Roi de France

Roi de France
Image illustrative de l’article Roi de France
Grandes armes de France

Image illustrative de l’article Roi de France
Charles X,
dernier roi de France (1824-1830).

Création481 (roi des Francs)
Abrogation
Premier titulaireClovis Clovis Ier
Dernier titulaireCharles X

Roi des Français
Image illustrative de l’article Roi de France
Armoiries de la France

Image illustrative de l’article Roi de France
Louis-Philippe Louis-Philippe Ier,
dernier roi des Français (1830-1848).

Création
Abrogation
Premier titulaireLouis XVI
Dernier titulaireLouis-Philippe Louis-Philippe Ier

« Roi de France » est la dignité et le titre donnés au seigneur qui détient la souveraineté de la France et la gouverne lorsqu'elle est un royaume.

Aux origines historiques de la fonction, il s'agissait d'un simple seigneur régnant, parmi tant d'autres, sur un territoire assez réduit : la France (devenue par la suite « Île de France » pour la différencier du royaume dans son ensemble). Par une série d’événements politiques, militaires et religieux, parmi lesquels le baptême de Clovis en 496 est très important, ce seigneur, qui prend le titre singulier de Rex (« Roi »), va s'imposer peu à peu face aux autres souverains locaux, jusqu'à devenir primus inter pares (« premier parmi ses pairs »). Le domaine royal (la France stricto sensu) devient alors un fief suprême, autour duquel sont fédérés d'autres fiefs (Berry, Nivernais, Maine) et parfois même des États souverains entiers (la Bretagne par exemple) ; ces entités fédérées conservent leur particularisme et leurs institutions propres (origines de certains privilèges provinciaux), mais elles doivent reconnaître le Roi de France comme le « suzerain suprême » ou le « suprême seigneur »[[réf. souhaitée]. Cette constitution particulière fait du royaume de France ce qu'on appellerait aujourd'hui (abusivement) une confédération.

Au fil des siècles, la féodalité reculant, la dimension seigneuriale du Roi de France s'estompe (sans pour autant disparaître) pour laisser place à une dimension politique plus moderne, celle de chef d'État et de gouvernement ; la Monarchie devient un véritable État juridique et administratif qui soude les pays de France sous une seule et même autorité (œuvre que poursuit la Révolution française de manière plus radicale).

La fonction de Roi résulte d'une longue construction étatique faite de soumissions, de suzerainetés et d'annexions, qui, au fil des siècles, vont faire du petit domaine seigneurial qu'est la France des origines, un grand et puissant royaume. La dignité de « Roi de France » est liée à la constitution de la France en tant qu'État-nation.

Other Languages
íslenska: Frakkakonungur
Bân-lâm-gú: Hoat-kok Kok-ông