Pyrénées

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pyrénées (homonymie).
Pyrénées

Carte topographique des Pyrénées
Géographie
Altitude 3 404 m, Pic d'Aneto [1]
Massif Ceinture alpine
Longueur 430 km
Largeur pour altitude > 1 000 m : max 150 km
Superficie 19 000 km2
Administration
Pays Drapeau de la France  France
Drapeau de l'Espagne  Espagne
Drapeau d'Andorre  Andorre
Régions
Communautés autonomes
Nouvelle-Aquitaine, Occitanie
Pays basque, Navarre, Aragon, Catalogne
Géologie
Âge Éocène (~ 40 Ma)
Roches Métamorphiques, sédimentaires

Les Pyrénées sont une chaîne montagneuse du sud-ouest de l' Europe. Elles s'étendent en longueur selon une direction est-ouest sur une distance approximative de 430 kilomètres depuis la mer Méditerranée ( Cap de Creus) jusqu'au golfe de Gascogne ( Cap Higuer). Culminant à 3 404 mètres d'altitude au pic d'Aneto, les Pyrénées forment une véritable barrière géographique séparant la péninsule Ibérique au sud du reste de l'Europe continentale au nord. Elles constituent une frontière naturelle entre l' Espagne et la France et abritent aussi la principauté d’Andorre.

La chaîne des Pyrénées traverse deux régions et six départements français : d’est en ouest les régions Occitanie ( Pyrénées-Orientales, Aude, Ariège, Haute-Garonne et Hautes-Pyrénées) et Nouvelle-Aquitaine ( Pyrénées-Atlantiques). Côté espagnol, elle traverse quatre communautés autonomes et sept provinces d'Espagne : d’est en ouest la Catalogne ( Gérone, Barcelone et Lérida), l' Aragon ( Huesca et Saragosse), la Navarre (communauté composée d'une seule province du même nom) et la Communauté autonome basque ( Guipuscoa).

Trois sentiers de grande randonnée traversent les Pyrénées d'ouest en est : le GR 10 côté français, le GR 11 côté espagnol et la Haute randonnée pyrénéenne.

Toponymie

Étymologie

L'origine du nom « Pyrénées » reste assez floue. Les nombreuses étymologies fantaisistes qui furent proposées au cours des siècles [2] ne sont plus retenues aujourd'hui où l'on estime que Pyrénées est un toponyme savant emprunté tardivement aux géographes grecs [3], [4].

Le terme Πυρηναῖα (Pyrēnaîa) apparaît par exemple chez l'écrivain Plutarque (vers 46 - 125 ap. J.-C.) [5]. Plus tard, le mot transitera par le latin Pyrenaeus et, dans les autres langues que le français, le -y- se transformera en -i- : espagnol los Pirineos / el Pirineo, occitan eths/los Pirenèus, gascon pyrénéen eras/las Pireneas, catalan els Pirineus / el Pirineu, aragonais os Perinés ainsi que basque Pirinioak.

Dans la mythologie grecque, le terme « Pyrénées » était associé au personnage légendaire nommé Pyrène (Πυρήνη), fille du roi Bebryce. Selon Silius Italicus, la jeune fille fut aimée d' Héraclès qui la délaissa. Elle donna naissance à un serpent et alla enfouir sa honte dans les forêts où elle fut dévorée par les bêtes sauvages. Héraclès lui construisit un tombeau [6]. Diodore de Sicile (vers 90 - 30 av. J.-C.) explique par contre le nom Pyrénées à partir du grec ancien πῦρ (pŷr, feu) à cause d'un immense incendie qu'auraient provoqué les bergers [7].

Terminologie pyrénéenne

Un certain nombre de termes sont spécifiques des Pyrénées :

  • Soulane (en Ariège notamment) pour l'« adret » (versant exposé au soleil)
  • Estive pour « alpage »
  • Neste (essentiellement Hautes-Pyrénées), gave (Pyrénées-Atlantiques) pour « torrent » ou « ruisseau »
  • Cayolar, cuyala ou coueila, selon le lieu (Pyrénées-Atlantiques) pour « cabane » [8]
  • Port, de l'occitan pòrt, pour « col, passage » [9]
  • Soum pour « sommet »