Paléolithique

Le Paléolithique est la première et la plus longue période de la Préhistoire, contemporaine du Pléistocène, durant laquelle la société humaine ne produit pas encore sa nourriture et est composée exclusivement de chasseurs-cueilleurs. La population humaine paléolithique est nomade et connaît une faible densité (autour d'1 habitant/km² contre 47 habitants/km² aujourd'hui).

Le Paléolithique commence avec l’apparition de la première espèce du genre Homo, Homo habilis, il y a environ trois millions d'années. Cette période inclut l'apparition de notre espèce, Homo sapiens, il y a environ 200 000 ans, son expansion et le déclin des autres espèces du genre Homo. Elle s'achève il y a environ 12 000 ans avec la fin de la période géologique du Pléistocène et le début du Mésolithique. Le Paléolithique recouvre donc environ 95% de la période d'existence de notre espèce, depuis son apparition jusqu'à nos jours [1].

Le Paléolithique est lui-même subdivisé en trois grandes périodes, correspondant à une évolution culturelle et technique : le Paléolithique inférieur, le Paléolithique moyen et le Paléolithique supérieur.

Étymologie

Le terme « Paléolithique » vient du grec παλαιός / palaios (ancien) et λίθος / lithos (pierre). Il peut donc se traduire littéralement par « ancienne pierre ». Le terme a été inventé en 1865 par le préhistorien John Lubbock pour désigner l'âge de la pierre taillée, par opposition à l'âge de la pierre polie ou Néolithique, « nouvelle pierre ».