Philippe Besson

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Besson.
Philippe Besson
Description de cette image, également commentée ci-après
Philippe Besson au salon du livre Radio France,
26 novembre 2011
Nom de naissancePhilippe Besson
Naissance (51 ans)
Barbezieux, France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écritureFrançais
Genres

Œuvres principales

Philippe Besson, né à Barbezieux-Saint-Hilaire (Charente) le , est un écrivain, dramaturge et scénariste français, anciennement directeur des ressources humaines en entreprise. Il a été également critique littéraire et animateur de télévision.

Il se fait connaître en tant qu'écrivain avec le roman En l'absence des hommes en 2001, qui reçoit plusieurs prix. En 2017, il totalise 18 romans, dont plusieurs ont été adaptés pour le cinéma ou le théâtre, et il a participé à l'écriture du scénario de plusieurs téléfilms.

Biographie

Fils d'un père instituteur et d'une mère clerc de notaire, Philippe Besson[1] grandit avec son frère aîné dans l'appartement qui donne sur la cour de récréation de l'école où son père enseigne[2]. Marqué par son entrée en sixième, où ses petits camarades se moquent de ses « gestes de fille », il trouve le salut par les études[3] : il est diplômé de l'École supérieure de commerce de Rouen et titulaire d'un DESS de droit social. En 1989, il s'installe à Paris où il exerce la profession de juriste et enseigne le droit social[4]. Pendant cinq ans, il sera le bras droit de Laurence Parisot, en tant que DRH, puis secrétaire-général de l'Institut français d'opinion publique. Par la suite, il sera DRH de T-Online France – Club Internet[5].

Le 4 septembre 1999, une rupture amoureuse et la lecture de récits d'anciens combattants de la Première Guerre mondiale, l'incite à écrire son premier roman : En l'absence des hommes[6]. Ce premier ouvrage est publié en 2001 par les éditions Julliard. Le roman, qui met en scène le personnage de Marcel Proust, rencontre succès critique et public et est récompensé par le prix Emmanuel-Roblès et le Prix premier roman de Culture et bibliothèques pour tous de la Sarthe. La même année, en août 2001, Philippe Besson publie Son frère qui sera retenu pour la sélection du prix Femina. L'adaptation cinématographique qu'en fera Patrice Chéreau en 2003, recevra l'Ours d'argent au festival de Berlin.

L'Arrière-saison, roman publié en 2002, est récompensé par le grand prix RTL-Lire 2003, année où paraît Un garçon d'Italie qui se voit sélectionné pour les prix Goncourt et Médicis. Conforté par l'intérêt que suscitent ses ouvrages, Philippe Besson décide alors de se consacrer exclusivement à l'écriture.

Édité en 2004, son cinquième roman, Les Jours fragiles — centré sur les derniers jours d'Arthur Rimbaud —, retient l'attention du cinéaste François Dupeyron. Les droits du livre sont acquis par Gérard Depardieu et Claude Berri, pour une éventuelle adaptation au cinéma.

Son style dépouillé est fortement inspiré de l'écrivain Marguerite Duras.

Son livre Vivre vite, consacré à James Dean, paraît en janvier 2015, année anniversaire des 60 ans de la mort de l'acteur le 30 septembre 1955.

En 2017, il publie Arrête avec tes mensonges (éditions Julliard) qui rencontre un grand succès critique et public[7]. Le livre reçoit le Prix Maison de la Presse 2017[8] et le Prix Psychologies du Roman inspirant[9], est finaliste du Prix Blù Jean-Marc Roberts[10], et est en lice pour un autre prix : il figure parmi les finalistes du Prix Orange du Livre[11].

En août 2017, il est membre du Jury du Festival du Film Francophone d’Angoulême présidé par l'acteur américain John Malkovich[12].

En septembre 2017, il publie Un personnage de roman, récit intime de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron[13], qui se classe parmi les meilleures ventes de livres de l'année[14].

Other Languages