Programme des Grands Observatoires

Les quatre Grands Observatoires

Le programme des Grands Observatoires de la NASA comprend quatre grands et puissants télescopes spatiaux. La même taille et le même budget ont initialement été alloués aux quatre projets, et chacun d'entre eux a apporté des contributions substantielles à l'astronomie. La conception de chacun des observatoires a été adaptée à l'observation d'une région spécifique du spectre électromagnétique [1].

Grands Observatoires

De ces quatre satellites, seul Compton n'est plus opérationnel aujourd'hui. L'un de ses gyroscopes est tombé en panne, et la NASA lui a transmis l'ordre de quitter son orbite le 4 juin 2000. Les parties qui ont résisté à la rentrée dans l' atmosphère terrestre ont disparu dans l'océan Pacifique. Hubble devait à l'origine être récupéré et ramené sur terre par la navette spatiale, mais ce projet a ensuite été abandonné. Le 31 octobre 2006, Michael Griffin, l'Administrateur de la NASA, donna le feu vert pour une ultime mission de rénovation. La mission STS-125 de 11 jours de la navette Atlantis, lancée le 11 mai 2009 [2], installa des batteries neuves, remplaça tous les gyroscopes, et installa la caméra à large champ numéro 3 (WFC3) et le spectrographe des origines cosmiques (COS) [3].

Spitzer fut l'unique Grand Observatoire à ne pas être lancé par la navette spatiale. C'était bien le mode de lancement initialement prévu, mais l' accident de la navette spatiale Challenger amena l'interdiction des étages supérieurs de fusées de type Centaur LH2/ LOX, nécessaires pour atteindre l' orbite héliocentrique. Les fusées Titan et Atlas étaient interdites pour des raisons de coût. Après une refonte de sa conception et son allègement, il fut finalement lancé par une fusée Delta II.

Other Languages