Reptile
English: Reptile

Reptilia

Wikipédia:Articles de qualité Vous lisez un « article de qualité ».
Reptilia
Description de cette image, également commentée ci-après
De gauche à droite et de haut en bas : une Tortue verte, un Sphénodon, Pseudotrapelus sinaitus et un Crocodile du Nil
Classification
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embr.Vertebrata
Infra-embr.Gnathostomata
Super-classeTetrapoda
CladeAmniota
CladeSauropsida

Classe

Reptilia
(Laurenti, 1768)

Ordres de rang inférieur

Planche par Adolphe Millot, dans le Nouveau Larousse illustré, 1897-1904. Des amphibiens, longtemps classés parmi les reptiles, y sont aussi représentés.

Le nom reptiles (du latin reptile, « rampant ») désigne des animaux terrestres à température variable (ectothermes), au corps souvent allongé et recouvert d'écailles, et dont la démarche, pattes écartées et corps proche du sol, est proche de la reptation. Ce groupe, que les sources notamment antérieures au e siècle considèrent comme un taxon dénommé Reptilia, inclut dans ce cas des animaux disparus comme les dinosaures, les ichthyosaures, les plésiosaures, les pliosaures, les ptérosaures[note 1]. Depuis l'essor de la cladistique et surtout du cladisme, un nombre croissant de chercheurs considère que le mot reptile ne doit plus être utilisé comme un taxon valide car il ne désigne pas un groupe holophylétique dont les espèces descendent toutes d'un ancêtre commun « reptilien » exclusif, mais forment un regroupement paraphylétique d'espèces semblables par les caractères de l'ectothermie et des écailles. Le groupe « reptiles » serait ainsi paraphylétique parce que les ancêtres communs du groupe ont aussi produit une descendance ne possédant pas de tels caractères : les mammifères et les oiseaux.

Ces chercheurs affirment que les reptiles actuels, crocodiliens, tortues, rhynchocéphales et squamates appartiennent à des lignées moins apparentées entre elles qu'avec d'autres lignées non « reptiliennes » comme les oiseaux : les crocodiliens par exemple sont plus proches des oiseaux que des lézards ou des tortues. De plus, certains groupes fossiles autrefois considérés comme des « reptiles » possèdent des caractéristiques que n'ont pas les reptiles actuels : les ichtyosaures, se sont révélés avoir été vivipares ; d'autres tels les ptérosaures étaient velus ; d'autres encore, les reptiles mammaliens ont donné naissance aux mammifères, et enfin les dinosaures ont révélé parmi eux des formes à température constante (homéothermes) et parmi eux, les théropodes ont donné naissance aux oiseaux.

C'est pourquoi, en Occident, depuis les années 1980, le regroupement des reptiles en tant que taxon a été abandonné par les scientifiques cladistes désormais majoritaires, ainsi que dans l'enseignement primaire et secondaire français[1],[2],[3]. En revanche, il est toujours largement utilisé dans le langage courant, dans les institutions scientifiques d'autres pays (notamment la Chine, les pays hispanophones et russophones), et il est toujours formellement reconnu comme une classe valide dans la systématique évolutionniste, une école de taxonomie toujours active[2],[4],[5].

La classe Reptilia comprend quatre ordres d'espèces contemporaines :

L'étude de ces animaux forme une des deux branches de l'herpétologie, l'autre étant l'étude des amphibiens, anciennement rapprochés des reptiles.

Les premiers animaux à pouvoir être placés dans cette classe sont apparus sur Terre dès le Carbonifère, en même temps que les amniotes. Premiers vertébrés à pouvoir coloniser le milieu terrestre, ils se diversifient rapidement en de nombreuses espèces. Les reptiles sont aujourd'hui bien représentés avec plus de 9 000 espèces répertoriées en 2011, localisées surtout à proximité des tropiques, mais la vision traditionnelle selon laquelle le Mésozoïque aurait été un « âge des reptiles » suivi par un « âge des mammifères » est abandonnée, et l'on considère aujourd'hui qu'un « âge des dinosaures et des mammifères » a commencé au Trias et se poursuit de nos jours (puisque les oiseaux sont des dinosaures), tandis que le véritable « âge des reptiles » se place avant cela, au Permien, pour s'estomper au Trias.

Les reptiles ont, depuis toujours, intrigué ou fasciné les humains. Parce que certains sont en capacité de dévorer des hommes (crocodiliens, grands varans) ou bien disposent de venins potentiellement mortels, parfois les reptiles inquiètent et font peur, parfois ils suscitent des phobies, mais d'autres fois ils sont sacralisés et sont l'objet d'une symbolique complexe. Omniprésents dans les mythologies du monde entier, ils ont inspiré l'imagination des hommes, servant par exemple de modèles aux dragons. D'autres suscitent de la sympathie, par exemple les tortues qui, dans certaines mythes, portent le monde sur leur dos[6].

Ces dernières années, l'élevage de reptiles se développe dans le monde, pour fournir le marché de la viande dans certains pays consommateurs, mais surtout les marchés de la maroquinerie de luxe, qui utilise leurs peaux, et celui des nouveaux animaux de compagnie. Toutefois, le braconnage est également très répandu, et met en danger de nombreuses espèces, malgré les tentatives de régulation du commerce d'animaux sauvages menées au niveau international. La pollution et la disparition des habitats des reptiles sont les autres principaux dangers auxquels ils sont exposés.

Sommaire

Other Languages
Afrikaans: Reptiel
Alemannisch: Reptilien
aragonés: Reptilia
العربية: زواحف
مصرى: زواحف
অসমীয়া: সৰীসৃপ
asturianu: Reptilia
azərbaycanca: Sürünənlər
تۆرکجه: سوروننلر
башҡортса: Һөйрәлеүселәр
Boarisch: Reptülien
žemaitėška: Ruoplē
беларуская: Паўзуны
беларуская (тарашкевіца)‎: Паўзуны
български: Влечуги
বাংলা: সরীসৃপ
brezhoneg: Stlejvil
bosanski: Reptili
буряад: Мүлхигшэд
català: Rèptils
Cebuano: Reptil
کوردی: خشۆک
čeština: Plazi
Cymraeg: Ymlusgiad
dansk: Krybdyr
Deutsch: Reptilien
Ελληνικά: Ερπετά
English: Reptile
Esperanto: Reptilioj
español: Reptilia
eesti: Roomajad
euskara: Narrasti
estremeñu: Retil
فارسی: خزندگان
suomi: Matelijat
Võro: Ruumaja
føroyskt: Skriðdýr
Nordfriisk: Krepdiarten
Frysk: Reptilen
Gaeilge: Reiptíl
Gàidhlig: Pèist
galego: Réptiles
Avañe'ẽ: Otyryrýva
Gaelg: Reptilia
עברית: זוחלים
हिन्दी: सरीसृप
hrvatski: Gmazovi
hornjoserbsce: Łažaki
Kreyòl ayisyen: Rèptil
magyar: Hüllők
հայերեն: Սողուններ
interlingua: Reptilia
Bahasa Indonesia: Reptil
Iñupiak: Paamġuaq
Ilokano: Reptilia
Ido: Reptero
íslenska: Skriðdýr
italiano: Reptilia
日本語: 爬虫類
Patois: Reptail
la .lojban.: respa
Jawa: Rèptil
Taqbaylit: Timraradin
ಕನ್ನಡ: ಸರೀಸೃಪ
한국어: 파충류
Перем Коми: Кыссиссез
kurdî: Xijende
kernowek: Kramvil
Latina: Reptilia
Lëtzebuergesch: Reptiller
Lingua Franca Nova: Retil
Limburgs: Reptiele
Ligure: Reptilia
lingála: Linyóka
lietuvių: Ropliai
latviešu: Rāpuļi
македонски: Влекачи
മലയാളം: ഉരഗം
кырык мары: Reptilia
Bahasa Melayu: Reptilia
မြန်မာဘာသာ: တွားသွားသတ္တဝါ
Napulitano: Rettile
Plattdüütsch: Reptilien
Nedersaksies: Kroepdeers
नेपाली: सरीसृप
नेपाल भाषा: रेप्ताइल
Nederlands: Reptielen
norsk nynorsk: Krypdyr
norsk: Krypdyr
Sesotho sa Leboa: Segagabi
occitan: Reptilia
ਪੰਜਾਬੀ: ਭੁਜੰਗੀ
polski: Gady
Piemontèis: Rétij
پنجابی: کرلے
پښتو: خاپوړن
português: Répteis
Runa Simi: Suchuq
rumantsch: Reptils
română: Reptilă
русиньскый: Плазы
संस्कृतम्: सर्पण-शीलः
саха тыла: Сыыллааччылар
sicilianu: Reptilia
Scots: Reptile
srpskohrvatski / српскохрватски: Reptil
Simple English: Reptile
slovenčina: Plazy
slovenščina: Plazilci
chiShona: Dzinokambaira
Soomaaliga: Xamaarato
српски / srpski: Гмизавци
Sunda: Réptil
svenska: Kräldjur
Kiswahili: Reptilia
தமிழ்: ஊர்வன
తెలుగు: సరీసృపాలు
тоҷикӣ: Рептилия
Tagalog: Reptilya
Tok Pisin: Reptail
Türkçe: Sürüngenler
татарча/tatarça: Сөйрәлүчеләр
українська: Плазуни
اردو: خزندہ
oʻzbekcha/ўзбекча: Sudralib yuruvchilar
Tiếng Việt: Động vật bò sát
Winaray: Reptilia
吴语: 爬蟲類
მარგალური: ქვერქვენწეფი
ייִדיש: רעפטיליע
Yorùbá: Afàyàwọ́
Zeêuws: Reptielen
中文: 爬行动物
Bân-lâm-gú: Pâ-thiông
粵語: 爬蟲類