Pays non-belligérant

Un pays non-belligérant est un pays qui n'intervient pas directement dans un conflit international.

Le concept de pays non-belligérant est plus large que le concept de pays neutre. Un pays neutre ne soutient aucune des parties impliquées dans une guerre tandis qu'un pays non-belligérant s'engage simplement à ne pas intervenir militairement, mais peut vendre ou même offrir des armes aux belligérants.

Un pays neutre est donc non-belligérant, mais la réciproque est fausse.

La Seconde Guerre mondiale fournit des exemples importants de pays non-belligérants mais non-neutres. L'Espagne sous Franco était un pays officiellement ami des puissances de l'Axe, qui avait des échanges commerciaux y compris pour des industries utiles pour la guerre, et encourageait des volontaires à aller se battre du côté de l'Axe (dont la célèbre Division Bleue). La non-belligérance évita toutefois à l'Espagne une attaque militaire des Alliés, et des années plus tard elle fait informellement partie du bloc de l'Ouest opposé aux pays communistes.

Les États-Unis étaient non-belligérants jusqu'à l'attaque de Pearl Harbor, mais non-neutres, fournissant des armes au Royaume-Uni.

Pendant la guerre des Malouines, les États-Unis et la France s'étaient déclarés en soutien au Royaume-Uni, sans participer au combat, mais en aidant à la préparation — ayant vendu des armes à l'Argentine la France servit d'adversaire d'entraînement avec les mêmes armes.

La non-intervention franco-britannique pendant la guerre d'Espagne représente un choix de non-belligérance dans une situation où il est assez difficile de déterminer ce que serait une position réellement neutre, sachant que dans une guerre civile les pays tiers ne sont pas censés traiter les deux camps de la même manière, mais indiquer quelle faction ils reconnaissent comme gouvernement légitime.

Other Languages