Philippe Pemezec

Philippe Pemezec
Illustration.
Philippe Pemezec en 2010.
Fonctions
Sénateur français
En fonction depuis le
(8 mois et 20 jours)
Élection
CirconscriptionHauts-de-Seine
Groupe politiqueLR
Maire du Plessis-Robinson

(28 ans, 10 mois et 8 jours)
PrédécesseurRobert Gelly
SuccesseurJacques Perrin
Député français

(5 ans, 5 mois et 9 jours)
Élection17 juin 2002
Circonscription12e des Hauts-de-Seine
PrédécesseurJean-Pierre Foucher
SuccesseurJean-Pierre Schosteck
Conseiller général des Hauts-de-Seine

(7 ans et 23 jours)
CirconscriptionCanton du Plessis-Robinson
PrésidentPatrick Devedjian
PrédécesseurJacques Perrin

(10 ans, 7 mois et 10 jours)
CirconscriptionCanton du Plessis-Robinson
PrésidentCharles Pasqua
PrédécesseurRobert Gelly
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissanceGranville (Manche)

Philippe Pemezec, né le à Granville (Manche), est un homme politique français.

Biographie

Philippe Pemezec est maire du Plessis-Robinson. Il est élu maire du Plessis-Robinson le , député UMP le , puis réélu en juin 2007, dans la 12e circonscription des Hauts-de-Seine. Il a été rapporteur pour avis au nom de la commission des affaires économiques sur des projets de lois portant sur la ville et le logement, la rénovation urbaine, l'équité sociale et territoriale, etc. Le Conseil constitutionnel annule, le , son élection et prononce une inéligibilité d'un an, son compte de campagne ayant été rejeté[1].

Il a été un responsable du RPF, ainsi que secrétaire départemental de l'UMP des Hauts-de-Seine du au , date à laquelle il remet sa démission au secrétaire général de l'UMP[2].

Le 17 juin 2012, il est battu au second tour des élections législatives par son adversaire socialiste Jean-Marc Germain[3].

Le 18 juin 2017, Philippe Pemezec est battu au second tour des élections législatives par Jean-Louis Bourlanges de La République en marche. Le recours qu'il dépose sera rejeté le 21 juillet 2017 par le Conseil constitutionnel[4].

En septembre 2017, il se présente aux élections sénatoriales dans les Hauts-de-Seine à la tête d'une liste divers droite dite La liste des maires, "Pour les communes et les libertés locales". Sa liste sort en tête le 24 septembre 2017 et il est élu sénateur, ainsi que sa colistière Christine Lavarde. Cette élection est contestée au Conseil constitutionnel[réf. nécessaire].

Il parraine Laurent Wauquiez pour le congrès des Républicains de 2017, scrutin lors duquel est élu le président du parti[5].

Other Languages