Saint-Synode

Siège du Saint-Synode de l' Empire russe à Saint-Pétersbourg.

Dans les Églises orthodoxes, le Saint-Synode — ou « concile » permanent — est l’institution collégiale au sommet de la hiérarchie religieuse.

Dans l'Église russe

En 1721, suite aux réformes religieuses du tsar Pierre le Grand, le Saint-Synode est devenu le principal organe d'administration de l' Église orthodoxe russe, privée de patriarche. Composé d'évêques, de prêtres et du haut-procureur (ober-prokuror) nommé par l'empereur, il devait diriger les affaires ecclésiales d'une façon collégiale. Pobiedonostsev en fut un des procureurs généraux les plus célèbres à partir de 1880.

En rétablissant la fonction du patriarche en 1917, l'Église orthodoxe russe a conservé le Saint-Synode. Il administre désormais l'Église russe dans la période entre les conciles épiscopaux (réunis tous les quatre ans) et par délégation de ceux-ci. Il comprend aujourd'hui le patriarche, sept membres permanents ( métropolites) et cinq membres tournants choisis dans le reste de l'épiscopat.

Le Saint-Synode est notamment chargé de désigner les nouveaux évêques, de nommer les recteurs des séminaires et des académies de théologie, de pourvoir à la nomination des supérieurs monastiques. Le Synode est secondé dans son travail par plusieurs départements synodaux dont : le département des relations extérieures, le département pour la mission, les éditions synodales, etc.

Other Languages
български: Свети синод
català: Sant Sínode
Ελληνικά: Ιερά Σύνοδος
English: Holy Synod
español: Santo Sínodo
hrvatski: Sveti Sinod
italiano: Santo Sinodo
日本語: 聖シノド
Nederlands: Heilige Synode