Sénat romain

Le Sénat romain est l'une des plus anciennes et des plus pérennes institutions politiques de la Rome antique. Il s'agit de l'assemblée composée des représentants des grandes familles de rang sénatorial qui joue un rôle religieux, législatif, financier et de politique extérieure important. Son rôle et son influence sur la vie politique romaine ont évolué tout au long de l'histoire romaine et atteint son apogée durant la République romaine, entre le e et le IIe siècle IIe siècle av. J.-C..

Sous la monarchie, le Sénat n’est qu’une assemblée qui conseille le roi. Alors que le dernier roi de Rome, Tarquin le Superbe, est renversé à la suite d'un coup d’État, le Sénat survit à la chute de la Monarchie romaine en 509 av. J.-C.

Au début de la République, le Sénat demeure politiquement faible, alors que les magistrats cumulent tous les pouvoirs. La transition de la monarchie aux institutions républicaines est graduelle et il faut plusieurs générations avant que le Sénat soit capable d’affirmer son pouvoir sur les magistrats. Vers la fin de la République, à partir des réformes des Gracques, les pouvoirs du Sénat déclinent.

Le Sénat survit à la chute de la République et est maintenu durant l'Empire. Sous le Principat, le Sénat semble détenir plus de pouvoir qu’il n’en a eu jusqu’alors mais à la différence du Sénat de la République, il n’est plus politiquement indépendant. L’empereur domine le Sénat et l'assemblée perd son prestige et finalement une grande partie de ses pouvoirs.

À la suite des réformes constitutionnelles de l’empereur Dioclétien, le Sénat perd tout pouvoir politique et n’a jamais retrouvé la puissance qu’il a détenue auparavant. Quand le siège du gouvernement est transféré hors de Rome, le Sénat est réduit à un corps municipal. Cette relégation est définitivement entérinée lorsque l’empereur Constantin crée une assemblée similaire à Constantinople. Après la chute de l’Empire romain d'Occident en 476, le Sénat continue de fonctionner mais en s'adaptant aux règles des Barbares jusqu’à ce qu’il soit finalement abandonné un siècle plus tard.

Sous la monarchie romaine

Article détaillé : Sénat de la Monarchie romaine.

Tite-Live mentionne l'existence et le rôle du Sénat à l'époque de la royauté et affirme que le Sénat est créé par Romulus lui-même[a 1],[1]. Les cent membres qui le composent à l'origine sont appelés « pères » (patres) et leurs descendants « patriciens ». Le Sénat est alors formé des représentants (patres) des premières familles romaines appelées gentes. Le roi nomme ces membres. Selon la tradition, en 616 av. J.-C., Tarquin l'Ancien nomme cent nouveaux membres, tous acquis à sa cause, qu'on appelle les « sénateurs de second rang »[a 2]. À la fin de la monarchie, le Sénat compte 300 membres, cent pour chacune des trois tribus romuléennes[2].

Sous la monarchie, et selon ce qu'indique Cicéron[a 3],[a 4], le Sénat n'a qu'un rôle consultatif[1]. Sa fonction la plus importante serait d’élire les nouveaux rois. Alors que le roi est techniquement élu par le peuple, c’est en fait le Sénat qui choisit chaque nouveau roi. La période séparant la mort du roi et l’élection de son successeur est appelée l'interregnum[3]. C'est la seule période pendant laquelle le Sénat use de son pouvoir souverain. Quand le roi meurt, c’est un membre du Sénat, l'interrex, qui nomme un candidat à la succession[4]. Après que le Sénat a donné son approbation au prétendant, celui-ci est officiellement élu par le peuple. Le Sénat donne ensuite son accord final[4].

La tâche la plus significative du Sénat en-dehors des élections royales est son rôle en tant que conseiller du roi, consilium regium[5]. Bien qu’il puisse ignorer les conseils du Sénat, le prestige croissant de l’assemblée la rend de plus en plus difficile à ignorer. Techniquement, le Sénat peut aussi promulguer des lois, mais il serait incorrect de considérer les décrets du Sénat comme une « législation » au sens moderne. Seul le roi peut décréter de nouvelles lois, bien qu’il implique souvent le Sénat et les comices curiates dans le processus[6].

Other Languages
asturianu: Senáu romanu
azərbaycanca: Senat
български: Сенат
বাংলা: রোম সিনেট
bosanski: Rimski senat
català: Senat romà
čeština: Římský senát
English: Roman Senate
Esperanto: Romia senato
español: Senado romano
eesti: Senat
فارسی: سنای روم
hrvatski: Rimski senat
magyar: Senatus
interlingua: Senato roman
Bahasa Indonesia: Senat Romawi
italiano: Senato romano
ქართული: რომის სენატი
한국어: 로마 원로원
lietuvių: Romos senatas
latviešu: Romas senāts
македонски: Римски сенат
Bahasa Melayu: Senat Rom
Nederlands: Senaat (Rome)
occitan: Senat roman
português: Senado romano
română: Senatul roman
srpskohrvatski / српскохрватски: Rimski Senat
Simple English: Roman Senate
slovenščina: Rimski senat
српски / srpski: Римски сенат
Kiswahili: Senati
Türkçe: Senato (Roma)