Ordre du Carmel

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carmel, Carmes, Carmes déchaussés et Carmélites déchaussées.

Ordre du Carmel
Image illustrative de l’article Ordre du Carmel
Je suis rempli d’un zèle jaloux pour le Seigneur Sabaot ! (1R 19,14) Il est vivant le Seigneur devant qui je me tiens. (1R 18,15)
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale1226, et définitivement en 1274
par Honorius III puis Grégoire X
Institutmonastique, mendiant
TypeContemplative et apostolique
SpiritualitéCarmélitaine
RègleRègle de saint Albert
Butcontemplation
Structure et histoire
Fondatione siècle (il y a 809 ans)
sur le Mont Carmel
FondateurSaint Berthold, Saint Brocard, Albert de Jérusalem
Abréviationo.carm
Autres nomsOrdre des Frères de Notre-Dame du Mont Carmel
PatronÉlie, Notre-Dame du Mont-Carmel
Branche(s)Grands carmes, ordre des Carmes déchaux, Tiers-Ordre carmélite
Site webhttp://www.carm-fr.org , http://www.carmesdechaux.com/
Liste des ordres religieux
Carmes
Carmes déchaussés
Carmelites
Carmélites déchaussées
Pietro Novelli, Notre-Dame-du-Mont-Carmel.

L’Ordre du Carmel est un ordre religieux catholique contemplatif. Ses membres sont appelés Carmes (pour les hommes) et Carmélites (pour les femmes). Leur père spirituel est le prophète Élie. Fondé par des ermites sur le mont Carmel en Palestine à la fin du e siècle, les premiers Carmes quittent leurs ermitages au début du e siècle pour se réfugier en Europe. Après bien des tribulations, l'ordre érémitique se transforme en ordre monastique. Il connaît de nombreuses réformes dont la plus marquante est la réforme instituée par Thérèse d'Avila au e siècle.

Il existe aujourd'hui deux branches principales : les Grands Carmes (n'ayant pas suivi la réforme de sainte Thérèse d'Avila) et la branche issue de la réforme thérésienne, les Carmes déchaux. Ces deux branches sont découpées en trois ordres :

  • les Carmes (pour les hommes) ;
  • les Carmélites (pour les femmes), appelées le second ordre (du Carmel) car leur ordre a été créé après l'Ordre des Carmes ;
  • le Tiers-Ordre carmélite (pour les laïcs), appelé le troisième ordre car créé dans un troisième temps[1].

L'Ordre du Carmel est porteur d'une tradition spirituelle riche, qui a une grande importance pour l'Église catholique tout entière, notamment grâce à plusieurs docteurs de l'Église issus de l'Ordre : Thérèse d'Avila, Jean de la Croix, Thérèse de Lisieux. Ils sont spécialement connus pour leur enseignement sur l'oraison, centre de la vie spirituelle du Carmel. De nombreux mystiques ont également laissé des écrits ayant éclairé leur époque et même faisant parfois référence jusqu'à nos jours (Jean de Saint-Samson, Laurent de la Résurrection, Marie-Madeleine de Pazzi, Élisabeth de la Trinité, Maria Candida dell’Eucaristia, Maria Petyt).

Other Languages
Afrikaans: Karmeliete
العربية: رهبنة كرملية
беларуская: Кармеліты
беларуская (тарашкевіца)‎: Кармэліты
български: Кармелити
català: Carmelites
Deutsch: Karmeliten
English: Carmelites
Esperanto: Karmelanoj
euskara: Karmeldar
Frysk: Karmeliten
Gaeilge: Cairmilítigh
hrvatski: Karmelićani
magyar: Kármeliták
Bahasa Indonesia: Karmelit
日本語: カルメル会
Basa Jawa: Karmelit
한국어: 가르멜회
Latina: Carmelitae
lietuvių: Karmelitai
Nederlands: Karmelieten
polski: Karmelici
português: Ordem do Carmo
русский: Кармелиты
Scots: Carmelites
srpskohrvatski / српскохрватски: Karmelićani
Simple English: Carmelites
slovenčina: Karmelitáni
српски / srpski: Кармелићани
svenska: Karmelitorden
Kiswahili: Wakarmeli
Tagalog: Carmelita
українська: Кармеліти
Tiếng Việt: Dòng Cát Minh