Qatar

Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Pays cathare.

Le Qatar ou le Katar [3], en forme longue État du Qatar (en arabe : Dawlat Qaṭar, دولة قطر, État du Qatar), est un petit émirat du Moyen-Orient d'une superficie de 11 586 km2. Le Qatar est situé sur une petite péninsule s'avançant dans le golfe Persique et reliée à la péninsule Arabique au sud, où elle a une frontière terrestre avec l' Arabie saoudite. Sa capitale est Doha, ou Ad-Dawha. La langue officielle est l'arabe, et la monnaie le riyal qatarien.

Le Qatar est le quatrième producteur de gaz naturel du monde après les États-Unis, la Russie et l' Iran [4] ; il est devenu le premier exportateur de gaz naturel liquéfié. Le pays est aussi un producteur de pétrole, mais de taille moyenne, membre de l' Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Il est membre associé de l' Organisation internationale de la francophonie (OIF) depuis le 13 octobre 2012 sans être passé par le statut d'observateur [5].

Histoire

Article détaillé : Histoire du Qatar.

Le Qatar est l'un des nombreux et récents émirats de la péninsule Arabique.

Après avoir été dominé par les Perses pendant des milliers d'années puis plus récemment par Bahreïn, les Ottomans ou encore les Britanniques, le Qatar devient un État indépendant le . À la différence de la plupart des émirats voisins, le Qatar a refusé de devenir un membre des Émirats arabes unis ainsi que de l' Arabie saoudite.

Portugais et Ottomans

Malgré un climat aride et difficile, le Qatar a toujours connu une présence humaine durant des milliers d'années. Cette présence est le fait de plusieurs tribus nomades ou sur les côtes avec de petits villages de pêche. Les tribus se sont longtemps combattues pour les terres les plus riches, formant et cassant ainsi des coalitions entre elles.

Les Portugais occupent le détroit d'Ormuz, puis Mascate et Bahreïn. En 1517, ils prennent le Qatar et imposent leurs contrôles maritimes et commerciaux dans le Golfe. En 1538, ils sont chassés de la région par les Ottomans, qui dominent le Qatar durant quatre siècles.

Les Ottomans n'imposent pas la langue turque aux habitants, cette langue restant le seul apanage de l'administration. Au cours du XVIIe siècle, le pays est marqué par de violentes rivalités entre les tribus désirant contrôler le territoire. Les conflits entre tribus se poursuivent jusqu'au début du XIXe siècle, quand les Britanniques décident d’intervenir [6].

Protectorat britannique

Les Britanniques considèrent tout d'abord le Qatar et le golfe Persique comme une position intermédiaire stratégique pour leurs intérêts coloniaux en Inde, mais la découverte de pétrole et d'hydrocarbures cent ans plus tard change cette vision.

Pendant le XIXe siècle, période de développement des entreprises britanniques, la famille Al Khalifa règne sur la péninsule qatarienne et l'île de Bahreïn. Bien que le Qatar soit une possession légale, des contestations naissent, le long du littoral oriental dans les villages de pêche de Doha et d' Al Wakrah, envers la domination des Bahreïniens Al Khalifa.

En 1867, les Al Khalifa lancent une offensive massive contre les rebelles qatariens en envoyant une force navale à Wakrah. Malgré le succès de l'opération, l'agression bahreïnie viole un traité de 1820 entre le Royaume-Uni et les Bahreïniens. La réponse diplomatique britannique ne se fait pas attendre, le colonel Lewis Pelly, responsable du protectorat, commence des pourparlers avec un responsable du Qatar. Ces pourparlers aboutissent à une séparation tacite du statut du Qatar d'avec celui de Bahreïn. L'homme choisi pour négocier avec le colonel Pelly est un entrepreneur respecté et un résidant de longue date de Doha : Muhammed Ben Thani. La famille Al Thani a jusqu'alors été relativement inactive dans la politique du Golfe, mais cet événement lui assure l'ascendant sur le Qatar en tant que famille régnante, une dynastie toujours en place à ce jour.

Indépendance

La Seconde Guerre mondiale remet en cause l'emprise des Britanniques sur leur Empire, particulièrement quand l' Inde devient indépendante en 1947. L'incitation à un retrait semblable des émirats du Golfe s’accélère pendant les années 1950, et les Britanniques accueillent bien la déclaration d'indépendance du Koweït en 1961.

Sept ans plus tard, ils annoncent officiellement qu’ils se désengagent (politiquement, mais pas économiquement) du Golfe dans un délai de trois ans. Le Qatar, Bahreïn et sept autres États forment une fédération. Néanmoins, des conflits régionaux amènent le Qatar à déclarer son indépendance vis-à-vis de la coalition qui devient les Émirats arabes unis. 1971 marque la naissance du Qatar comme État souverain, qui devient membre de l' Organisation des Nations unies.

De 1995 à 2013, le Qatar est dirigé par l’émir Hamad bin Khalifa Al Thani, qui a pris les commandes du pays en renversant son père Khalifa bin Hamad Al Thani, alors que celui-ci était en vacances en Suisse (qui vécut en exil en France puis en Italie jusqu’à son retour au Qatar en 2004).

Sous l’émir Hamad bin Khalifa Al Thani, le Qatar semble enregistrer des réformes sociales (droits des femmes) et politiques ; le nouvel émir apparaît comme plus libéral que son père. Il dote aussi le pays d'une nouvelle constitution, et il crée Al-Jazira, la CNN arabe, qui est pour beaucoup dans la notoriété du pays.

En 2004, un attentat tue le président tchétchène, exilé au Qatar. En 2005, un attentat-suicide visant un petit théâtre à Doha tue un ressortissant britannique, professeur d'anglais et de théâtre. Cet événement choque le pays, qui n'avait jamais auparavant connu d’acte terroriste. En 2009, les autorités qataries refusent d'arrêter le président soudanais Omar el-Béchir, en visite officielle dans le pays, malgré un mandat d'arrêt émis à son encontre par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre et génocide. Le 2 décembre 2010, le Qatar est désigné pour organiser la Coupe du monde de football 2022, et, le 27 janvier 2011, il est désigné pour organiser le Championnat du monde de handball masculin 2015.

Other Languages
Acèh: Qatar
адыгабзэ: Катар
Afrikaans: Katar
Alemannisch: Katar
አማርኛ: ቃጣር
aragonés: Qatar
Ænglisc: Qatar
العربية: قطر
ܐܪܡܝܐ: ܩܛܪ
অসমীয়া: কাটাৰ
asturianu: Qatar
авар: КъатІар
azərbaycanca: Qətər
تۆرکجه: قطر
башҡортса: Катар
Boarisch: Katar
žemaitėška: Katars
Bikol Central: Qatar
беларуская: Катар
беларуская (тарашкевіца)‎: Катар
български: Катар
भोजपुरी: क़तर
বাংলা: কাতার
བོད་ཡིག: ཁ་ཏར།
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: কাতার
brezhoneg: Katar
bosanski: Katar
ᨅᨔ ᨕᨘᨁᨗ: Qatar
буряад: Катар
català: Qatar
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Qatar
нохчийн: КъатӀар
Cebuano: Katar
کوردیی ناوەندی: قەتەر
qırımtatarca: Qatar
čeština: Katar
kaszëbsczi: Katar
Чӑвашла: Катар
Cymraeg: Qatar
dansk: Qatar
Deutsch: Katar
Zazaki: Qeter
dolnoserbski: Katar
ދިވެހިބަސް: ޤަޠަރު
ཇོང་ཁ: ཀ་ཏར་
eʋegbe: Qatar
Ελληνικά: Κατάρ
English: Qatar
Esperanto: Kataro
español: Catar
eesti: Katar
euskara: Qatar
estremeñu: Catal
فارسی: قطر
suomi: Qatar
Võro: Katar
føroyskt: Katar
arpetan: Qatar
Frysk: Katar
Gaeilge: Catar
Gagauz: Katar
Gàidhlig: Catar
galego: Qatar
गोंयची कोंकणी / Gõychi Konknni: कतार
Gaelg: Yn Chatar
Hausa: Qatar
客家語/Hak-kâ-ngî: Qatar
Hawaiʻi: Katala
हिन्दी: क़तर
Fiji Hindi: Qatar
hrvatski: Katar
hornjoserbsce: Katar
Kreyòl ayisyen: Katar
magyar: Katar
Հայերեն: Կատար
Bahasa Indonesia: Qatar
Interlingue: Quatar
Ilokano: Katar
Ido: Katar
íslenska: Katar
italiano: Qatar
日本語: カタール
Patois: Kata
Basa Jawa: Qatar
ქართული: კატარი
Qaraqalpaqsha: Qatar
Taqbaylit: Qaṭar
Адыгэбзэ: Къатар
Kongo: Qatar
Gĩkũyũ: Qatar
қазақша: Катар
kalaallisut: Qatar
ಕನ್ನಡ: ಕಟಾರ್
한국어: 카타르
Kurdî: Qeter
коми: Катар
kernowek: Katar
Кыргызча: Катар
Latina: Quataria
Lëtzebuergesch: Katar
лезги: Къатар
Limburgs: Katar
Ligure: Qatar
lumbaart: Qatar
lingála: Katar
لۊری شومالی: قأطأر
lietuvių: Kataras
latviešu: Katara
Malagasy: Katara
македонски: Катар
മലയാളം: ഖത്തർ
монгол: Катар
मराठी: कतार
Bahasa Melayu: Qatar
Malti: Qatar
မြန်မာဘာသာ: ကာတာနိုင်ငံ
مازِرونی: قطر
Dorerin Naoero: Qatar
Nāhuatl: Catar
Plattdüütsch: Katar
नेपाली: कतार
नेपाल भाषा: कतार
Nederlands: Qatar
norsk nynorsk: Qatar
norsk bokmål: Qatar
Novial: Katar
Diné bizaad: Kʼatár
occitan: Qatar
Livvinkarjala: Katar
Oromoo: Kaataar
ଓଡ଼ିଆ: କତର
Ирон: Катар
ਪੰਜਾਬੀ: ਕਤਰ
Kapampangan: Katar
Papiamentu: Catar
पालि: कतार
Norfuk / Pitkern: Kataa
polski: Katar
Piemontèis: Qatar
پنجابی: قطر
پښتو: قطر
português: Catar
Runa Simi: Qatar
română: Qatar
русский: Катар
Kinyarwanda: Katari
संस्कृतम्: कतार
саха тыла: Катар
sicilianu: Qatar
Scots: Qatar
sámegiella: Qatar
srpskohrvatski / српскохрватски: Katar
සිංහල: කාටාර්
Simple English: Qatar
slovenčina: Katar (štát)
slovenščina: Katar
chiShona: Qatar
Soomaaliga: Qatar
shqip: Katari
српски / srpski: Катар
SiSwati: IKhathari
Basa Sunda: Qatar
svenska: Qatar
Kiswahili: Qatar
ślůnski: Katar
தமிழ்: கத்தார்
తెలుగు: కతర్
tetun: Katár
тоҷикӣ: Қатар
Türkmençe: Katar
Tagalog: Qatar
Tok Pisin: Qatar
Türkçe: Katar
татарча/tatarça: Катар
chiTumbuka: Qatar
удмурт: Катар
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: قاتار
українська: Катар
اردو: قطر
oʻzbekcha/ўзбекча: Qatar
vepsän kel’: Katar
Tiếng Việt: Qatar
Volapük: Katarän
Winaray: Catar
Wolof: Kataar
吴语: 卡塔尔
მარგალური: კატარი
ייִדיש: קאטאר
Yorùbá: Katar
Zeêuws: Qatar
中文: 卡塔尔
文言: 卡達國
Bân-lâm-gú: Qatar
粵語: 卡塔爾