Paul Schrader

Paul Schrader
Description de cette image, également commentée ci-après
Paul Schrader lors de la 44e édition du festival international du film de Karlovy Vary
Nom de naissance Paul Joseph Schrader
Naissance (71 ans)
Grand Rapids, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis  Américain
Profession Scénariste
Réalisateur
Films notables Taxi Driver
American Gigolo
Raging Bull
Site internet paulschrader.org

Paul Schrader est un scénariste et réalisateur américain né le à Grand Rapids ( Michigan). Il a collaboré avec les plus grands noms du cinéma américain parmi lesquels Sydney Pollack, Martin Scorsese, Brian De Palma et Steven Spielberg.

Biographie

Enfance

Paul Joseph Schrader est né le à Grand Rapids, Michigan ( États-Unis), fils de Joan (née Fisher) et Charles A. Schrader, famille calviniste membre de l' Église chrétienne réformée en Amérique du Nord. Il est le frère du scénariste et réalisateur Leonard Schrader. Ses parents lui interdisent d'aller au cinéma. Ce n'est qu'à l'âge de 18 ans, après être parvenu à se faufiler hors de la maison qu'il voit son premier film, Monte là-d'ssus. D'après le livre de Peter Biskind, Easy Riders, Raging Bull, il aurait eu une attaque de panique avant la projection.

Il obtient son Bachelor of Arts au Calvin College avec un minor en théologie. Il décroche ensuite un Master of Arts en études cinématographiques de l' UCLA sur la recommandation de son mentor Pauline Kael. Il devient critique de cinéma pour le journal Los Angeles Free Press puis, par la suite, pour le magazine Cinema. Son livre, Transcendental Style in Film: Ozu, Bresson, Dreyer, qui examine les similitudes intellectuelles entre Robert Bresson, Yasujiro Ozu and Carl Theodor Dreyer, est publié en 1972. Le dénouement des films de Paul Schrader American Gigolo et Light Sleeper montre une ressemblance évidente avec le film Pickpocket de Robert Bresson.

Carrière

Le premier scénario écrit par Paul Schrader est Pipeliner qui ne sera finalement jamais produit mais qu'il utilisera comme carte de visite.

Le frère aîné de Paul Schrader, Leonard, pour échapper à la conscription lors de la guerre du Viêt Nam, quitte les États-Unis à l'aide de l'Église qui l'envoie en mission à Kyoto pour enseigner dans une école religieuse. Celui-ci découvre les films de Yakuza, principalement ceux produits par Toei. Il adresse une longue lettre à son frère Paul à propos des films de Yakuzas, ce qui fascine Paul à son tour et l'inspire pour créer un film sur ce thème. Paul Schrader raconte à ce propos : " Bruce Lee venait de mourir et tout le monde cherchait à renouveler le genre "films d'arts martiaux"". Il pense alors que les films de Yakuzas sont peut-être le nouveau filon. Dès lors il entreprend, en collaboration avec Leonard et Robert Towne, l'écriture de The Yakuza. En 1975, le scénario terminé, il s'engage dans une guerre d'enchères et parvient à le vendre son script 325 000 dollars, prix encore jamais atteint à cette époque. Le film fut réalisé par Sydney Pollack avec en vedette Robert Mitchum. Bien que le film fut un échec commercial, il reçoit l'attention de la nouvelle génération de réalisateurs à Hollywood.

En 1976, il signe le scénario de Taxi Driver réalisé par Martin Scorsese, écrit en seulement cinq jours (bien que certaines sources mentionne dix jours voire un mois). L'histoire est en partie autobiographique : avant l'écriture du scénario, Paul Schrader était dans une situation similaire à celle de Travis Bickle, le héros du film. En effet, après un divorce et une rupture avec sa copine de l'époque, il a vécu pendant plusieurs semaines dans sa voiture et profita de l'absence de son ex-copine pour écrire le scénario dans son appartement. Il fréquentait les cinémas pornographiques et avait développé une fascination morbide pour les armes à feu. Lors d'une interview pour le magazine 032c, il dira d'ailleurs à ce propos que l'écriture de Taxi Driver fut pour lui une thérapie personnelle. L'histoire s'inspire également du journal intime d' Arthur Bremer, qui, en quête de notoriété, tenta d'assassiner le candidat à la présidentielle de 1972 George Wallace. Schrader cite également les Carnets du sous-sol de Fiodor Dostoïevski comme source d'inspiration. Martin Scorsese dira plus tard que Taxi Driver est le film de Paul Schrader davantage que le sien.

Il profite de ses succès pour réaliser son premier film, Blue Collar, en 1978 dont il est aussi le coscénariste avec Sydney A. Glass et son frère Leonard.

En 2003, Schrader fait les gros-titres des journaux pour avoir été viré du projet Exorcist: Dominion, un préquelle du film L'Exorciste. John Frankenheimer, prévu à l'origine pour la réalisation, était décédé en 2002 d'un accident vasculaire cérébral à la suite de complications lors d'une opération de chirurgie rachidienne. Après que le film fut achevé sous la direction de Schrader, la société de production Morgan Creek Productions / Warner Bros, n'aimant pas le résultat, décida la reprise du tournage mais cette fois-ci sous la direction de Renny Harlin. Le film est sorti sous le titre L'Exorciste : Au commencement en 2004. La version de Schrader finit par avoir sa première au festival international du film fantastique de Bruxelles le 18 mars 2005, sous le titre Dominion: Prequel to the Exorcist, où sa sortie limitée en DVD au Royaume-Uni a été discutée. Mi-2005, le film est sorti dans un nombre de salles limité aux États-Unis. En outre, après une post-production difficile, Schrader a dû réduire le budget pour finir son film, il a demandé à Angelo Badalamenti et à Dog Fashion Disco, groupe de métal expérimental américain que son fils Sam lui avait présenté, de participer à la bande originale du film. Dominion: Prequel to the Exorcist reçut les éloges de William Peter Blatty, auteur et scénariste du film originel L'Exorciste.

En 2004, le festival International du film Entrevues à Belfort lui consacre une rétrospective.

Le , il est récompensé pour l'ensemble de sa carrière de scénariste en recevant le premier Lifetime Achievement on Screenwriting lors du festival inaugural de ScreenLit à Nottingham, en Angleterre. Plusieurs de ses films ont été projetés dont Mishima: A Life In Four Chapters après la présentation du prix par le réalisateur de East Midlands, Shane Meadows.

En 2013, il est président du jury de la section Horizon lors de la Mostra de Venise 2013. Pour la même occasion, son nouveau film The Canyons est présenté hors compétition.

En 2017, il apparait dans le film documentaire de Jean-Baptiste Thoret, We Blew It.

Other Languages
العربية: بول شريدر
čeština: Paul Schrader
emiliàn e rumagnòl: Paul Schrader
English: Paul Schrader
español: Paul Schrader
فارسی: پل شریدر
עברית: פול שרדר
italiano: Paul Schrader
Nederlands: Paul Schrader
português: Paul Schrader
română: Paul Schrader
русский: Шредер, Пол
svenska: Paul Schrader
українська: Пол Шредер