Révolution mexicaine

Révolution de 1910 et guerre civile mexicaine
Description de cette image, également commentée ci-après
Collage réalisé à partir de plusieurs photographies ou parties de photographies prises après le départ de Díaz en 1911, au milieu à droite : Antonio Gómez Delgado (1900-2006) El Niño artillero
Informations générales
Date 1910-1920
(10 ans)
Lieu Drapeau du Mexique Mexique
Issue

La révolution mexicaine (en espagnol Revolución mexicana) est la série de soulèvements armés, de coups d'État et de conflits militaires entre factions qui se produisirent au Mexique entre 1910 et 1920.

La révolution commença le 20 novembre 1910[2] par l'appel de Francisco I. Madero à une insurrection contre la réélection à la présidence du général Porfirio Díaz. Après des débuts difficiles, le soulèvement qui avait connu ses premiers succès dans le nord du pays, s'étendit à d'autres régions, notamment au Morelos, où Emiliano Zapata luttait pour la restitution des terres communales spoliées par les grands propriétaires. La tournure des événements amena le président Díaz à démissionner en mai 1911.

Après avoir été élu président, Madero dut faire face tant à la désillusion de certains de ses partisans qu'à l'opposition des porfiristes. En février 1913, il fut assassiné après un coup d'État militaire orchestré par le général Victoriano Huerta. Ce dernier, après être devenu président, dut rapidement faire face à l'opposition déterminée de Venustiano Carranza député fédéral et sénateur gouverneur provisoire sous Díaz de l'État de Coahuila, Pancho Villa dans l'État de Chihuahuaet Emiliano Zapata au Morelos. Après plusieurs défaites de l'armée fédérale au printemps 1914, Huerta quitta le pays au mois de juillet. Des dissensions apparurent rapidement entre les différentes factions révolutionnaires, carrancistes, villistes et zapatistes.

Réunies lors de la Convention d'Aguascalientes en octobre 1914, ces factions n'arrivèrent pas à un accord durable et les combats reprirent. En 1915, le meilleur général carranciste, Álvaro Obregón, affronta et défit Francisco Villa au cours de plusieurs batailles sanglantes dans le centre puis le nord du pays. Emiliano Zapata fut également réduit à la défensive.

En 1916, Venustiano Carranza auto proclamé primer jefe était le seul à pouvoir prétendre au pouvoir suprême, même s'il ne contrôlait pas l'ensemble du pays et qu'il devait faire face à d'énormes problèmes socio-économiques. Après la promulgation d'une nouvelle constitution en 1917, Carranza fut élu président. Devenu progressivement impopulaire, il fut renversé en 1920 par le dernier coup d'État de la révolution, organisé par les partisans d'Obregón, qui fut ensuite élu président.

Other Languages
Bahasa Indonesia: Revolusi Meksiko
한국어: 멕시코 혁명
Bahasa Melayu: Pemberontakan Mexico
srpskohrvatski / српскохрватски: Meksička revolucija
Simple English: Mexican Revolution
Türkçe: Meksika Devrimi
Tiếng Việt: Cách mạng México