Pélagianisme

Le pélagianisme est une doctrine développée à partir de la deuxième moitié du e siècle par l'ascète breton Pélage, Célestius, Julien d'Eclane et leurs disciples, caractérisée par l'insistance sur le libre arbitre de l'homme.

Le pélagianisme, professant que la liberté règle les rapports entre l'homme et Dieu, s'attire l'opposition de l'épiscopat africain marqué par l'idée de la grâce d'Augustin d'Hippone, qui obtient la condamnation de ce courant par l’empereur Honorius, puis par le 16e concile de Carthage en 418, avec l'approbation du pape Zosime.

Deuxième hérésie chrétienne combattue par Augustin après le donatisme, cette doctrine religieuse naturaliste et rationaliste peut être rapprochée de la doctrine de la grâce chez Abélard[1].

Other Languages
العربية: بيلاجيانية
català: Pelagianisme
čeština: Pelagianismus
Deutsch: Pelagianismus
English: Pelagianism
Esperanto: Pelagianismo
español: Pelagianismo
euskara: Pelagianismo
galego: Pelaxianismo
עברית: פלגיאניזם
hrvatski: Pelagijanstvo
interlingua: Pelagianismo
Bahasa Indonesia: Pelagianisme
italiano: Pelagianesimo
ქართული: პელაგიანობა
Nederlands: Pelagianisme
polski: Pelagianizm
português: Pelagianismo
română: Pelagianism
русский: Пелагианство
srpskohrvatski / српскохрватски: Pelagijanstvo
Simple English: Pelagianism
slovenčina: Pelagianizmus
српски / srpski: Пелагијанство
svenska: Pelagianism
Kiswahili: Upelaji
українська: Пелагіанізм