Quinquérème

La quinquérème est un type de galère antique qui se caractérise par la présence de cinq rameurs par section verticale. Contrairement à la trière dont elle descend, les rameurs ne manœuvrent pas chacun leur aviron, mais sont plusieurs à pousser sur un seul.

Origines

Au IVe siècle IVe siècle av. J.-C., après la Guerre du Péloponnèse, il y eut une pénurie de rameurs assez expérimentés pour armer les trières. À Syracuse, Denys l'Ancien cherche alors une solution évitant d'avoir recours à des rameurs expérimentés. Il finit par créer des tétrères (quadrirèmes) et des pentères (quinquérèmes). L'appellation prêta longtemps à confusion pour les historiens : par analogie avec les trières ils s'imaginèrent des navires avec quatre et cinq rangs de rames. Mais une telle galère aurait été difficile à construire et de toute façon instable en mer. Par la suite il est même fait référence à des hexères, heptères et au-dessus, clairement le schéma de désignation était tout autre.

La tâche de comprendre leur construction est de plus compliquée par l'absence de restes archéologiques. Les historiens modernes semblent s'accorder sur le fait que le nombre désignait le nombre de rameurs et non de rames, sur chaque côté. La disposition exacte est inconnue, mais il semble assez vraisemblable qu'elles furent toutes au moins essayées. Après l' expédition de Sicile en -413, il était devenu évident que les rameurs des rangs supérieurs étaient vulnérables au tir de projectiles. On décida donc de les protéger grâce à un pont supérieur sur ces nouveaux navires.

Selon Polybe, l'équipage d'une quinquérème était de 300 rameurs, 120 fantassins et 50 marins. L'historien Fik Meijer suggère que les rameurs se répartissaient ainsi sur chaque côté :

  • 58 thranites poussant sur les 29 rames supérieures,
  • 58 zygites poussant sur les 29 rames médianes,
  • 34 thalamites poussant sur les 34 rames inférieures.

Ces quinquérèmes ne semblent pas avoir été aussi stables que leurs ancêtres les trières, et leur avantage en vitesse était peu important. Les Grecs, soit par conservatisme ou à cause d'un nombre suffisant de rameurs entraînés, semblent avoir boudé cette nouveauté, la trière restant la force principale des marines méditerranéennes de l'époque.

Other Languages
български: Квинкверема
bosanski: Kvinkverema
català: Quinquerrem
Deutsch: Quinquereme
español: Quinquerreme
suomi: Viisisoutu
עברית: חמש-חתרית
italiano: Quinquereme
日本語: 五段櫂船
ქართული: კვინკვერემი
Nederlands: Quinquereem
polski: Kwinkwerema
português: Quinquerreme
русский: Квинквирема
sicilianu: Quinquirimi
srpskohrvatski / српскохрватски: Kvinkverema
српски / srpski: Квинкверема
українська: Квінкверема