Ressource génétique

image illustrant l’environnement
Cet article est une ébauche concernant l’ environnement.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant ( comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Une ressource génétique est, selon la Convention sur la diversité biologique (CDB), un matériel génétique ayant une valeur effective ou potentielle.

Elle est liée à la diversité génétique et fonctionnelle des patrimoines génétiques des sous-populations, populations et métapopulations de chaque taxon.
Bien que non nommée, elle a joué depuis des milliers d'années un rôle important dans l'agriculture, l'élevage, la pisciculture et la sylviculture, et de plus en plus pour les biotechnologies et les domaines utilisant la transgénèse ou la sélection dirigée sur la base de méthodes scientifiques depuis quelques décennies. Dans le domaine agricole, le terme agrobiodiversité recouvre bien la notion de ressource génétique [1].

La valorisation marchande et biotechnologique de ces ressources pose des questions nouvelles de gouvernance [2] et de modes de partage des bénéfices apportés par ces ressources et leur conservation, avec des questions ethnologiques [3] et d' éthique environnementale spécifiques, concernant par exemple la gestion et valorisation des semences [4] les capacités croissantes de pollution génétique et de modifications profondes et parfois irréversibles de ce patrimoine par l'Homme.

Éléments de définition

Le génome a acquis une valeur de ressource naturelle et commerciale lorsque son rôle dans l' amélioration végétale ou animale a été compris. Ce phénomène s'est accompagné du développement du génie génétique ainsi que de la possibilité de breveter le vivant ;

Lors du Sommet de la Terre de juin 1992, l'ONU a reconnu l'importance de ces ressources comme bien commun et comme fondamentales pour le développement durable. L'ONU leur reconnaît aussi une valeur utilitaire en distinguant les ressources génétiques végétales et animales, en insistant sur la « conservation et utilisation rationnelle des ressources phytogénétiques (RPG) pour l'alimentation et pour une agriculture viable », (point 14H) et la « conservation et utilisation rationnelle des ressources zoogénétiques (RZG) pour une agriculture viable » (point 14H) [5]. L'ONU pointe aussi à plusieurs reprises l'importance des ressources génétiques forestières (RGF) [6].