SU-100

SU-100
image illustrative de l’article SU-100
SU-100 au Musée de la Grande Guerre patriotique (Kiev - Ukraine)
Caractéristiques de service
Service1944 - 1957 (URSS)
UtilisateursUnion des républiques socialistes soviétiques
ConflitsSeconde Guerre mondiale
Production
ConcepteurLev Gorlitsky
Année de conception1944
ConstructeurUsine Ouralmach de Iekaterinbourg
Unités produites2 335+
Caractéristiques générales
Équipage4
Longueur9,45 m
Largeur3,00 m
Hauteur2,25 m
Masse au combat31,6 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage45 à 75 mm
Armement
Armement principal1 canon 100 mm D-10S (34 obus)
Armement secondaire- Pistolet-mitrailleur PPsh 41 de 7,62 mm
- 24 grenades F-1
- 5 grenades antichar
Mobilité
MoteurV-2-34 M diesel
Puissance500 cv à 1 800 tr/min
SuspensionSuspension Christie
Vitesse sur route50 km/h
Puissance massique/
Réservoir500 litres avec possibilité d'augmenter de 270 litres en externe
Autonomie- 320 km sur route
- 150 km en tout-terrain

Le SU-100 est un chasseur de chars soviétique utilisé durant la Seconde Guerre mondiale pour remplacer le SU-85. Il a été largement utilisé pendant la dernière année de la guerre puis a continué à voir du service dans les armées des alliés de l'URSS partout dans le monde.

Développement

Le SU-100 a été conçu en 1944 comme un SU-85 amélioré. Il est bâti sur le châssis du T-34-85. Il a été conçu et produit à l'UZTM (en russe УЗТМ pour Уральский Завод Тяжелого Машиностроения, Usine de constructions mécaniques lourdes de l'Oural ou Ouralmach) à Iekaterinbourg. Le SU-100 s'est vite révélé être l'un des meilleurs chasseurs de chars de la deuxième guerre mondiale, car son canon pouvait pénétrer 125 mm de blindage vertical à une portée de 2 000 mètres ou le blindage incliné de 80 mm du char allemand Panther à 1 500 mètres. Capable de détruire le blindage frontal de tous les chars allemands en service à l'exception du Tigre royal, le SU-100 reçut des soldats soviétiques le surnom salace de "pizdets vsemu" ou "nique-tout"[1].

Le développement était supervisé par Lev Gorlitsky, chef concepteur de tous les canons automoteurs moyens soviétiques. L'étude a commencé en février 1944 et le premier prototype de SU-100, appelé "objet 138", a été construit en mars. Après une période intense d'essais avec différents modèles de canons de 100 mm, les ingénieurs soviétiques ont approuvé le canon D-10S pour une production de masse. Ce canon avait été conçu dans le bureau de construction de l'usine d'artillerie numéro 9, sous la direction de Fyodor Petrov. Après la Seconde Guerre mondiale, il a été installé sur les chars T-54 et T-55 et ses descendants étaient encore en usage quarante ans après sa conception. La caisse du SU-100 a été fortement améliorée par rapport au SU-85 : le blindage avant a été augmenté de 45 à 75 mm et le poste du chef de char a été agrandi, avec une nouvelle coupole. La ventilation a aussi été améliorée, avec deux ventilateurs au lieu du ventilateur unique du SU-85. La production de masse a démarré en septembre 1944.

Other Languages
беларуская (тарашкевіца)‎: СУ-100
български: СУ-100
čeština: SU-100
Deutsch: SU-100
English: SU-100
español: SU-100
eesti: SU-100
suomi: SU-100
galego: SU-100
עברית: SU-100
magyar: SZU–100
italiano: SU-100
ქართული: СУ-100
Nederlands: SU-100
occitan: SU-100
polski: SU-100
português: SU-100
română: SU-100
русский: СУ-100
srpskohrvatski / српскохрватски: SU-100
slovenčina: SU-100
slovenščina: SU-100
српски / srpski: СУ-100
svenska: SU-100
українська: СУ-100
Tiếng Việt: SU-100