Ordre des Prêcheurs

Page d'aide sur les redirections « Dominicain » redirige ici. Pour les autres significations, voir Dominicain (homonymie).
Ordre des Prêcheurs
image illustrative de l’article Ordre des Prêcheurs
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale1216
par Honorius III
SpiritualitéRègle de saint Augustin
Structure et histoire
Fondation1215
FondateurDominique de Guzmán
Abréviationo.p.
Liste des ordres religieux
Un dominicain.

L’ordre des Prêcheurs ou des Frères prêcheurs (O.P. — en latin : Ordo Fratrum Prædicatorum), plus connu sous le nom d’ordre dominicain, est un ordre catholique né sous l’impulsion de saint Dominique en 1215. Il appartient, comme l'ordre des Frères mineurs ou franciscains, à la catégorie des ordres mendiants. Proche de la population, il se différencie d'autres ordres qui ont pour vœux de s'isoler, comme l'ordre cistercien.

Suivant la règle de saint Augustin, ainsi que ses propres Constitutions, en partie inspirées de celles des prémontrés (O.Præm), il s’est donné pour mission l’apostolat et la contemplation. Le Pape Jean-Paul II rappelait que depuis son origine, l'une des missions principales confiées à l'Ordre a été la proclamation de la vérité du Christ en réponse à l'hérésie (d'abord albigeoise, puis toutes les nouvelles formes d'hérésie manichéenne récurrente que le christianisme a dû affronter dès ses débuts, souvent centrées sur la négation de l'Incarnation)[1]. Sa devise est Veritas (la vérité). D'autres devises lui ont aussi été assignées, par exemple: « annoncer ce que nous avons contemplé » (contemplata aliis tradere), reprise de saint Thomas d'Aquin, ou encore « louer, bénir, prêcher » qui est une formule liturgique.

Les dominicains sont des religieux mais pas des moines : ils ont la particularité de ne prononcer qu'un seul vœu, celui d'obéissance, dans les mains du maître de l'ordre (ou de son représentant), les vœux de pauvreté et de chasteté étant implicitement inclus. Ils ne font, par contre, pas vœu de stabilité comme les moines. Ils vivent dans des couvents et non dans des monastères. Leur vocation étant de prêcher, leurs couvents sont souvent situés dans de grandes villes.

Appellations

  • Frères prêcheurs : les premières approbations pontificales de l'ordre fondé par saint Dominique parlent de l'ordre « des frères prêcheurs » (ordo fratrum prædicatorum).
  • Dominicains : après la canonisation du fondateur, saint Dominique, en 1234, les frères furent parfois désignés du nom de « dominicains », appellation devenue courante après le XVIIIe siècle[2].
  • Jacobins : nom donné à cause de l’implantation du couvent parisien fondé en 1217, sis à la rue Saint-Jacques, et placé sous le patronage de l’apôtre saint Jacques.
Other Languages
Alemannisch: Dominikaner
العربية: دومينيكانية
беларуская: Дамініканцы
беларуская (тарашкевіца)‎: Ордэн дамініканаў
bosanski: Dominikanci
Cymraeg: Dominiciaid
Deutsch: Dominikaner
Esperanto: Dominikanoj
Gaeilge: Doiminicigh
hrvatski: Dominikanci
Bahasa Indonesia: Dominikan
日本語: ドミニコ会
Limburgs: Dominicaone
Nederlands: Dominicanen
norsk nynorsk: Dominikanarordenen
polski: Dominikanie
русский: Доминиканцы
srpskohrvatski / српскохрватски: Dominikanci
Simple English: Dominican Order
slovenčina: Rehoľa kazateľov
slovenščina: Dominikanci
српски / srpski: Доминикански ред
Kiswahili: Wadominiko
West-Vlams: Dominicoann
中文: 道明會
Bân-lâm-gú: Tō-bêng-hōe