Primates

Page d'aide sur les redirections « Primate » redirige ici. Pour le film, voir Primate (film).

Les primates (Primates Linnaeus, 1758) – du latin primas, atis, signifiant « celui qui occupe la première place » – constituent un ordre se situant au sein des mammifères placentaires. Ce clade regroupe les petits singes et les grands anthropoïdes, ainsi que les espèces de strepsirrhiniens comme les lémuriens. Selon la classification phylogénétique actuelle, ils sont regroupés dans le clade intermédiaire des Euarchontoglires avec les lapins, toupayes ou galéopithèques.

On divise aujourd'hui les primates en deux clades : celui des strepsirrhiniens, auquel appartiennent les lémurs, et celui des haplorrhiniens, auquel appartiennent les tarsiiformes et les simiiformes, qui comprennent, entre autres, les hominidés [1], [2] dont fait partie l' être humain.

Les premiers primates vivaient dans les arbres des forêts tropicales, et ils possèdent encore de nombreuses adaptations à la vie dans cet environnement tridimensionnel. Presque tous sont au moins encore en partie arboricoles.

À l'exception de l'homme moderne, qui habite tous les continents, la plupart des primates vivent dans des régions tropicales ou subtropicales d' Amérique, d' Afrique et d' Asie [3]. Leur poids varie de 30 g pour le Microcèbe de Mme Berthe à 200 kg pour le gorille des montagnes. Selon les découvertes de fossiles, les ancêtres primitifs des primates peuvent être apparus à la fin du Crétacé il y a environ 66 millions d'années, le plus ancien primate connu étant Teilhardina à la fin du Paléocène, vers 55 à 58 millions d'années [4]. Les études d' horloge moléculaire suggèrent que les primates sont peut être encore plus anciens, étant apparus au milieu du Crétacé supérieur il y a environ 85 millions d'années [4].

Considérés comme des mammifères généralistes, les primates présentent un large éventail de caractéristiques. Certains primates (notamment certains grands singes et les babouins) sont plus terrestres qu'arboricoles, mais toutes les espèces possèdent des adaptations pour grimper aux arbres. Les techniques de déplacement utilisées comprennent le saut d'arbre en arbre, la marche sur deux ou quatre membres, la locomotion sur les articulations et le balancement entre les branches des arbres (connu sous le nom de brachiation). Les primates sont caractérisés par un grand cerveau par rapport à d'autres mammifères, ainsi qu'un recours accru à la vision stéréoscopique, au détriment de l'odorat, le système sensoriel dominant chez la plupart des mammifères. Ces caractéristiques sont plus développées chez les vrais singes et nettement moins chez les loris et les lémuriens. La vision trichromatique s'est développée chez certains primates. La plupart ont aussi des pouces opposables et certains ont des queues préhensiles. De nombreuses espèces présentent un dimorphisme sexuel, ce qui signifie que mâles et femelles diffèrent par des traits physiques, comme la masse corporelle, la taille des canines et la coloration. Les primates ont une vitesse de croissance plus lente que les autres mammifères de taille similaire et atteignent la maturité plus tard mais ont une durée de vie plus longue. Selon les espèces, les adultes peuvent vivre seuls, en couples ou dans des groupes allant jusqu'à des centaines de membres.

Étymologie et adoption du terme

Le nom primate (du latin primas, atis, « premier » car c'est le nom donné par Linné à son premier ordre de la classe des mammifère qui intègre l'homme considéré à son époque comme le sommet de l' échelle des êtres selon l'ordre divin) apparaît en 1758 dans la dixième édition  (en) du Systema Naturae de Linné, vaste ouvrage qui s'efforce de classer l'ensemble des espèces vivantes selon leurs proximités anatomiques. Linné divise le groupe des primates en quatre genres : Homo (l'homme), Simia (les singes), Lemur, et Vespertilio (les chauves-souris) [5].

En 1779, l'anthropologue allemand Johann Friedrich Blumenbach, dans sa première édition Handbuch der Naturgeschichte (« Manuel d'histoire naturelle »), est le premier à faire des chauve-souris un ordre distinct, les chiroptères. De plus, il y fait de l'homme un ordre à part, les bimanes qu'il oppose à celui des quadrumanes (singes et lémuriens). Cet ostracisme anthropocentrique permet ainsi de distinguer l'homme, singularité biologique culturellement essentielle pour les philosophes Rousseau et Diderot ou les naturalistes Cuvier ou Daubenton [6].

Cette division de Blumenbach est acceptée par la majorité des zoologistes jusqu'aux travaux de Thomas Henry Huxley et Charles Darwin des années 1860 qui proposent de replacer l'homme dans le groupe des primates. La classification linnéenne des primates est ainsi adoptée et complétée à la fin du XIXe siècle, à la différence près que les chauves-souris n'en font plus partie [7].

Other Languages
Acèh: Primata
Afrikaans: Primaat
Alemannisch: Primaten
aragonés: Primates
العربية: رئيسيات
অসমীয়া: প্ৰাইমেট
asturianu: Primates
azərbaycanca: Primatlar
تۆرکجه: پریماتلار
башҡортса: Приматтар
žemaitėška: Primatā
беларуская: Прыматы
беларуская (тарашкевіца)‎: Прыматы
български: Примати
বাংলা: প্রাইমেট
brezhoneg: Primated
bosanski: Primat
català: Primat
Cebuano: Ungoy
کوردی: پریمات
čeština: Primáti
Cymraeg: Primat
dansk: Primater
Deutsch: Primaten
Zazaki: Primat
Ελληνικά: Πρωτεύοντα
English: Primate
Esperanto: Primatoj
español: Primates
euskara: Primate
Nordfriisk: Primaaten
Gaeilge: Príomhach
galego: Primates
עברית: פרימטים
हिन्दी: नरवानर गण
hrvatski: Primati
Kreyòl ayisyen: Primat
magyar: Főemlősök
Հայերեն: Պրիմատներ
interlingua: Primates
Bahasa Indonesia: Primata
íslenska: Prímatar
italiano: Primates
日本語: サル目
Basa Jawa: Primata
ქართული: პრიმატები
қазақша: Приматтар
ಕನ್ನಡ: ಪ್ರೈಮೇಟ್
한국어: 영장류
Перем Коми: Приматтэз
Кыргызча: Приматтар
Latina: Primates
Lëtzebuergesch: Primaten
лезги: Приматар
Limburgs: Aapechtege
Ligure: Primates
lumbaart: Primates
lietuvių: Primatai
latviešu: Primāti
Baso Minangkabau: Primata
македонски: Примати
മലയാളം: പ്രൈമേറ്റ്
Bahasa Melayu: Primat
Nederlands: Primaten
norsk nynorsk: Primatar
norsk: Primater
Novial: Primates
Nouormand: Prînma
occitan: Primates
ਪੰਜਾਬੀ: ਆਗੂ ਮਾਨਸ
polski: Naczelne
پنجابی: آگو مانس
português: Primatas
Runa Simi: Makiyuq
română: Primate
русский: Приматы
саха тыла: Примааттар
sicilianu: Primates
Scots: Primate
srpskohrvatski / српскохрватски: Primati
Simple English: Primate
slovenčina: Primáty
slovenščina: Prvaki
српски / srpski: Примати
Basa Sunda: Primata
svenska: Primater
Kiswahili: Primates
தமிழ்: முதனி
Tagalog: Primates
Türkçe: Primat
татарча/tatarça: Приматлар
удмурт: Приматъёс
українська: Примати
oʻzbekcha/ўзбекча: Primatlar
Tiếng Việt: Bộ Linh trưởng
West-Vlams: Primoatn
Winaray: Primata
ייִדיש: פרימאט
Yorùbá: Akọ́dièyàn
中文: 灵长目
Bân-lâm-gú: Lêng-tióng-lūi
粵語: 靈長目