meilleure position géographique que celle de la précédente capitale, Hakodate.

Pendant les années 1870-1871, Kiyotaka Kuroda, vice-président de la commission pour le développement d'Hokkaidō (kaitakushi), entre en contact avec le gouvernement américain. Avec l'aide de Horace Capron ( Oyatoi gaikokujin), secrétaire chargé de l'agriculture du Président des États-Unis Ulysses S. Grant, il va considérablement développer Sapporo autour du parc Ōdōri selon le modèle du plan hippodamien ce qui est très inhabituel au Japon, même de nos jours.

Encouragés par le Kaitakushi, de nombreux colons arrivèrent de Honshū pour développer l'agriculture (blé, pommes de terre, maïs, asperges) l'élevage (moutons et porcs) mais aussi la production de matières premières (bois, charbon) ainsi que des brasseries.

Pendant le XXe siècle, la ville continua de se développer fortement sous l'influence d'hommes d'affaires et d'hommes à la recherche de meilleurs salaires, tant et si bien qu'en 1970, Sapporo dépassa le million d'habitants.

Au cours de la seconde guerre mondiale, la ville de Sapporo fut souvent présentée comme la potentielle troisième cible d'un bombardement atomique, si le Japon n'avait pas capitulé.