Salle de marchés

Une salle de(s) marchés est une salle où sont rassemblés les opérateurs de marché intervenant sur les marchés financiers.

Salle des marchés de RVS

L'usage désigne souvent la salle des marchés par le terme de front-office.

Les pays anglo-saxons et d'autres pays utilisent le terme de trading-room, voire de dealing-room ou de trading-floor. Le terme de floor (parquet) est inspiré de celui d'une bourse cotant à la criée.

Avec l'effacement progressif de la cotation à la criée au profit des bourses électroniques, la salle des marchés devient le seul lieu de vie emblématique du marché financier.

C'est aussi le plus souvent là que sont mises en œuvre les technologies de l'information les plus récentes avant d'être disséminées dans les autres secteurs de l'établissement financier.


Origine

Le terme français de salle des marchés a été inventé par la Banque Indosuez en 1982 [1], qui est aussi la première banque en Europe à en créer une, cette année-là, sur un plateau de 1 000 m2, rue de Courcelles à Paris, alors que ce concept s'est imposé depuis plusieurs années aux États-Unis.

À cette époque, les activités financières étaient séparées en autant de départements, répartis quelquefois sur plusieurs sites, qu'il y a de segments de marché : marché interbancaire (domestique et devises), marché des changes, financement à long terme, bourse, marché obligataire… En rassemblant ces équipes en un lieu unique, Indosuez, puis les établissements qui suivront son exemple peu après, veulent faciliter :

– une meilleure diffusion des informations de marché, pour une plus grande réactivité des opérateurs ;
– une confrontation d'idées sur l'évolution des marchés et leurs opportunités ;
– une coordination des desks dans l'action commerciale.
Other Languages
English: Trading room
עברית: חדר עסקות
русский: Trading Desk