Révolution autrichienne de 1848

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Révolution de 1848.
József Heicke, Barricade à Vienne, 26-27 mai 1848, 1848
Article connexe : Révolution de mars.

La révolution autrichienne de 1848 consiste en une série de soulèvements libéraux ou nationalistes qui ont d'abord vaincu le régime autrichien de Metternich, pour ensuite, du fait de leurs propres divisions, être défait par les conservateurs.

La Révolution

Les événements français de la révolution de février 1848 servent de déclencheur à un mouvement révolutionnaire viennois qui existait déjà depuis quelque temps à l'état latent. Une manifestation d'ouvriers et de paysans à Vienne le 13 mars va ainsi provoquer la chute inattendue du gouvernement Metternich qui dominait la vie politique autrichienne depuis près de 27 ans. La troupe ouvre le feu sur les manifestants faisant des victimes. Le prince de Metternich donne sa démission le soir même et est forcé de s'enfuir dans une voiture de blanchisseuse [1]. Il fait cette remarque désabusée : « J'ai gouverné l'Europe, jamais l'Autriche ». Parallèlement, l'empereur Ferdinand accorde une constitution, tandis que les Milanais profitent des événements pour chasser le 18 mars les garnisons autrichiennes du Royaume lombardo-vénitien, royaume satellite entièrement sous l'autorité de Vienne : ce sont les «  Cinq journées de Milan ». Cette insurrection sera à l'origine de la première guerre d'indépendance italienne qui oppose le Royaume de Sardaigne à l' Empire d'Autriche.

Other Languages