Prononciation du japonais

Rappelons que le japonais possède trois systèmes d'écriture :

  • Les kanas, systèmes syllabiques, existant en deux formes :
    • hiragana pour les mots d'origine locale ;
    • katakana pour les mots d'origine étrangère.
  • Les kanjis, directement d' origine chinoise, qui peuvent avoir plusieurs prononciations en langue japonaise :
    • la prononciation «  on'yomi » (音読み, « lecture sonore »), reproduisant approximativement la prononciation chinoise du kanji emprunté ;
    • une ou plusieurs prononciations «  kun'yomi (訓読み, « lecture sémantique »), où l'utilisation du caractère han est sémantique : la prononciation est nativement japonaise.

Prononciation des deux syllabaires

Syllabaire hiragana

La partie supérieure gauche, constituée de syllabes ayant une consonne « sonore » (historiquement sonore : y figure le [h], qui est un ancien [p], et y manque le [p]) et une voyelle simple est appelée le tableau dit « des cinquante sons ». Toutes les syllabes du japonais ne peuvent cependant s'écrire par un signe unique de ce système :

  • Quand la consonne est complétée par un [j] (puis quelquefois assimilée en [ɕ]) on utilise la syllabe en [i] (deuxième colonne) et on lui adjoint le signe [ja], [jɯ] ou [jo]. C'est ce que montrent les trois colonnes ajoutées à droites.
  • Quand la consonne est [g], [dz], [d], [b] ou [p], on a recours à des signes diacritiques de « voisement » et « dévoisement ». Voir les cinq lignes supplémentaires du bas.
  • Quand la syllabe est complétée par une consonne nasale, on lui est adjoint le caractère noté [n] de la onzième ligne.
  • Quand la voyelle o ou u est allongée : la série hiragana marque cela par l'adjonction d'un う (u) (par exemple : とうきょう Tōkyō), sauf dans quelques mots où l’on redouble l’hiragana お o (par exemple : おおきい ōkii, « grand ») (il s’agit en fait d’anciens *owo).
  • Quand la consonne est doublée on fait précéder la syllabe de l'archiphonème /Q/, écrit っ. Voir dans la partie phonétique.
[ a] [ i]
(ou [  j] ; [ ʲ] : voir à droite)
[ ɯ]
(ou allongement)
[ e] [ o] [  j a] [  j ɯ] [  j o]
Syllabes avec consonnes de base
[ k a] [ k ʲ i] [ k ɯ] [ k e] [ k o] きゃ [ k ʲ a] きゅ [ k ʲ ɯ] きょ [ k ʲ o]
[ s a] [ ɕ i] [ s ɯ] [ s e] [ s o] しゃ [ ɕ a] しゅ [ ɕ ɯ] しょ [ ɕ o]
[ t a] [ t ɕ i] [ t s ɯ] [ t e] [ t o] ちゃ [ t ɕ a] ちゅ [ t ɕ ɯ] ちょ [ t ɕ o]
[ n a] [ n ʲ i] [ n ɯ] [ n e] [ n o] にゃ [ n ʲ a] にゅ [ n ʲ ɯ] にょ [ n ʲ o]
[ h a] [ ç i] [ ɸ ɯ] [ h e] [ h o] ひゃ [ ç a] ひゅ [ ç ɯ] ひょ [ ç o]
[ m a] [ m i] [ m ɯ] [ m e] [ m o] みゃ [ m ʲ a] みゅ [ m ʲ ɯ] みょ [ m ʲ o]
[  j a]   [  j ɯ]   [  j o]
[ ɾ a] [ ɾ i] [ ɾ ɯ] [ ɾ e] [ ɾ o] りゃ [ ɾ ʲ a] りゅ [ ɾ ʲ ɯ] りょ [ ɾ ʲ o]
[ w͍ a] [ i]   [ e] [ o]  
  [ n]  
Syllabes étendues (avec signe diacritique de voisement)
[ ɡ a] [ ɡ ʲ i] [ ɡ ɯ] [ ɡ e] [ ɡ o] ぎゃ [ ɡ ʲ a] ぎゅ [ ɡ ʲ ɯ] ぎょ [ ɡ ʲ o]
[ d z a] [ d ʑ i] [ d z ɯ] [ d z e] [ d z o] じゃ [ d ʑ a] じゅ [ d ʑ ɯ] じょ [ d ʑ o]
[ d a] [ d ʑ i] [ d z ɯ] [ d e] [ d o] ぢゃ [ d ʑ a] ぢゅ [ d ʑ ɯ] ぢょ [ d ʑ o]
[ b a] [ b i] [ b ɯ] [ b e] [ b o] びゃ [ b ʲ a] びゅ [ b ʲ ɯ] びょ [ b ʲ o]
Syllabes étendues (avec signe diacritique de dévoisement)
[ p a] [ p i] [ p ɯ] [ p e] [ p o] ぴゃ [ p ʲ a] ぴゅ [ p ʲ ɯ] ぴょ [ p ʲ o]

Les kanas en rouge sont aujourd’hui désuets. Quant à を, il a perdu sa valeur sonore au profit d’une valeur grammaticale.

Syllabaire katakana

[ a] [ i]
ou [  j] ; [ ʲ] : voir à droite
[ ɯ]
ou [ w] : voir ci-dessous
[ e] [ o] [  j a] [  j ɯ] [  j o]
Syllabes usuelles (avec consonnes de base)
[ k a] [ k ʲ i] [ k ɯ] [ k e] [ k o] キャ [ k ʲ a] キュ [ k ʲ ɯ] キョ [ k ʲ o]
[ s a] [ ɕ i] [ s ɯ] [ s e] [ s o] シャ [ ɕ a] シュ [ ɕ ɯ] ショ [ ɕ o]
[ t a] [ t ɕ i] [ t s ɯ] [ t e] [ t o] チャ [ t ɕ a] チュ [ t ɕ ɯ] チョ [ t ɕ o]
[ n a] [ n ʲ i] [ n ɯ] [ n e] [ n o] ニャ [ n ʲ a] ニュ [ n ʲ ɯ] ニョ [ n ʲ o]
[ h a] [ ç i] [ ɸ ɯ] [ h e] [ h o] ヒャ [ ç a] ヒュ [ ç ɯ] ヒョ [ ç o]
[ m a] [ m i] [ m ɯ] [ m e] [ m o] ミャ [ m ʲ a] ミュ [ m ʲ ɯ] ミョ [ m ʲ o]
[  j a]   [  j ɯ]   [  j o]  
[ ɾ a] [ ɾ i] [ ɾ ɯ] [ ɾ e] [ ɾ o] リャ [ ɾ ʲ a] リュ [ ɾ ʲ ɯ] リョ [ ɾ ʲ o]
[ w͍ a] [ i]   [ e] [ o]  
  [ n]  
Syllabes étendues (avec signe diacritique de voisement)
[ ɡ a] [ ɡ ʲ i] [ ɡ ɯ] [ ɡ e] [ ɡ o] ギャ [ ɡ ʲ a] ギュ [ ɡ ʲ ɯ] ギョ [ ɡ ʲ o]
[ d z a] [ d ʑ i] [ d z ɯ] [ d z e] [ d z o] ジャ [ d ʑ a] ジュ [ d ʑ ɯ] ジョ [ d ʑ o]
[ d a] [ d ʑ i] [ d z ɯ] [ d e] [ d o] ヂャ [ d ʑ a] ヂュ [ d ʑ ɯ] ヂョ [ d ʑ o]
[ b a] [ b i] [ b ɯ] [ b e] [ b o] ビャ [ b ʲ a] ビュ [ b ʲ ɯ] ビョ [ b ʲ o]
Syllabes étendues (avec signe diacritique de dévoisement)
[ p a] [ p i] [ p ɯ] [ p e] [ p o] ピャ [ p ʲ a] ピュ [ p ʲ ɯ] ピョ [ p ʲ o]

Syllabaire katakana étendu

Ces combinaisons de katakanas servent à noter des mots étrangers utilisant des sons qui n’existent pas directement dans la langue japonaise.

[ a] [ i] [ ɯ] [ e] [ o] [  j a] [  j ɯ] [  j o]
Syllabes étendues (combinaison de voyelles)
  イェ [  j e]  
  ウィ [ w͍ i]   ウェ [ w͍ e] ウォ [ w͍ o]  
Syllabes étendues (avec consonnes de base)
  シェ [ ɕ e]  
ツァ [ t s a] ツィ [ t s i]   ツェ [ t s e] ツォ [ t s o]  
  チェ [ t ɕ e]  
  ティ [ t i] トゥ [ t ɯ]   テュ [ t ʲ ɯ]  
ファ [ ɸ a] フィ [ ɸ i]   フェ [ ɸ e] フォ [ ɸ o]   フュ [ ɸ ʲ ɯ]  
Syllabes étendues (avec signe diacritique de dévoisement)
ヴァ [ b a]* ヴィ [ b i]* [ b ɯ]* ヴェ [ b e]* ヴォ [ b o]*  
  ジェ [ d ʑ e]  
  ディ [ d i] ドゥ [ d ɯ]   デュ [ d ʲ ɯ]  

* est utilisé pour transcrire v, mais la plupart des Japonais le prononce comme b.