Premier concile œcuménique du Vatican

Concile de Vatican I
Le pape Pie IX.
Le pape Pie IX.
Informations générales
Numero XXe concile œcuménique de l’Église
Convoqué par la bulle Æterni Patris du pape Pie IX du .
Sujets Raison et Foi, Papauté et Infaillibilité pontificale
Début
Fin (interruption sine die par l'armée italienne envahissant Rome)
Lieu Basilique Saint-Pierre ( Vatican)
Accepté par le pape Pie IX de l' Église catholique
Refusé par 55 évêques quittent Rome
Organisation et participation
Présidé par le pape Pie IX
Pères conciliaires 744
Nombre de sessions quatre
Documents et déclarations
Constitutions Dei Filius et Pastor Æternus
Liste des conciles
Précédent Trente (1545-1563) Concile de Vatican I Vatican II (1962-1965) Suivant
((en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le premier concile œcuménique du Vatican, ou simplement appelé Vatican I, est le XXe concile œcuménique de l'Église catholique [1]. Il se tient du au . Convoqué par Pie IX, il définit notamment l' infaillibilité pontificale. Il est interrompu quand les troupes italiennes envahissent Rome. Suspendu sine die, il n'est jamais repris.

Contexte

Contexte historique

Ce concile s'inscrit dans un contexte géo-politique très troublé, marqué sur le plan italien par le Risorgimento ainsi que l'un de ses corollaires, la question romaine, et sur le plan international par la guerre franco-prussienne de 1870.

Le concile, dont l'œcuménicité n'est pas reconnue par les Églises orientales, prend place alors que, depuis 1861, le pape a perdu son pouvoir temporel sur les États pontificaux, à l'exception de la ville de Rome, et que Rome est elle-même sous la protection des troupes françaises de Napoléon III.

Contexte ecclésiastique

Ecclésiastiques de plusieurs pays réunis à Rome à l'occasion du Conseil.

Pie IX évoque en privé, pour la première fois, la tenue d'un nouveau concile œcuménique le , lors d'une session de la Sacrée congrégation des rites. Le précédent concile, celui de Trente, s'était clos trois siècles auparavant. Au cours de l'année 1865, le pape mène des consultations auprès de prélats de rite latin sur des questions de discipline.

Le , à l'occasion de la fête des saints Pierre et Paul, il proclame publiquement son intention de convoquer un concile. Il remet aux évêques présents un questionnaire sur l'état de l'Église.

Le , la bulle d'indiction Æterni Patris convoque les évêques catholiques pour un concile devant se tenir à Rome dès le . La bulle trace le programme de la future assemblée : défense de la foi contre les erreurs du temps, précédemment condamnées par le Syllabus ; mise à jour des canons du concile de Trente. Une invitation est envoyée à un grand nombre de prélats, et même à des dignitaires orthodoxes.

Le premier concile œcuménique du Vatican, convoqué par Pie IX.

Le concile est ouvert le . Sur les mille évêques invités, les trois quarts sont présents. Tout de suite une majorité infaillibiliste et une minorité s'opposent, comportant toutes deux d'importants prélats. La majorité comprend notamment le cardinal Bilio, et divers évêques dont Mgr Dechamps ( Malines), Mgr Manning (Westminster), Mgr Pie (Poitiers) et la plupart des évêques italiens, très nombreux (35 % des Pères).

La minorité comprend notamment les cardinaux Rauscher (Vienne), Mathieu (Besançon), Schwarzenberg (Prague) et divers évêques dont Mgr Simor (primat de Hongrie), Mgr Ketteler (Mayence), Mgr Dupanloup (Orléans), Mgr Darboy (Paris), et beaucoup d'autres évêques allemands et français [2]. Les Églises orientales catholiques sont réticentes. L'ensemble des évêques melkites, conduit par leur patriarche Georges II Joseph, et plusieurs évêques orientaux chaldéens font également partie de la minorité.

Suspension des travaux

Après plusieurs sessions, des travaux difficiles et des débats complexes, seules deux constitutions dogmatiques ont finalement pu être votées et ratifiées quand, le , les troupes italiennes pénètrent dans Rome.

Le 9 octobre, ce qui reste des États pontificaux est réuni au reste de l'Italie par plébiscite (référendum). Le concile est matériellement empêché de se poursuivre. Le 20 octobre, Pie IX le suspend sine die.

Other Languages
Bahasa Indonesia: Konsili Vatikan I
norsk bokmål: Første Vatikankonsil
srpskohrvatski / српскохрватски: Prvi vatikanski sabor
slovenščina: Prvi vatikanski koncil
српски / srpski: Prvi vatikanski sabor