Pachinko

Un pachinko moderne.

Le pachinko (パチンコ?) est un appareil que l’on peut décrire comme un croisement entre un flipper et une machine à sous.

Histoire

Sa version originelle aurait été importée de Chicago, alors capitale de l'industrie du flipper, par un détaillant d'Osaka à la fin de l'ère Taishō et progressivement modifiée. Destiné à l'origine aux enfants, qui y jouaient dans des espaces de jeux en plein-air (roten) du quartier de jeux d'Osaka Sennichimae (千日前?)[1]. Le succès aidant, des salles de pachinko sont ouvertes dans tout le Japon, souvent à côté d’un petit nombre de machines à sous.

Le pachinko a connu un boom lors de la bulle financière des années 1980. Nakajima Kenkichi, le patron de la société Heiwa Corporation (en), gestionnaire de 30 % des salles de pachinko du pays, est désigné « Homme le plus riche du pays » en 1989 par le magazine Nikkei Venture et 11e fortune mondiale par le magazine Fortune en 1991.

Le pachinko reste encore très populaire malgré la récession qui a eu lieu au Japon à la fin des années 1990. Un Japonais sur quatre y jouerait régulièrement[[réf. souhaitée]. Le pays comptait en 2013 environ 12 000 salles de pachinko[2]. Le chiffre d’affaires du pachinko s'élevait à 24 504 milliards de yens en 2014[2]. Le chiffre d’affaires du pachinko est énorme puisqu'il se situe au troisième rang de l'économie des loisirs japonais[Quand ?] derrière les restaurants et le tourisme. Il est cependant en diminution depuis 2005 (pic historique)[2].

Other Languages
العربية: باتشينكو
azərbaycanca: Paçinko
català: Pachinko
Deutsch: Pachinko
English: Pachinko
Esperanto: Paĉinko
español: Pachinko
suomi: Pachinko
magyar: Pacsinko
Bahasa Indonesia: Pachinko
italiano: Pachinko
日本語: パチンコ
한국어: 파친코
Nederlands: Pachinko
polski: Pachinko
português: Pachinko
română: Pachinko
русский: Патинко
svenska: Pachinko
中文: 彈珠機
Bân-lâm-gú: Pha-chìn-koh