Ready to Die

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Ready to Die (album des Stooges).
Ready to Die
Album de The Notorious B.I.G.
Sortie Drapeau des États-Unis
2004 (réédition)
Enregistré 19931994
The Hit Factory
D&D Studios
( New York)
Durée 68:58
77:01 (réédition 2004 avec bonus)
Genre Rap East Coast, gangsta rap
Producteur Sean Combs, Darnell Scott, Easy Mo Bee, Bluez Brothers, Chucky Thompson, Pete Rock, Poke, DJ Premier, Lord Finesse, Nashiem Myrick, Rashad Smith
Label Bad Boy Records, Arista Records

Albums de The Notorious B.I.G.

Singles

  1. Juicy
    Sortie :
  2. Big Poppa
    Sortie :
  3. One More Chance
    Sortie :
  4. Warning
    Sortie : 1995

Ready to Die

Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 5 étoiles sur 5 [1]
HipHopDX 5 étoiles sur 5 [2]
RapReviews 10/10 [3]
Rolling Stone 4 étoiles sur 5 [4]
Sputnikmusic 4.5 étoiles sur 5 [5]

Ready to Die est le premier album studio de The Notorious B.I.G., sorti le .

Publié chez Bad Boy Records, l'album marque le lancement du label et comprend des productions de son fondateur, Sean Combs, ainsi qu'Easy Mo Bee, Chucky Thompson, DJ Premier et Lord Finesse, entre autres. L'album semi-autobiographique raconte l'histoire de Christopher Wallace, un jeune criminel qui s'auto-identifie comme étant le Frank White noir. Le titre, Ready to Die (« prêt à mourir »), est dû au fait que Christopher Wallace affirmait que la mort ne l'effrayait pas et qu'il savait qu'il n'allait pas avoir une très longue vie.

Ready to Die sera l'unique album lancé jusqu'au décès du rappeur en 1997, quelques jours avant la sortie de son second album Life After Death.

Enregistrement

Les sessions d'enregistrements de l'album ont lieu de 1993 à 1994 aux studios The Hit Factory et D&D Studios à New York.

En 1993 alors âgé de 21 ans, Christopher signe son premier contrat chez Uptown Records et commence l’enregistrement de l'album. Les premiers morceaux enregistrés constituaient un contenu plus sombre et moins radio friendly, comme Ready to Die, Gimme the Loot et Things Done Changed. Pendant ces séances, le magazine XXL le décrit comme un « artiste inexpérimenté, affamé et paranoïaque [6] ».

Cette même année, le producteur exécutif, Sean Combs, est renvoyé de chez Uptown Records. La carrière de Biggie fait une courte pause, ayant en sa possession un album partiellement enregistré. Après une courte période dans les rues, Christopher retourne en studio sous le label Bad Boy Records (filiale de Warner Music Group et nommé Bad Boy Entertainment au départ), fondé en 1993, et achève l'enregistrement de Ready to Die. Cet à ce moment que sont enregistrés les morceaux plus orientés « radio », comme Big Poppa et Juicy.

Other Languages
azərbaycanca: Ready to Die
Deutsch: Ready to Die
English: Ready to Die
magyar: Ready to Die
italiano: Ready to Die
Patois: Ready to Die
ქართული: Ready to Die
Nederlands: Ready to Die
português: Ready to Die
română: Ready to Die
русский: Ready to Die
Simple English: Ready to Die
slovenčina: Ready to Die
svenska: Ready to Die
Türkçe: Ready to Die
українська: Ready to Die