Réincarnations: Please Save My Earth

Réincarnations: Please Save My Earth
ぼくの地球を守って
(Boku no Chikyū o Mamotte)
Type Shōjo
Genre science-fiction, fantasy urbaine
Manga
Auteur Saki Hiwatari
Éditeur (ja) Hakusensha
(fr) Tonkam
Prépublication Drapeau du Japon Hana to yume
Sortie initiale 19871994
Volumes 21
OAV japonais
Réalisateur
Kazuo Yamazaki  (it)
Studio d’animation Production I.G
Licence (fr) AK Vidéo
Durée 30 minutes chacun
Sortie
Épisodes 6
OAV japonais : Music Image Video ~ The Passing of the Golden Age
Studio d’animation Production I.G
Épisodes 1
Film d'animation japonais : Please Save My Earth Movie: From Alice to Rin-kun
Réalisateur
Kazuo Yamazaki  (it)
Studio d’animation Production I.G
Durée 120 minutes

Réincarnations: Please Save My Earth (ぼくの地球を守って, Boku no Chikyū o Mamotte ?) est un manga de Saki Hiwatari.

Il est publié au Japon de 1987 à 1994 dans le magazine Hana to yume puis aux éditions Hakusensha, et en français aux éditions Tonkam en 21 volumes et adapté en 6 OAV sorties sur 2 DVD chez AK Vidéo, baptisé pour l’occasion Réincarnations - Please Save My Earth

Le manga Réincarnations II: Embraced by the Moonlight décrit la suite de l’histoire de Please Save My Earth.

Résumé de l’histoire

Alice Sakaguchi a 16 ans, elle vient d’emménager à Tokyo, une ville trop grande, trop moderne, trop polluée, pour cette jeune fille fragile, dotée d’un certain pouvoir d’empathie pour communiquer avec les plantes et les animaux. Pouvoir très agréable, certes, mais qui ne lui est en rien utile pour ce qui est son problème majeur : avoir une quelconque autorité sur le petit Rin Kobayashi, sept ans, un ignoble petit sot. Lors d’une mémorable séquence de baby-sitting, Alice, au comble de l’énervement, lui jette une baffe : hélas ! Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est que le garçonnet, assis à califourchon sur la rambarde du balcon, tombe à la renverse ! Alice voit sa vie défiler, elle est effondrée, priant Dieu, disant qu’elle accepterait n’importe quel sacrifice, afin que Rin puisse survivre…

Parallèlement, Jimpachi Ogura et Issei Nishikiori, deux camarades de classe, lui racontent des rêves étranges qu’ils font, et dans lesquels ils sont deux des sept membres d’une équipe de scientifiques extraterrestres (mais à l’aspect humain), envoyés sur une base lunaire pour observer la Terre, qui vont mourir, un à un, à cause d’un virus incurable.

Rin est sauvé. Alice pleure de joie. Ce qu’elle ne prévoit pas, c’est que la nuit même, elle va rêver, rêver d’une base lunaire, rêver d’un autre temps, d’une autre époque, d’une vie antérieure, où on l’appelait Mokuren, et où un jeune homme ténébreux lui tenait la main en souriant….

Racontant cela à Issei et Jimpachi, ils décident alors de retrouver les autres membres de l’équipée. Mais les interrogations, loin de se résoudre, ne font plus alors que s’accumuler… Quel pressentiment sombre empêche Alice de se souvenir plus amplement de cette autre vie ? Pourquoi Rin a-t-il tant changé, depuis son coma ? Comment réagir face à des sentiments, des rancœurs, des péchés, vécus il y a si longtemps, par des étrangers dont on ne possède que les souvenirs ? Et si ce qui n’était qu’un jeu réveillait des blessures effroyables ? « Parfois », se dit Alice, « J’en arrive à détester la Lune… »