Patinage à roulettes

Patinage à roulettes

Le patinage à roulettes ou roller (abréviation de l'anglais roller skating qui signifie « patinage à roulettes » [1]), est un mode de déplacement qui consiste à se déplacer sur des chaussures montées sur roues, appelées patins à roulettes ou rollers.

Ce mode de déplacement peut s'utiliser comme moyen de transport, comme loisir ou encore comme sport ; il donne lieu à différentes disciplines artistiques ou sportives comme le patinage artistique sur roulettes ou le roller hockey, ainsi qu'à l'exécution de figures de roller acrobatique ou Roller agressif. Les rollers servent aussi à faire des randonnées en famille ou entre amis.

En ville, on se déplace en moyenne à 12 km/h [2].

Historique

Publicité de 1908 vendant des patins à roulettes extensibles

À l'origine du patin à roulettes au XVIIIe siècle, les roues étaient alignées (à la manière des rollers en ligne d'aujourd'hui) en imitation de la lame des patins à glace.

  • 1760 : le Belge Jean-Joseph Merlin fixe deux rouleaux en métal sur une plaque de bois, pour remplacer le patin à glace en été.
  • 1819 : le Français Petibled conçoit un patin à trois roues en lignes muni d'un butoir en guise de frein. Les patins sont en bois et en métal, le châssis est fixé à la chaussure à l'aide de courroies.
  • 1823 : apparition du premier patin à cinq roues (en ligne) en cuivre ou en fonte par l'anglais Robert John Tyers.
Le Patin d'Or, course de 24 heures courue au Vélodrome d'hiver, 1911

Les matériaux des roues (souvent en bois) et les revêtements rendaient la configuration en ligne inefficace voire inconfortable, elle a donc été abandonnée au milieu du XIXe siècle au profit d'une configuration en essieux qui a dominé pendant plus de 100 ans.

Entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle on voit apparaître des variantes des patins à roulettes comme les cycles-patins.

  • Vers 1905 apparaissent les premiers patins avec train de roues avant et arrière pivotant sur un axe vertical pour faciliter la prise de virage.
  • 1969, le Japonais Yoshisada Horiuchi conçoit des patins aux roues alignées entre deux lames de métal [3]. Ils furent initialement imaginés pour permettre l'entraînement de l'équipe de patinage sur glace du Japon en été. Dans le courant des années 1980, grâce aux progrès dans les matériaux (en particulier les roues en polyuréthane), le fabricant RollerBlade introduisit cette forme de patins dans le marché grand public, où elle devint majoritaire.
Other Languages