Placenta

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne un organe des mammifères. Pour la botanique, voir Placenta (botanique).
Le placenta et le cordon ombilical. On remarque la forte vascularisation de la membrane.

Le placenta est un organe unique qui connecte physiquement et biologiquement l'embryon en développement à la paroi utérine. Durant toute la grossesse, le placenta apporte à l'embryon puis au fœtus l'eau, les nutriments et le dioxygène dont il a besoin. Il évacue aussi le dioxyde de carbone et les déchets métaboliques tels que l'urée, excrétés par l'embryon. Il produit et secrète des hormones qui maintiennent la grossesse et "manipulent" la physiologie maternelle au profit du fœtus.

Dans la classification du vivant traditionnelle, le placenta définit les fameux mammifères placentaires, dont l'être humain fait partie. En réalité, il s'agit d'un organe commun aux thériens, bien que plus rudimentaire chez les métathériens (dont les marsupiaux), ces derniers naissant au stade larvaire et poursuivant la majeure partie de leur développement hors de l'utérus maternel ; tandis que les euthériens se développent principalement à l'intérieur de l'utérus grâce à un placenta plus élaboré. On trouve aussi une sorte de placenta chez quelques espèces de reptiles et lézards vivipares[1].

Le placenta participe à une unité fonctionnelle foeto-maternelle provenant de la fusion partielle d'un tissu maternel de l'endomètre, qu'on appelle alors decidua (decidua basalis), et d'un tissu fœtal issu du trophoblaste (donc de la multiplication cellulaire de l'œuf), dénommé chorion (chorion frondosum).

C'est un organe éphémère qui se développe dès la nidation du blastocyste dans l'utérus, et pendant les 9 mois de la gestation (chez l'humain). À l'accouchement, il est naturellement expulsé hors de l'utérus : on parle de « délivrance du placenta ». Les femelles de la plupart des espèces de mammifères mangent le placenta après son expulsion (« placentophagie »), ce qui donne à cet organe un deuxième rôle nutritif et hormonal pour la mère[2].

En cas de grossesse extra-utérine pathologique, le placenta se développe ailleurs, presque toujours dans la trompe de Fallope.

Other Languages
Afrikaans: Plasenta
العربية: مشيمة
ܐܪܡܝܐ: ܫܠܝܬܐ
azərbaycanca: Cift
беларуская: Плацэнта
беларуская (тарашкевіца)‎: Пляцэнта
български: Плацента
বাংলা: অমরা
bosanski: Posteljica
català: Placenta
čeština: Placenta
Чӑвашла: Плацента
dansk: Moderkage
Deutsch: Plazenta
ދިވެހިބަސް: ވާމަސް
Ελληνικά: Πλακούντας
emiliàn e rumagnòl: Camîsa d'la madôna
English: Placenta
Esperanto: Placento
español: Placenta
eesti: Platsenta
euskara: Karen
suomi: Istukka
galego: Placenta
Avañe'ẽ: Aupa
עברית: שליה
हिन्दी: बीजांडासन
hrvatski: Posteljica
Kreyòl ayisyen: Plasenta
magyar: Méhlepény
Հայերեն: Ընկերք
Bahasa Indonesia: Plasenta
íslenska: Legkaka
italiano: Placenta
日本語: 胎盤
Basa Jawa: Plasenta
ქართული: პლაცენტა
한국어: 태반
Кыргызча: Баланын тону
Latina: Placenta
Ligure: Plaçentæ
lietuvių: Placenta
latviešu: Placenta
македонски: Плацента
Bahasa Melayu: Plasenta
Nederlands: Placenta
norsk: Morkake
پنجابی: اول
português: Placenta
Runa Simi: Thami
română: Placentă
русский: Плацента
Scots: Efterbirth
srpskohrvatski / српскохрватски: Posteljica
Simple English: Placenta
slovenščina: Posteljica
shqip: Placenta
српски / srpski: Постељица
Basa Sunda: Bali (anatomi)
svenska: Moderkaka
తెలుగు: జరాయువు
ไทย: รก
Tagalog: Inunan
Türkçe: Plasenta
українська: Плацента
Tiếng Việt: Nhau thai
中文: 胎盤