Panama

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Panama (homonymie).

République du Panama [1]

República de Panamá

Drapeau
Drapeau du Panama.
Blason
Armoiries du Panama.
Description de l'image Panama (orthographic projection).svg.
Devise nationale (la) Pro Mundi Beneficio
(Pour le bénéfice du monde)
Hymne national Hymne de l’isthme
Administration
Forme de l'État République
Président Juan Carlos Varela
Langues officielles Espagnol
Capitale Panama

8° 58′ N, 79° 32′ O

Géographie
Plus grande ville Panama
Superficie totale 75 420 [2] km2
( classé 118e)
Superficie en eau 2,9 % [réf. nécessaire]
Fuseau horaire UTC - 5
Histoire
Indépendance De la Colombie
Déclarée
Démographie
Gentilé Panaméen
Population totale (2015) 3 657 024 [2] hab.
( classé 131e)
Densité 47,8 hab./km2
Économie
PIB nominal ( 2015) 52 13 milliards de USD [2] ( 81e)
PIB (PPA) ( 2011) 50,25 milliards de USD [2] ( 85e)
IDH ( 2011) en augmentation 0,768 [3] (élevé  ; 58e)
Monnaie Balboa ( PAB​)
Divers
Code ISO 3166-1 PAN, PA​
Domaine Internet .pa
Indicatif téléphonique +507

Le Panama ou Panamá, en forme longue la République du Panama [1] (en espagnol : Panamá et República de Panamá), est un pays de 75 420 km2 situé à l’extrémité sud de l’ Amérique centrale, sur l’ isthme de Panama. Il est limitrophe du Costa Rica et de la Colombie, dont il faisait autrefois partie. Le pays est peuplé de 3 657 024 habitants en 2015.

Le canal du même nom, canal de Panama autrefois américain, est aujourd'hui une source majeure de financement pour l'État panaméen. Une des spécificités du pays au niveau politique est qu'il ait renoncé à avoir une armée puissante [4] au profit de la protection de son environnement ; c'est aussi le pays dont la plus grande proportion est couverte par des parcs naturels nationaux.

Le pays est également un important paradis fiscal, un des derniers – avec Bahreïn, le Vanuatu, Nauru et le Liban – à refuser de lever son secret bancaire [5]. Le Panama est le dixième pays le plus inégalitaire au monde en 2016 [6].

Histoire

Article détaillé : Histoire du Panama.

Christophe Colomb touche les côtes panaméennes pendant son quatrième voyage, au cours duquel il longe les côtes du Honduras jusqu'à l'isthme de Panama. Le [réf. nécessaire], Colomb fonde l'un des premiers établissements espagnols en territoire continental, Santa María de Belen, laissant la charge de cette dernière à son frère Bartolomé tandis qu'il repart pour l'Espagne demander du renfort pour poursuivre la colonisation. Les envahisseurs espagnols entrent par la suite en conflit avec les indiens, et à la suite de plusieurs attaques victorieuses des indiens, Santa María de Belen est abandonnée par ses habitants qui s'embarquent pour l'Espagne

Dès le début du e siècle, l’isthme fut colonisé par l’ empire espagnol qui y ouvrit de grandes routes marchandes pour l’ or et l’ argent du Pérou. Par conséquent, cet emplacement était très bien gardé et fortifié contre les possibles attaques des flibustiers, pirates et autres menaces d'envergure. L'Espagne et l'Angleterre n'entretenaient pas de bonnes relations, puisque l'Espagne possédait une majeure partie du Nouveau Monde et que les empires européens comme l'Angleterre convoitaient certains de ces territoires. Les deux empires établirent donc un traité afin de réduire considérablement les hostilités dans leurs colonies du Nouveau Monde : le traité de Madrid (1670) ou traité de Godolphin. En dépit de ce traité, des corsaires anglais prirent Portobelo l'année suivante sous le commandement d' Henry Morgan. Malgré les fortifications de la ville et des défenseurs plus nombreux que les troupes pirates, l’équipage s’empara de la ville et la pilla. Le butin de Morgan se serait élevé à plus de 120 000 euros. La mise à feu et à sang de la ville par les flibustiers obligea les Espagnols et les survivants de Portobelo à s’établir quelques milles plus loin. À la fin de la prise de Panama, Henry Morgan abandonna son équipage en emportant l'essentiel du butin [7]. Comprise dans la vice-royauté du Pérou puis rattachée à celle de Nouvelle-Grenade, la région fit partie de la Grande Colombie après la séparation de l’Espagne en 1821 [8].

Indépendance

Articles détaillés : Guerre des Mille Jours et Scandale de Panama.

Alors que la Colombie est plongée dans la guerre civile, des indépendantistes soutenus par les États-Unis déclarent l’ indépendance du Panama de la Colombie le . Les navires de guerre américains ancrés à l’abord des côtes interdisent toute intervention de l’armée colombienne. Le 18 novembre 1903, à New York, est signé le Traité Hay-Bunau-Varilla, faisant du Panamá un protectorat [9].

Les États-Unis reçoivent une frange de 10 miles de large des deux côtés du canal, pour sa construction et son exploitation à perpétuité. La souveraineté dans la zone du canal leur revient, le Panamá étant « exclu de l’exercice de tels droits souverains, pouvoir ou autorité ». On leur concède aussi un droit d’ingérence permanent dans les affaires intérieures panaméennes, et la possibilité d’intervenir militairement en cas d’atteinte à l’ordre public. Cette clause prend force de loi lorsqu’on l’inclut dans la Constitution, promulguée le 20 février 1904, et rédigée avec la participation du consul américain William I. Buchanan. Le canal de Panama (dont la construction fut commencée en 1881 sous l’impulsion de Ferdinand de Lesseps), est inauguré en 1914 [9]. En France, cette construction donna lieu à un scandale politico-financier. De nombreux troubles sociaux et politiques agitèrent cette république qui connut des régimes plus ou moins autoritaires.

Le général Omar Torrijos renégocia en 1978 l’accord sur la zone du canal ( Traités Torrijos-Carter). À sa mort en 1981, le général Manuel Noriega, commandant la garde nationale (qui fut à une période rémunéré par la CIA [10]), s’est mis, dans les faits, à contrôler le pouvoir. En juillet 1987, les États-Unis ont tenté d’obtenir l’extradition de Noriega, pour trafic de drogue, puis ont soumis le pays à des sanctions économiques. Noriega, en dépit d'une opposition civile majoritaire [11], s'est maintenu au pouvoir jusqu'à l’ opération Just Cause lancée en décembre 1989 par l’ armée américaine pour le capturer. Il est ensuite remplacé par Guillermo Endara, son concurrent à l'élection présidentielle de 1989, que Noriega avait annulée [11]. La Commission pour la défense des droits de l'homme en Amérique centrale (CODEHUCA) a estimé entre 2 500 et 3 000 le nombre de civils tués et la Commission pour la défense des droits de l'homme au Panama (CONADEHUPA) a estimé à 3 500 le nombre de morts parmi les civils au cours de l'invasion du Panama [12].

La Zone du canal de Panama fut rendue au Panama le , à la suite des Traités Torrijos-Carter. Depuis le , les Panaméens ont décidé d’agrandir le canal, pour faire face à la hausse du trafic et rester compétitifs sur le transbordement.

Other Languages
Acèh: Panama
адыгабзэ: Панамэ
Afrikaans: Panama
Alemannisch: Panama
አማርኛ: ፓናማ
aragonés: Panamá
العربية: بنما
مصرى: باناما
asturianu: Panamá
Aymar aru: Panama
azərbaycanca: Panama
تۆرکجه: پاناما
башҡортса: Панама
Boarisch: Panama
žemaitėška: Panama
Bikol Central: Panama
беларуская: Панама
беларуская (тарашкевіца)‎: Панама
български: Панама
भोजपुरी: पनामा
bamanankan: Panama
বাংলা: পানামা
བོད་ཡིག: པ་ན་མ།
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: পানামা
brezhoneg: Panamá
bosanski: Panama
буряад: Панама
català: Panamà
Chavacano de Zamboanga: Panamá
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Panama
нохчийн: Панама
Cebuano: Panama
کوردی: پەنەما
qırımtatarca: Panama
čeština: Panama
Чӑвашла: Панама
Cymraeg: Panama
dansk: Panama
Deutsch: Panama
Zazaki: Panama
dolnoserbski: Panama
डोटेली: पानामा
ދިވެހިބަސް: ޕެނަމާ
eʋegbe: Panama
Ελληνικά: Παναμάς
English: Panama
Esperanto: Panamo
español: Panamá
eesti: Panama
euskara: Panama
estremeñu: Panamá
فارسی: پاناما
suomi: Panama
Võro: Panama
føroyskt: Panama
arpetan: Panama
Nordfriisk: Panama
Frysk: Panama
Gaeilge: Panama
Gagauz: Panama
Gàidhlig: Panama
galego: Panamá
Avañe'ẽ: Panama
गोंयची कोंकणी / Gõychi Konknni: पनामा
ગુજરાતી: પનામા
客家語/Hak-kâ-ngî: Panama
Hawaiʻi: Panamā
עברית: פנמה
हिन्दी: पनामा
Fiji Hindi: Panama
hrvatski: Panama
hornjoserbsce: Panama
Kreyòl ayisyen: Panama (peyi)
magyar: Panama
Հայերեն: Պանամա
interlingua: Panama
Bahasa Indonesia: Panama
Interlingue: Panamá
Ilokano: Panama
Ido: Panama
íslenska: Panama
italiano: Panama
日本語: パナマ
Patois: Panamaa
la .lojban.: panamas
Basa Jawa: Panama
ქართული: პანამა
Taqbaylit: Panama
Kabɩyɛ: Panama
Gĩkũyũ: Panama
қазақша: Панама
ಕನ್ನಡ: ಪನಾಮಾ
한국어: 파나마
Kurdî: Panama
коми: Панама
kernowek: Panama
Кыргызча: Панама
Latina: Panama
Ladino: Panama
Lëtzebuergesch: Panama
Limburgs: Panama
Ligure: Panamá
lumbaart: Panama
lingála: Panama
لۊری شومالی: پاناما
lietuvių: Panama
latviešu: Panama
Malagasy: Panama
олык марий: Панама
македонски: Панама
മലയാളം: പനാമ
монгол: Панам
मराठी: पनामा
кырык мары: Панама
Bahasa Melayu: Panama
Malti: Panama
မြန်မာဘာသာ: ပနားမားနိုင်ငံ
مازِرونی: پاناما
Nāhuatl: Panama
Plattdüütsch: Panama
नेपाली: पानामा
नेपाल भाषा: पनामा
Nederlands: Panama (land)
norsk nynorsk: Panama
norsk: Panama
Novial: Panama
Nouormand: Panama
Livvinkarjala: Panama
Oromoo: Panaamaa
ଓଡ଼ିଆ: ପାନାମା
Ирон: Панамæ
ਪੰਜਾਬੀ: ਪਨਾਮਾ
Kapampangan: Panama
Papiamentu: Panama
पालि: पानामा
Norfuk / Pitkern: Panama
polski: Panama
Piemontèis: Panamà
پنجابی: پانامہ
پښتو: پاناما
português: Panamá
Runa Simi: Panama
română: Panama
русский: Панама
Kinyarwanda: Panama
संस्कृतम्: पानामा
саха тыла: Панама
sardu: Panamá
sicilianu: Panamà
Scots: Panama
سنڌي: پاناما
davvisámegiella: Panama
srpskohrvatski / српскохрватски: Panama
සිංහල: පැනමාව
Simple English: Panama
slovenčina: Panama (štát)
slovenščina: Panama
Gagana Samoa: Panama
chiShona: Panama
Soomaaliga: Banama
shqip: Panamaja
српски / srpski: Панама
SiSwati: IPhanama
Seeltersk: Panama
Basa Sunda: Panama
svenska: Panama
Kiswahili: Panama
ślůnski: Panama
தமிழ்: பனாமா
తెలుగు: పనామా
tetun: Panamá
тоҷикӣ: Панама
Tagalog: Panama
Tok Pisin: Panama
Türkçe: Panama
татарча/tatarça: Панама
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: پاناما
українська: Панама
اردو: پاناما
oʻzbekcha/ўзбекча: Panama
vèneto: Pànama
vepsän kel’: Panam
Tiếng Việt: Panama
Volapük: Panamän
Winaray: Panamá
Wolof: Panamaa
吴语: 巴拿马
მარგალური: პანამა
ייִדיש: פאנאמא
Yorùbá: Panamá
Vahcuengh: Panama
Zeêuws: Panama
中文: 巴拿马
文言: 巴拿馬
Bân-lâm-gú: Panama
粵語: 巴拿馬
isiZulu: Panama