Pays d'Ouche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ouche.
Pays d'Ouche
image illustrative de l’article Pays d'Ouche
Carte du Pays d’Ouche, 1716

PaysFrance
Région françaiseNormandie
Département françaisOrne, Eure
Villes principalesL'Aigle, Breteuil-sur-Iton, Conches et Rugles
Régions naturelles
voisines
Pays d'Auge, Perche, Lieuvin et Campagne du Neubourg

Le pays d'Ouche est un pays normand qui comprend le nord-est du département de l'Orne et le sud-ouest de celui de l'Eure. Centrée sur la vallée de la Risle en amont de Beaumont-le-Roger, cette région naturelle est délimitée par la Charentonne au nord et par l'Iton à l'est. Elle confine au pays d'Auge, à la campagne de Falaise et à la campagne d'Alençon à l'ouest, au Perche et au Thymerais au sud, à la campagne de Saint-André à l'est, au Lieuvin et à la campagne du Neubourg au nord. La ville la plus peuplée du pays d'Ouche est L'Aigle.

Géographie

Limites du pays d'Ouche

Sont inclus dans le pays d'Ouche :

Paysages et activités agricoles

Paysage du pays d'Ouche
Sapin de l'Aigle.

Le pays d'Ouche est composé d'un vaste plateau d'une altitude moyenne comprise entre 200 et 300 m, sillonné principalement par les vallées de la Risle, de l'Iton, de la Charentonne et de l'Avre.

C'est traditionnellement une région agricole aux paysages de bocage et de champs ouverts (openfields). Il est également entrecoupé ou limité par des massifs forestiers (forêt de Breteuil, forêt de Saint-Évroult, forêt de Conches, forêt de Beaumont) et des bois. Il contribue à faire du département de l'Eure, dans lequel se situe sa plus grande partie, le département le plus boisé de Normandie (21 % de son territoire).

Nature des sols

Les sols y sont relativement pauvres comparés à des pays avoisinants comme le Roumois, mais il s'agit aussi d'un sol d'argile à silex, produit de la décalcification du substrat crayeux, recouvert de limons des plateaux d'origine éolienne (lœss), d'épaisseur variable, des affleurements de grès ferrugineux mélangé de silex (appelé « grison »).

Couverture forestière

Ses forêts sont caractérisées par la fréquence du chêne, la rareté du hêtre, surtout dans la partie sud, en raison notamment d'une pluviométrie insuffisante. Par contre, le sapin pectiné, plus localement sap, cf. Le Sap-Mèle, Le Sap-André, la Sapaie, la Sapaie à Grandchain et à Gisay-la-Coudre, y serait présent depuis le dernier âge glaciaire d'après les botanistes[1]. Il s'agit d'un isolat à l'ouest de l'Europe d'une espèce qui pousse normalement dans des zones montagneuses du sud, du sud est et du centre est de l'Europe. C'est pourquoi on le désigne sous le nom de sapin de Normandie ou de sapin de l'Aigle. C'est aussi la seule espèce de sapin indigène d'un territoire situé à l'ouest de la France. La majorité des bois et forêts sont des propriétés privées, dont la forêt de Beaumont qui compte parmi les plus grandes forêts privées de France.

Agriculture et transformation des paysages

Le pays d’Ouche a une solide tradition d’élevage bovin, mais de nombreuses exploitations se sont reconverties dans la production de céréales. Cette modification du type de production agricole entraine, comme dans de nombreux endroits, une altération du paysage qui perd peu à peu son aspect bocager pour devenir celui des grandes plaines où l'arbuste et l'arbre se raréfient.

Urbanisation

Les principales villes sont l'Aigle, Breteuil-sur-Iton, Conches et Rugles.

Parmi les principaux bourgs, on dénombre La Barre-en-Ouche, La Neuve-Lyre, La Vieille-Lyre, La Ferrière-sur-Risle, Montreuil-L'Argillé, et Broglie.

C'est une région peu urbanisée dans son ensemble.

Activité industrielle

C'est aussi une région industrielle (par exemple : tréfileries à Rugles, Manufacture Bohin à Saint-Sulpice-sur-Risle).

L'exploitation du fer

La qualité du fer est sans doute pour beaucoup dans le développement industriel du pays d'Ouche dès la fin du Moyen Âge. Les fonderies connaissent un essor important au XVe siècle et cela jusqu'au XVIIe siècle. Les cours d'eau comme la Charentonne ou la Risle permettent l'installation de moulins à eau dont les roues à aube actionnent la machinerie qui sert à activer les soufflets, les marteaux et les rouleaux des forges. La ville de Rugles est la seule qui maintiendra une activité de ce type jusque dans les années 1960 : la fabrication d'épingles, la ferronnerie et la quincaillerie pour des équipementiers automobiles et des selliers-bourreliers.

Other Languages
English: Pays d'Ouche
Nouormand: Pays d'Ouoche