SHA-1

Un tour de la fonction de compression de SHA-1 :
A, B, C, D, E sont des mots de 32 bits ;
<<<n désigne une rotation des bits par décalage de n bits vers la gauche ;
F est une fonction (non linéaire sur le corps F2 des booléens) qui dépend du numéro de tour t ;
⊞ est l'addition modulo 232 (l'addition des entiers machines non signés de 32 bits), qui est non linéaire sur F2 ;
Kt est une constante (32 bits) qui dépend du numéro de tour t ;
Wt est un mot de 32 bits qui dépend du numéro de tour t ; il est obtenu par une procédure d'expansion à partir du bloc de donnée (512 bits) dont le traitement est en cours.

SHA-1 (Secure Hash Algorithm) est une fonction de hachage cryptographique conçue par la National Security Agency des États-Unis (NSA), et publiée par le gouvernement des États-Unis comme un standard fédéral de traitement de l'information (Federal Information Processing Standard du National Institute of Standards and Technology (NIST)). Elle produit un résultat (appelé « hash » ou condensat) de 160 bits.

SHA-1 n'est plus considéré comme sûr contre des adversaires disposant de moyens importants. En 2005, des cryptanalystes ont découvert des attaques sur SHA-1, suggérant que l'algorithme pourrait ne plus être suffisamment sûr pour continuer à l'utiliser dans le futur[1]. Depuis 2010, de nombreuses organisations ont recommandé son remplacement par SHA-2 ou SHA-3[2],[3],[4]. Microsoft[5], Google[6] et Mozilla[7],[8],[9] ont annoncé que leurs navigateurs respectifs cesseraient d'accepter les certificats SHA-1 au plus tard en 2017.

Other Languages
български: SHA-1
বাংলা: এসএইচএ-১
Deutsch: SHA-1
English: SHA-1
hrvatski: SHA-1
日本語: SHA-1
മലയാളം: SHA-1
polski: SHA-1
português: SHA-1
русский: SHA-1
srpskohrvatski / српскохрватски: SHA-1
shqip: SHA-1
svenska: SHA-1
Türkçe: SHA-1
українська: SHA-1
中文: SHA-1