Saoud ben Abdelaziz Al Saoud

Saoud ben Abdelaziz Al Saoud
(ar) سعود بن عبد العزيز آل سعود
Illustration.
Titre
Roi d'Arabie saoudite

(10 ans, 11 mois et 22 jours)
PrédécesseurAbdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud
SuccesseurFayçal ben Abdelaziz Al Saoud
Premier ministre d'Arabie saoudite

(1 an, 10 mois et 10 jours)
Monarquelui-même
PrédécesseurFayçal ben Abdelaziz Al Saoud
SuccesseurFayçal ben Abdelaziz Al Saoud

(9 mois)
MonarqueAbdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud
lui-même
PrédécesseurPoste créé
SuccesseurFayçal ben Abdelaziz Al Saoud
Biographie
DynastieDynastie saoudienne
Date de naissance
Lieu de naissanceKoweït (Empire ottoman)
Date de décès (à 67 ans)
Lieu de décèsAthènes (Royaume de Grèce)
Nature du décèscrise cardiaque
Nationalitésaoudienne
PèreAbdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud
Religionislam sunnite
Résidencepalais d'Al-Yamamah

Saoud ben Abdelaziz Al Saoud
Monarques d'Arabie saoudite
Premiers ministres d'Arabie saoudite

Saoud ben Abdelaziz Al Saoud (né le à Koweït – décédé le à Athènes), fils d'Abdelaziz ben Abderrahman Al Saoud, le fondateur de la dynastie saoudienne, et de Wadhba, est roi de l'Arabie saoudite de 1953 à 1964.

Il devient héritier du trône après la mort prématurée de son frère aîné, Turki ben Abdelaziz (1900-1919), victime de l'épidémie de grippe espagnole. Ce drame familial entraîne un changement de la loi de succession de sorte que depuis lors, le titre de roi du Nejd (puis d'Arabie saoudite) se transmet en priorité entre frères plutôt que de père en fils.

Premières années

Saud ben Abdelaziz naît en 1902 à Koweït, dans une maison située dans le district de Sakkat Anaza où son grand-père Abderrahman ben Faysal avait été contraint de se réfugier en 1891 après la prise de Riyad par Mohammed ben Rashid. Pendant ce temps, son père Abdelaziz ben Abderrahman, entouré de quarante hommes de la famille et d'une poignée de fidèles, tente de reprendre Riyad des mains du gouverneur de la ville, Ajlan. La bataille de Riyad voit la victoire des Saoud, ce qui permet à la famille de quitter son exil koweïtien.

Le jeune Saud ben Abdelaziz est confié très tôt aux soins d'un précepteur, cheikh Abderrahman Mufairij, qui lui enseigne les rudiments du Coran et de la Charia. On prend également soin de l'initier à l'équitation et au tir à l'arc. Très proche de son père, il dira peu après sa mort : « J'ai perdu à la fois mon père et mon ami ».

Désireux de l'associer aux choses publiques, son père lui confie la tête d'une délégation officielle au Qatar dès l'âge de treize ans. Il est très vite initié à l'art de la guerre et est en tête des combats lors de l'offensive contre l'émirat du Ha'il en 1921. Au cours des années difficiles durant lesquelles son père s'emploie à unifier l'Arabie, il participe à huit guerres.

Peu après la fusion des royaumes du Nejd et du Hedjaz en un nouvel état baptisé « Arabie saoudite » (22 septembre 1932), Saud ben Abdelaziz est fait prince héritier (11 mai 1933), contrevenant ainsi aux usages établis quelques années plus tôt, qui devaient théoriquement donner la priorité aux frères du roi. Peu de temps avant la mort de son père, il devient Premier ministre (13 octobre 1953). Un mois plus tard, il monte sur le trône d'Arabie saoudite, dont il est le deuxième souverain.

Other Languages
Bahasa Indonesia: Saud dari Arab Saudi
Lëtzebuergesch: Saud ibn Abd al-Aziz
lietuvių: Karalius Saudas
Simple English: Saud of Saudi Arabia
oʻzbekcha/ўзбекча: Saud ibn Abdulaziz as-Saud
Bân-lâm-gú: Saud