Péché capital

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Péché (homonymie).

Dans la tradition catholique et orthodoxe[réf. nécessaire], les péchés capitaux correspondent aux péchés dont découlent tous les autres[1]. D'où leur nombre symbolique de 'sept', suggérant la totalité des péchés. Ainsi, le mot capital n'est pas en rapport avec la gravité (par exemple, le meurtre n’y figure pas ; le blasphème non plus)[2]. Il vient du latin caput (« tête »), par comparaison à cette partie du corps qui dirige l’ensemble : le péché capital conduit à d’autres péchés. Pour cette raison, la Somme théologique de saint Thomas d’Aquin indique que l’appellation de « vices » serait plus appropriée que celle de « péchés ».

Les sept péchés capitaux identifiés par Thomas d'Aquin sont l’acédie (ou la paresse spirituelle), l’orgueil, la gourmandise, la luxure, l’avarice, la colère et l’envie.

La Maison des Sept péchés capitaux, à Pont-à-Mousson
Other Languages
asturianu: Pecaos capitales
català: Pecat capital
Deutsch: Todsünde
emiliàn e rumagnòl: Vìsi capitêl
magyar: Hét főbűn
Bahasa Indonesia: Tujuh dosa pokok
italiano: Vizi capitali
日本語: 七つの大罪
한국어: 칠죄종
Bahasa Melayu: Tujuh maha dosa
Nederlands: Hoofdzonde
norsk nynorsk: Dei sju dødssyndene
português: Pecado capital
română: Păcat capital
srpskohrvatski / српскохрватски: Sedam smrtnih grehova
Simple English: Seven deadly sins
slovenščina: Sedem smrtnih grehov
српски / srpski: Sedam smrtnih grehova
Kiswahili: Mizizi ya dhambi
українська: Смертні гріхи
Tiếng Việt: Bảy mối tội đầu
中文: 七宗罪
粵語: 七宗罪