Ptosis

Ptosis des paupières
Description de cette image, également commentée ci-après

Ptosis de la paupière droite chez un homme atteint d'une myasthénie. La paupière du côté gauche a une rétraction compensatrice (Loi de Hering sur l'état d'innervation égale [1]).

Spécialité Génétique médicale Voir et modifier les données sur Wikidata
CIM- 10 H02.4, Q10.0
CIM- 9 374.3
DiseasesDB 25466
MedlinePlus 001018
eMedicine 1212815 Voir et modifier les données sur Wikidata
eMedicine oph/201  oph/345
MeSH D001763

Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le ptosis, ou ptôse palpébrale ou encore blépharoptôse, est la chute de la paupière supérieure, résultant d'un déficit du muscle releveur de la paupière supérieure (levator palpebrae) ou d'une désinsertion de ce muscle et de son aponévrose.

Il peut être uni- ou bilatéral. Il peut être plus ou moins sévère : en effet si la paupière ptôsée vient obstruer la pupille, le ptosis retentit sur la fonction visuelle. Il peut être congénital ou acquis.

Le syndrome d'Apert et le syndrome de Saethre-Chotzen sont deux syndromes craniofaciaux dans lesquels le ptosis est congénital [2].

Certains produits neurotoxiques, médicaments ou molécules provoquent un ptosis bilatéral (comme le ginseng à forte dose (250-1000 mg/kg i.p.) chez le rat ou la souris de laboratoire, effet associé à une inhibition de l'activité) [3].

Classification des ptosis acquis

  • Ptosis neurogène, dans lequel la faiblesse du releveur de la paupière résulte d'une interruption de la commande nerveuse. Les deux causes les plus fréquentes sont une paralysie du nerf oculomoteur (III) ou un syndrome de Claude Bernard-Horner.
  • Ptosis myogène, qui résulte d'une anomalie de la transmission neuromusculaire comme dans la myasthénie, ou d'une atteinte myopathique comme dans la dystrophie myotonique et les myopathies oculaires. Le ptosis neurotoxique, causé par certains venins animaux rentre le plus souvent dans la catégorie des troubles de la transmission neuromusculaire. Ce symptôme constitue une urgence médicale dans la mesure où il précède l' insuffisance respiratoire.
  • Ptosis aponévrotique, d'involution ou post-opératoire.
  • Ptosis mécanique, observé en cas de tumeur ou d' œdème de la paupière supérieure.
  • Des études tendent à montrer qu'il existe un lien entre le ptosis et l' apnée du sommeil [4], [5].
Other Languages
العربية: تدلي الجفن
azərbaycanca: Ptoz
Deutsch: Ptosis
Esperanto: Ptozo
estremeñu: Tosi (pálpagu)
עברית: צנחת
italiano: Blefaroptosi
日本語: 眼瞼下垂
ქართული: პტოზი
한국어: 안검하수
Nederlands: Ptose (ogen)
polski: Ptoza
português: Ptose
svenska: Ptos
татарча/tatarça: Птоз
українська: Птоз
Tiếng Việt: Sụp mí mắt
中文: 眼睑下垂