Radiographie

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Radio.
Radiographie pulmonaire numérisée.

La radiographie est une technique d' imagerie de transmission, par rayons X dans le cadre de la radiographie X, ou par rayons gamma en gammagraphie. Elle permet d'obtenir un cliché dont le contraste dépend à la fois de l'épaisseur et du coefficient d' atténuation des structures traversées. Par extension, l'image obtenue et son support portent aussi le nom de radiographie. L'abréviation du terme radiographie est fréquemment employée, on parle alors de « radio ». La radiographie est utilisée en radiologie médicale, en radiologie industrielle et en radiothérapie. La radiographie standard correspond à la radiographie d'une région d'intérêt dont la réalisation obéit à un protocole reconnu de manière internationale [1], [2]. La radiographie s'oppose à l' autoradiographie qui est une technique d' imagerie d'émission. Les radiographies argentiques se lisent idéalement sur un négatoscope.

Histoire

Les progrès scientifiques du XIXe siècle amenèrent tout d'abord à la découverte de sources lumineuses très intenses, comme la lumière oxhydrique ou celle émise par la combustion du magnésium [3]. Il devint alors possible pour la première fois de voir à travers le corps, grâce à la transmission de telles lumières. Le docteur Richarson s'en servit pour étudier les mouvements du cœur [4], ce qui était désormais réalisable sans dissection, simplement en observant son ombre. Mais du fait des propriétés trop peu pénétrantes des rayonnements de la lumière visible, cette technique ne pouvait être effectuée que sur des sujets très jeunes [4], avec une poitrine de faible épaisseur.

C'est surtout la découverte des rayons X, réalisée en 1895 par Wilhelm Röntgen [5], qui marqua réellement le commencement de l'imagerie de transmission. Ce scientifique allemand, éminent professeur de physique, étudiait à l'époque les rayons cathodiques à l'aide d'un tube de Crookes. En même temps qu'il utilisait cet instrument, il s'aperçut que cela provoquait la fluorescence d'un écran de platino-cyanure de baryum, placé pourtant à deux mètres du tube. Il en conclut qu'un autre type de rayonnement, encore inconnu, provoquait ce phénomène. Il le baptisa de la lettre symbolisant l'inconnue en mathématique, le rayon X.

Article détaillé : Rayons X.

Afin d'étudier les propriétés de ce nouveau rayonnement, Röntgen plaça divers objets entre le tube et l'écran : du papier, du verre, du plomb, de la platine. Il constata que les rayons X étaient extrêmement pénétrants, mais avaient la propriété d'interagir avec la matière, d'autant plus s'il s'agissait d'une matière très dense comme le plomb. Il remarqua également que les rayons X étaient capables d'impressionner des plaques photographiques, tout comme la lumière visible. Ainsi, il eut l'idée de réaliser la toute première radiographie de l'histoire, celle de la main de son épouse, Anna Bertha Röntgen.

À la publication de sa découverte, ce fut une révolution presque instantanée puisque les premiers services de radiologie ouvrirent au début de l'année 1896 ; en 1897 en France grâce à Antoine Béclère. Pour sa découverte, Röntgen reçut le tout premier prix Nobel de physique en 1901. Dans l'intérêt de la médecine, il ne déposa pas de brevet sur sa découverte. Au début du XXe siècle et jusque dans les années 1920, la radiographie se développa considérablement et pas uniquement en médecine. Elle devint une attraction que l'on proposait dans les foires, ou une façon de connaître sa pointure dans les magasins de chaussures. Quand on s'aperçut de la dangerosité des rayonnements ionisants à forte dose, elles furent fortement diminuées et l'exposition à ces radiations fut réservée aux patients pouvant en tirer un avantage diagnostique ou thérapeutique.

Depuis cette prise de conscience, les techniques et les appareils de radiographie n'ont cessé de se perfectionner, que ce soit au niveau du générateur de rayons X, des systèmes de détection, ou des instruments additionnels utilisés. Cette optimisation a pour but de diminuer au maximum la dose délivrée tout en gardant une qualité d'image radiographique permettant un diagnostic efficace.

Other Languages
Afrikaans: Radiografie
العربية: تصوير شعاعي
беларуская: Рэнтгенаграфія
беларуская (тарашкевіца)‎: Рэнтгенаграфія
български: Рентгенография
català: Radiografia
Cymraeg: Radiograffi
dansk: Radiografi
Deutsch: Röntgen
Ελληνικά: Ακτινογραφία
English: Radiography
Esperanto: Radiografio
español: Radiografía
euskara: Erradiografia
فارسی: پرتونگاری
galego: Radiografía
עברית: רדיוגרפיה
Bahasa Indonesia: Radiografi
italiano: Radiografia
日本語: X線撮影
Bahasa Melayu: Radiografi
Nederlands: Röntgenfoto
norsk nynorsk: Radiografi
norsk bokmål: Radiografi
Nouormand: X-raiethie
português: Radiografia
română: Radiografie
Simple English: Radiography
slovenščina: Radiografija
українська: Радіографія
oʻzbekcha/ўзбекча: Radiografiya
Winaray: Radyograpiya
Bân-lâm-gú: Tiān-kong liap-iáⁿ