Saga

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saga (homonymie).
Article général Pour un article plus général, voir Littérature islandaise.

Une saga (mot islandais, pluriel sögur) est un genre littéraire développé dans l'Islande médiévale, aux e et e siècles, consistant en un récit historique en prose, ou bien une fiction ou légende.

De nos jours, le mot saga est repris dans le langage courant pour désigner un cycle romanesque en plusieurs volets ou certaines œuvres à caractère épique, même si elles sont exprimées sur un support autre que le support littéraire, comme la bande dessinée La Saga de Bas de cuir ou la saga cinématographique Star Wars. De manière plus générale, le terme est également utilisé de manière métaphorique pour désigner une histoire — fictive ou non — qui connaîtrait de nombreux épisodes ou rebondissements[1].

Informations générales

Selon Régis Boyer : « On appelle saga un récit en prose, toujours en prose, ce point est capital, rapportant la vie et les faits et gestes d'un personnage, digne de mémoire pour diverses raisons, depuis sa naissance jusqu'à sa mort, en n'omettant ni ses ancêtres ni ses descendants s'ils ont quelque importance »[2]. Notons encore qu'une saga n'est qu'extrêmement rarement une légende ou un conte.

Le mot vient du verbe segja, « conter », « raconter » (comparer avec l'allemand sagen ou l'anglais to say). L'auteur de sagas, souvent anonyme, est un sagnamaðr (pluriel sagnamenn).

En dehors de toutes les catégories des sagas, le Landnámabók (« Livre de la Colonisation »), qui retrace la colonisation de l'Islande aux e et e siècles. Cet ouvrage est unique en son genre car il n'existe pas d'équivalent pour un autre pays. Il est par ailleurs répertorié comme étant lié aux sagas.

Dans le contenu des sagas, les phénomènes propres au folklore païen se voient teintés par une influence chrétienne. Outre cette symbiose culturelle, les sagas nous renseignent également sur des éléments de mœurs et de société de l’ère viking. La relation complexe entre la tradition orale du passé païen et la culture littéraire chrétienne du Moyen-Âge offre un beau défi d’interprétation aux historiens de cette période[3]. Bien que l’histoire politique ne traite plus les sagas textuellement comme au XIXe siècle, ces textes demeurent des sources importantes pour l’ethnologue, l’anthropologue et l’historien des mentalités[4].

Other Languages
العربية: ساجا
مصرى: ساجا
azərbaycanca: Saqa
беларуская: Сага
беларуская (тарашкевіца)‎: Сагі
български: Сага
বাংলা: সাগা
brezhoneg: Saga
Cymraeg: Saga
dansk: Saga
English: Saga
Esperanto: Sagao
eesti: Saaga
euskara: Saga
suomi: Saaga
Võro: Saaga
עברית: סאגה
hrvatski: Saga
magyar: Saga
Հայերեն: Սագա
Bahasa Indonesia: Saga
Ido: Saga
italiano: Saga
日本語: サガ
Basa Jawa: Saga
қазақша: Сага
한국어: 사가 (문학)
latviešu: Sāgas
кырык мары: Сага
Nederlands: Saga (literatuur)
norsk nynorsk: Saga
occitan: Saga
português: Saga (literatura)
română: Saga
русский: Сага
Scots: Saga
srpskohrvatski / српскохрватски: Saga
Simple English: Saga
slovenčina: Sága (literatúra)
српски / srpski: Сага (књижевност)
Türkçe: Saga
українська: Сага