Ordre de bataille de la bataille de la Marne (1914)

Départ de Bonn (caserne Ermekeil) du 160e régiment d'infanterie allemand (15e division du 8e corps) le 7 août 1914.
Départ de Tours (caserne Baraguey d'Hilliers) du 66e régiment d'infanterie français (18e division du 9e corps) le 5 août 1914.

L’ordre de bataille de la première bataille de la Marne fournit l'organisation des deux forces armées, d'une part l'armée allemande et d'autre part l'armée française et le corps expéditionnaire britannique, qui s'affrontent du 6 au 12 septembre 1914 lors de la première bataille de la Marne.

Article principal : Bataille de la Marne (1914).

Les grandes unités (armées, corps d'armée et divisions) sont listées ci-dessous d'ouest en est du champ de bataille, entre le camp retranché de Paris à l'ouest et la place fortifiée de Verdun à l'est (sans compter les garnisons de ces deux places).

Forces allemandes

La direction des forces allemandes, qu'elle soient en Champagne mais aussi en Alsace-Lorraine et en Prusse-Orientale, est assurée par le « Commandement suprême de l'armée » (Oberste Heeresleitung : OHL) installé à Luxembourg, commandée nominativement par l'empereur Guillaume II, secondé par son chef d'état-major le général von Moltke.

La composition des différentes armées allemandes a évolué depuis la mobilisation du début d'août avec les corps détachés pour assurer la prise des places fortes adverses (d'une part les 3e et 9e corps de réserve au siège d'Anvers, d'autre part le 7e corps de réserve et une brigade du 7e corps d'armée au siège de Maubeuge) puis le transfert par chemin de fer d'unités sur le front de l'Est (le corps de réserve de la Garde et le 11e corps d'armée libérés par la prise de Namur le 25 août)[n 1]. Le total des forces allemandes engagées entre Paris et Verdun est de 44 divisions d'infanterie et de 7 divisions de cavalerie, soit environ 900 000 hommes et 2 928 canons[2].

1re armée

La 1re armée allemande est commandée par le général von Kluck, avec comme chef d'état-major le général von Kuhl. QG à Rebais, puis à Mareuil.

2e armée

La 2e armée allemande est commandée par le général von Bülow, avec comme chef d'état-major le général von Lauenstein. QG à Dormans, puis à Montmort.

3e armée

La 3e armée allemande est commandée par le général von Hausen, avec comme chef d'état-major le général von Einem. QG à Châlons-sur-Marne.

4e armée

La 4e armée allemande est commandée par le duc de Wurtemberg, avec comme chef d'état-major le général von Lüttwitz. QG à Courtisols.

5e armée

La 5e armée allemande est commandée par le prince-héritier de Prusse, avec comme chef d'état-major le général Schmidt von Knobelsdorf. QG à Varennes.