Ryōichi Ikegami

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ikegami.
Ryōichi Ikegami

池上 遼一

Naissance (74 ans)
Nationalitéjaponaise
Auteur
Éditeur associé
Maître
Shigeru Mizuki
Élèves
Yoshihide Fujiwara (en)

Œuvres principales

Première œuvre : Makyō

Autres ouvrages :

Ryōichi Ikegami (池上 遼一, Ikegami Ryōichi?) est un dessinateur de manga japonais. Il est né le au Japon.

Il est surtout connu pour ses mangas seinen qui tournent généralement autour du milieu du crime japonais. Dans la plupart de ses œuvres, il collabore avec un scénariste et ne s'occupe que du dessin.

Biographie

Ryōichi Ikegami publie sa première œuvre en 1961 : Makyō (魔鏡?, litt. « Miroir magique »), une histoire courte hors-série. En 1966, son histoire Tsumi no ishiki (罪の意識?, litt. « Conscience du péché »), parue dans le magazine de mangas d'avant-garde Garo retient l'attention de Shigeru Mizuki, l'auteur du célèbre Kitaro le repoussant, qui décide de faire de Ryōichi Ikegami son assistant[1].

Arrivent alors ses premières parutions importantes : le manga original de Spider-Man en 1970 qu'il coscénarise, et ses premières collaborations avec Kazuo Koike et Tetsu Kariya avec respectivement Aiueo boy (I・餓男, Aiueobōi?) en 1973, et Otoko gumi (男組?) en 1974. Par la suite il travaillera également à plusieurs reprises avec Kazuya Kudō, et surtout avec Buronson, scénariste quasi-attitré depuis 1990[1].

En 2002 il reçoit justement avec Buronson le Prix Shōgakukan catégorie Générale de l'année 2002 pour Heat, précédant et succédant ainsi au palmarès à Naoki Urasawa[2].

De 2011 à 2013, Buronson et Ryōichi Ikegami ont réalisé Lord, libre adaptation de l'Histoire des Trois Royaumes, roman historique chinois du e siècle.

Ryōichi Ikegami est également professeur à l'Université des arts d'Osaka, sous la direction de Kazuo Koike[3].

Other Languages
日本語: 池上遼一
português: Ryoichi Ikegami
中文: 池上辽一