Octavio Paz

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paz.
Octavio Paz
Description de cette image, également commentée ci-après

Octavio Paz en 1988 à Malmö.

Naissance
Mexico, Drapeau du Mexique  Mexique
Décès (à 84 ans)
Mexico, Drapeau du Mexique  Mexique
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Espagnol
Mouvement Modernisme, surréalisme

Octavio Paz, né le à Mexico et mort le (à 84 ans) dans la même ville, est un poète, essayiste et diplomate mexicain, lauréat du prix Nobel de littérature en 1990.

Biographie

Octavio Paz est né le à Mexico, où il est mort le .

Il est surtout connu pour ses poèmes et ses essais d'inspiration très diverse puis pour son engagement anti-fasciste, sa collaboration et sa création de plusieurs revues littéraires comme Vuelta (1976-1998).

Il est considéré comme l'un des plus grands poètes de langue espagnole du XXe siècle, et on a comparé son influence sur la littérature hispanique et mondiale à celle de Juan Ramón Jiménez, Vicente Huidobro, César Vallejo, Jorge Luis Borges, Gabriel García Márquez ou encore Pablo Neruda.

Paz est d'ascendance mexicaine par son père et andalouse par sa mère. Son grand-père paternel était aussi écrivain et précurseur du mouvement « indigéniste ». Sa bibliothèque très pourvue lui a permis, enfant, de se familiariser avec les civilisations préhispaniques. Son père, avocat et promoteur de la réforme agraire, était conseiller du révolutionnaire Emiliano Zapata auprès du mouvement ouvrier des États-Unis.

Lors de ses études à l' Université de Mexico, Paz entame une carrière littéraire fondant les revues Barandal en 1931 et Cahiers du val de Mexico en 1933, année où il publie son premier recueil de poèmes.

Résidant en Espagne lors de la guerre civile, il soutient la lutte des républicains et le combat antifasciste.

En 1938, il se marie avec l'écrivaine Elena Garro alors âgée de 17 ans. Le couple divorce en 1959. Il quitte la rédaction d'un journal ouvrier après la signature du pacte germano-soviétique en 1939 et rompt définitivement avec le parti communiste après l'assassinat de Trotski, l'année suivante.

En 1943, il part pour 2 ans aux États-Unis où il lit Ezra Pound, William Butler Yeats, T. S. Eliot et E. E. Cummings. Il y fait également la connaissance de William Carlos Williams et de Robert Frost.

Entré en 1945 dans la carrière diplomatique, il vit en France à partir de 1946. Il y fréquente les surréalistes et plus particulièrement André Breton et Benjamin Péret dont il devient un ami proche. Il revient vivre à Paris entre 1959 et 1962.

Entre 1955 et 1962, il est membre du comité commanditaire de la revue littéraire colombienne Mito, aux côtés de Vicente Aleixandre, Luis Cardoza y Aragón, Carlos Drummond de Andrade, León de Greiff, et Alfonso Reyes [1].

Il est nommé ambassadeur du Mexique en Inde en 1962. Il travaille à l'ambassade de New Delhi en octobre 1968 lors de la répression par son gouvernement des étudiants de Tlatelolco durant les Jeux olympiques de Mexico. Il abandonne ce poste par la suite en signe de protestation. Entre-temps, il épouse, en secondes noces, la Française Marie-José Tramini à qui sont dédiés certains de ses plus beaux poèmes écrits sous le signe d'Eros dans Versant Est (Ladera Este, 1969).

Dans les années 1970, Paz s'engage contre la violence et l'oppression quelles qu'elles soient, prenant la défense d'auteurs comme Alexandre Soljenitsyne et critiquant ouvertement l'action des sandinistes au Nicaragua et des castristes à Cuba ce qui lui vaut le rejet, voire le mépris, d'une partie de l'intelligentsia de gauche même s'il est rejoint dans son combat par des personnalités comme Mario Vargas Llosa.

Other Languages
Alemannisch: Octavio Paz
aragonés: Octavio Paz
العربية: أكتافيو باث
Aymar aru: Octavio Paz
azərbaycanca: Oktavio Pas
беларуская: Актавіа Пас
беларуская (тарашкевіца)‎: Актавіё Пас
български: Октавио Пас
brezhoneg: Octavio Paz
català: Octavio Paz
کوردیی ناوەندی: ئۆکتاڤیۆ پاس
čeština: Octavio Paz
Deutsch: Octavio Paz
Ελληνικά: Οκτάβιο Πας
English: Octavio Paz
Esperanto: Octavio Paz
español: Octavio Paz
euskara: Octavio Paz
Gaeilge: Octavio Paz
Gàidhlig: Octavio Paz
galego: Octavio Paz
hrvatski: Octavio Paz
magyar: Octavio Paz
Հայերեն: Օկտավիո Պաս
interlingua: Octavio Paz
Bahasa Indonesia: Octavio Paz
Ilokano: Octavio Paz
íslenska: Octavio Paz
italiano: Octavio Paz
Kurdî: Octavio Paz
Latina: Octavius Paz
latviešu: Oktavio Pass
македонски: Октавио Паз
مازِرونی: اکتاویو پاز
Nāhuatl: Octavio Paz
Nederlands: Octavio Paz
norsk nynorsk: Octavio Paz
norsk bokmål: Octavio Paz
occitan: Octavio Paz
polski: Octavio Paz
پنجابی: آکٹیویو پاز
português: Octavio Paz
Runa Simi: Octavio Paz
română: Octavio Paz
русский: Пас, Октавио
srpskohrvatski / српскохрватски: Octavio Paz
Simple English: Octavio Paz
slovenčina: Octavio Paz
slovenščina: Octavio Paz
српски / srpski: Октавио Паз
svenska: Octavio Paz
Kiswahili: Octavio Paz
Türkçe: Octavio Paz
українська: Октавіо Пас
Tiếng Việt: Octavio Paz
Yorùbá: Octavio Paz