Quechua

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quechua (homonymie).
quechua
Runasimi
Pays Argentine, Bolivie, Chili, Colombie, Équateur, Pérou
Région Andes, Amazonie
Nombre de locuteurs 9,6 millions
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Bolivie, Colombie, Équateur, Pérou
Régi par Academia Mayor de la Lengua Quechua
Codes de langue
ISO 639-1 qu
ISO 639-2 que
ISO 639-3 que
Étendue groupe
Type langue vivante
IETF qu
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme en quéchua de Ayacucho, puis en quéchua de Cusco (voir le texte en français)

Punta Kaq

Lliw runakunam nacesqanchikmantapacha libre kanchik, lliw derechonchikpipas iguallataqmi kanchik. Yuyayniyoq kasqanchikraykum hawkalla aylluntin hina kawsayta debenchik llapa runakunawan.

Hukñiqin utaq ñawpañiqin

Llapa runan kay pachapi paqarin qispisqa, libre flisqa, allin kawsaypi, chaninchasqa kawsaypi kananpaq, yuyayniyuq, yachayniyuq runa kasqanman hina. Llapa runamasinwantaqmi wawqintin hina munanakunan.

standard (OHCHR).

Tukuy kay pachaman paqarimuqkuna libres nasikunta tukuypunitaq kikin ubligasyunisniyuqllataq, hinakamalla hunurniyuqtaq atiyniyuqtaq, chantaqa rasunwantaq kunsyansiyawantaq dotasqa kasqankurayku, kawsaki masipura hina, tukuy huk munakuyllapi kawsakunanku tiyan.
Carte

Aire linguistique du quechua en Amérique du sud

Le quechua [1] (prononcé en français :  /ke.ʃɥa/) est une famille de langues parlée au Pérou, où il a le statut de langue officielle depuis 1975, ainsi que dans d'autres régions des Andes, du sud de la Colombie au nord-ouest de l' Argentine. Sa variante équatorienne est appelée kichwa, ou quichua. Il compte environ dix millions de locuteurs [2], dont un million et demi en Équateur [3], plus de quatre millions au Pérou [4] et près de trois millions en Bolivie [5]. Il se subdivise en de nombreuses variétés. La plus répandue (sud du Pérou et Bolivie) est le quéchua dit « cuzquègne », qui possède une tradition écrite ancienne remontant à l'époque coloniale ( XVIe siècle).

Le quechua était la lingua franca de la civilisation inca (mais non sa langue officielle, laquelle était l' aymara). L'extension territoriale actuelle du quéchua est due au fait qu'il a été promu au rang de lengua general par le colonisateur espagnol.

Histoire

Avant le développement de l' empire inca, le quechua était la langue des Chinchas qui vivaient dans la région côtière autour de l'actuelle ville de Lima et qui comprend notamment le temple de Pachacamac. Durant le Ier millénaire apr. J.-C., la langue se serait propagée dans un premier temps via les échanges commerciaux entre les Chinchas et les peuples voisins, notamment à Cajamarca et jusqu'en Équateur [6], sans nécessairement s'y imposer comme langue vernaculaire. Selon le linguiste Nicholas Ostler, le quechua est devenu la langue impériale des Incas après l'annexion des territoires des Chinchas sous le règne de Pachacutec [6]. Durant les générations suivantes, la langue s'est propagée dans une grande partie de l'empire inca grandissant, soit par une politique de colonisation [7], soit comme le rapportait l'historien jésuite Blas Valera  (en) en éduquant directement à Cusco les héritiers des territoires vassalisés, lesquels devaient en retour transmettre le quechua à leur descendance [8].