Pentecôte

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pentecôte (flore).
Pentecôte
La Pentecôte, Heures d'Étienne Chevalier, enluminées par Jean Fouquet, Musée Condé, Chantilly
La Pentecôte, Heures d'Étienne Chevalier, enluminées par Jean Fouquet, Musée Condé, Chantilly

Observé par les chrétiens
Type Célébration religieuse
Signification Commémore la descente de l' Esprit Saint sur les Apôtres
le 50e jour après Pâques.
Date 7 semaines (49 jours) après le dimanche de Pâques
Lié à Chavouot
Pâques

La Pentecôte (du grec ancien πεντηκοστὴ ἡμέρα / pentêkostề hêméra, « cinquantième jour ») est une fête chrétienne qui célèbre la venue du Saint-Esprit, cinquante jours après Pâques, sur les apôtres de Jésus-Christ, sur Marie, la mère de Jésus, et sur les autres personnes présentes avec eux, rapportée dans les Actes des Apôtres. Elle conclut officiellement le temps pascal et donne à l' Église les prémices de sa mission : annoncer la bonne nouvelle de la résurrection du Christ à toutes les nations.

Cette fête tire son origine de la fête juive de Chavouot, fête des Prémices ou fête des Semaines. Sa célébration est attestée localement à partir du e siècle.

La Pentecôte se célèbre le septième dimanche (soit le cinquantième jour) après le dimanche de Pâques, à une date mobile calculée par le comput. Elle tombe toujours un dimanche entre le 10 mai et le 13 juin. Elle se poursuit le lendemain, dans certains pays, par un lundi férié ou chômé, dit « Lundi de Pentecôte ».

Origines de la fête

La fête hébraïque

Article détaillé : Chavouot.

Dans le calendrier juif, Chavouot se déroule « sept semaines entières » ou cinquante jours jusqu'au lendemain du septième sabbat » [v 1], après la fête de Pessa'h. De là son nom de Fête des Semaines (Chavouot, en hébreu) et celui de Pentecôte (cinquantième [jour], en grec ancien) dans le judaïsme hellénistique. Le chiffre 50 n'a pas de symbolique spécifique dans l'Ancien Testament. Cependant, cinquante jours constituent sept semaines, et le chiffre 7 est éminemment symbolique [1].

Fête à considérer comme un sursaut de la tradition prophétique qui tend à s'estomper dans le judaïsme du Second Temple au profit d'une religion sacerdotale, elle puise ses origines dans une fête célébrant les moissons [v 2] qui devient progressivement la célébration de l'Alliance sinaïtique entre Dieu et Moïse et de l'instauration de la Loi mosaïque [2]. Vers le début du Ier siècle, elle devient l'un des trois grands pèlerinages annuels, surtout célébré par certains juifs hellénisés [n 1] et par certaines sectes juives [n 2] tout en conservant hors de ces groupes minoritaires sa dimension agricole jusqu'au er siècle de notre ère. Ce n'est qu'à partir du e siècle que le pharisianisme liera la fête de la moisson à la commémoration du don de la Loi au Sinaï [3].

Nouveau Testament

La Pentecôte par Hans Multscher

Les Actes des Apôtres situent explicitement lors de cette fête juive [4] le récit où les premiers disciples de Jésus de Nazareth reçoivent l'Esprit-Saint et une inspiration divine dans le Cénacle de Jérusalem : des langues de feu se posent sur chacun d'eux, formalisant la venue de l'Esprit dans un épisode de communication inspirée qui permet aux disciples de s'exprimer dans d'autres langues que le galiléen sans qu'on sache s'il s'agit plutôt de polyglottisme ou de glossolalie [2].

« Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux. Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer. »

— Actes 2:1-4 [v 3]

L'image du feu — conforme à la tradition juive de l'époque sur l'épisode de la révélation sinaïtique que l'épisode entend renouveler — matérialise la Voix divine. La tradition chrétienne perçoit et présente la Pentecôte comme la réception du don des langues qui permet de porter la promesse du salut universel aux confins de la terre [2] ainsi que semble en attester l'origine des témoins de l'évènement, issus de toute la Diaspora juive [v 4]. Elle fait suite à l' Ascension de Jésus au ciel relatée dans les évangiles de Jean, Luc et Marc et les Actes des Apôtres.

Suivant les Actes, les acteurs vont assurer la diffusion de l' Évangile : le discours de l' apôtre Pierre conduit 3 000 juifs pieux au baptême [5].

« Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés ; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s'augmenta d'environ trois mille âmes. »

— Actes 2:41

Dans un épisode rapporté par le seul évangile selon Jean, celui de la dernière Cène qui se déroule la veille de sa Passion, Jésus annonce la venue du Paraclet (traduit par le Consolateur ou le Défenseur) :

« Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. »

[v 5], [v 6]. Les évangiles synoptiques n'évoquent pas cette annonce.

Other Languages
Afrikaans: Pinkster
Alemannisch: Pfingsten
aragonés: Pentecosta
العربية: عيد العنصرة
ܐܪܡܝܐ: ܦܢܛܝܩܘܣܛܝ
беларуская: Пяцідзясятніца
беларуская (тарашкевіца)‎: Дзень Сьвятога Духу
български: Петдесетница
brezhoneg: Pantekost
català: Pentecosta
Cebuano: Pentekostes
čeština: Letnice
Cymraeg: Sulgwyn
dansk: Pinse
Deutsch: Pfingsten
Ελληνικά: Πεντηκοστή
English: Pentecost
Esperanto: Pentekosto
español: Pentecostés
eesti: Nelipühad
euskara: Mendekoste
suomi: Helluntai
føroyskt: Hvítusunna
Nordfriisk: Pingster
Frysk: Pinkster
Gaeilge: Cincís
galego: Pentecoste
עברית: פנטקוסט
hornjoserbsce: Swjatki
magyar: Pünkösd
Հայերեն: Հոգեգալուստ
Bahasa Indonesia: Pentakosta
íslenska: Hvítasunnudagur
italiano: Pentecoste
Basa Jawa: Pentakosta
Ripoarisch: Pingste
Latina: Pentecoste
Lëtzebuergesch: Päischten
Limburgs: Pinkstere
lingála: Pantekote
lietuvių: Sekminės
latviešu: Vasarsvētki
мокшень: Тройця (ила)
олык марий: Тройчын (пайрем)
македонски: Духовден
монгол: Пентекост
Nāhuatl: Xōchipaxcua
Napulitano: Pasca rusata
Plattdüütsch: Pingsten
Nedersaksies: Pinkster
Nederlands: Pinksteren
norsk nynorsk: Pinse
norsk: Pinse
Livvinkarjala: Stroičan Päivy
Pälzisch: Pfingsten
português: Pentecostes
Runa Simi: Pintikustis
rumantsch: Tschuncaisma
română: Rusalii
armãneashti: Arusaľi
srpskohrvatski / српскохрватски: Duhovi (praznik)
Simple English: Pentecost
slovenčina: Turíce
slovenščina: Binkošti
српски / srpski: Духови (празник)
svenska: Pingst
Kiswahili: Pentekoste
Tagalog: Pentekostes
Türkçe: Hamsin Yortusu
vepsän kel’: Stroicanpäiv
walon: Céncweme
中文: 五旬節
粵語: 五旬節