Pierre Bordage

Wikipédia:Bons articles Vous lisez un «  bon article ».
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bordage.

Pierre Bordage, né le à La Réorthe, en Vendée, est un auteur de science-fiction français. C'est avec sa trilogie Les Guerriers du silence, publiée aux éditions de l'Atalante et vendue à 50 000 exemplaires, qu'il rencontre le succès. Ce space opera ainsi que le cycle de Wang sont salués par la critique littéraire comme des œuvres majeures du renouveau de la science-fiction française des années 1990, genre qui était alors dominé par les auteurs anglophones.

Au fil de ses publications, Pierre Bordage acquiert la notoriété et une reconnaissance parmi les meilleurs romanciers populaires français. Auteur d'une quarantaine d'ouvrages ainsi que de nouvelles, publiés chez différents éditeurs (notamment Au diable vauvert) et de différents genres ( fantasy historique avec L'Enjomineur, science fantasy avec Les Fables de l'Humpur, polar, etc.), il a aussi conçu des novélisations et réalisé quelques scénarios pour le cinéma, pour ensuite s'essayer à l'adaptation théâtrale, ainsi qu'à celle de sa propre œuvre en bande dessinée.

Les ouvrages de Pierre Bordage ont une orientation humaniste, axée sur la découverte de la spiritualité, la lutte contre le fanatisme, ou encore le détournement du pouvoir politico-religieux au profit de quelques-uns. Bien qu'issu de la science-fiction, il travaille davantage sur ses personnages que sur la science et les technologies qu'il met en scène, et s'inspire des épopées et des mythologies du monde entier.

Pierre Bordage a reçu de nombreux prix littéraires tels que le grand prix de l'Imaginaire (1993) et le grand prix Paul-Féval de littérature populaire (2000).

Enfance

Pierre Bordage grandit dans une ferme familiale en Vendée, élevé par des parents et une famille profondément catholiques, dans un village très rural [1]. L'un de ses oncles est prêtre [2]. Il a très tôt le goût de l'écriture, mais le système scolaire et les cours de français tendent à l'en éloigner [3]. De plus, il vit des expériences mystiques, qu'il décrit comme telles : « j’entendais des élans à l’intérieur de moi et [je] ressentais une perception au-delà du monde » [4]. Il intègre de son propre chef le petit séminaire entre 1965 et 1967, ce qui lui permet de prendre connaissance de la Bible, d'apprendre le latin et de lire les textes mythologiques fondateurs de l'Antiquité [2]. Ses parents espèrent qu'il deviendra prêtre ou se consacrera d'une autre façon à la religion [5]. Toutefois, Pierre Bordage, qui se dit « trop mystique pour ce genre d'enseignement » [6], affirme que les prêtres s'évertuent à contrarier ses « élans qui échappent à leur contrôle ». Pour combler son ennui pendant les messes du matin, il imagine des histoires. À l'adolescence, il s'éloigne définitivement de la religion qu'il a vécue comme un endoctrinement [5], [7], [8].

Il a toujours aimé la mythologie. Il recevait un livre sur le sujet pour ses étrennes chaque année. Il garde un souvenir ému de ces récits qui l'ont émerveillé et fait voyager. La mythologie grecque et la mythologie indienne (le Rāmāyana et le Mahâbhârata notamment) sont ses préférées [8].

Other Languages
العربية: بيير بورداج
brezhoneg: Pierre Bordage